Affaire de l’attentat déjoué : d’étonnements en questionnements

En dépit de la rapidité de l’enquête, l’affaire de l’attentat déjoué est truffée d’incongruités. D’abord, ce n’est pas un attentat déjoué, puisque c’est le suspect qui s’est rendu. Ensuite, il projetait de s’en prendre à des églises chrétiennes, pendant que le gouvernement mettait l’accent sur la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Puis, il faut noter que c’est, bizarrement, le patron de la DGSE (opérations extérieures) qui fournit une information selon laquelle la DCRI (contre-espionnage) aurait récemment déjoué plusieurs autres attentats.

Dans cette affaire d’attentat avorté, le suspect a assassiné une prof de fitness, par ailleurs danseuse orientale et conseillère municipale. Il possédait un arsenal avec plusieurs kalachnikovs, ainsi que des gilets pare-balles, des brassards « police » et un pistolet Sig sauer… semble-t-il dérobés aux dotations du ministère de l’Intérieur. Le spécialiste police de BFM TV avoue : « Tout le monde tombe sur le derrière ! ». Notre pays ne serait-il pas vulnérable au trafic d’armes ?

Ce n’est pas tout. Le suspect avait fait l’objet d’une fiche de sûreté pour ses projets de djihad en Syrie. Mais le Procureur de la république précise qu’il n’y avait pas suffisamment d’éléments pour « objectiver » une surveillance plus poussée. C’est donc la sécurité publique qui a commencé par l’interroger, et à laquelle il a essayé de faire croire qu’il s’était lui-même tiré une balle dans la jambe.

Signalons encore que cet étudiant boursier en électronique fut suspecté de violences volontaires en 2013, bien que la victime ait retiré sa plainte. On découvre que sa résidence universitaire lui servait de planque. On se demande comment il a pu venir en France au titre du regroupement familial, en 2009, alors qu’il était déjà majeur. On se souvient du tollé qu’avait suscité la tentative de Claude Guéant de restreindre le nombre d’étudiants étrangers. Manuel Valls ne s’était-il pas glorifié d’avoir abrogé cette mesure ?

« Un acte terroriste a été déjoué »… L’affirmation liminaire de François Hollande, dans son intervention télévisée, finit par être implicitement contestée par le journal Le Monde, qui observe une arrestation « fortuite ». Le présentateur du soir de la chaîne i>Télé ironise : « déjoué par le hasard et uniquement le hasard » ! Pendant ce temps, la sœur du suspect déclare que son frère a « toujours été droit » et affirme qu’à son domicile quelques jours auparavant : « il n’y avait rien de tout ce qui a été dit dans les médias ». De quoi alimenter des thèses complotistes.

> la page Facebook de Marc Crapez

Autres articles

11 Commentaires

  • FLANDRE , 23 Avr 2015 à 11:39 @ 11 h 39 min

    Cette arrestation est la bienvenue, fut-elle fortuite, contestable, mais fort à propos quand la loi restreignant les libertés des honnêtes citoyens est aux mains de quelques rares députés qui nous font l’honneur de siéger !

    Comme tous les gouvernements totalitaires, l’équipe du pseudo-führer espagnol, adore pratiquer la désinformation, la tromperie, la malveillance, les mensonges … pour parvenir à ses fins et dissimuler ainsi une notoire incompétence professionnelle !

  • le réel , 23 Avr 2015 à 12:04 @ 12 h 04 min

    complotiste peut être pas mais on nous prend vraiment pour des imbéciles, tout cela ne tient pas debout!

  • Trahi , 23 Avr 2015 à 13:38 @ 13 h 38 min

    Ils ne nous prennent pas pour des imbéciles!!!!Les FRANCAIS en sont!!!!!

  • V_Parlier , 23 Avr 2015 à 13:52 @ 13 h 52 min

    Oui, çà sent le recyclage d’un criminel “ordinaire” (comme Taubi les aime à l’habitude) utilisé opportunément pour faire de la com’… Un déguisement de terroriste plus officiel, et hop! Notre seule consolation: Celui-là, au moins, ne ressortira pas dans 5 ans…

  • JSG , 23 Avr 2015 à 14:23 @ 14 h 23 min

    “… Manuel Valls ne s’était-il pas glorifié d’avoir abrogé cette mesure ?…”
    (concernant l’arret du regroupement familial, instauré par Sarko)
    Cette “arrestation” est tellement énorme que ça ressemble bien à ce que nos chers gouvernants sont capables de soritr de leur chapeau.
    Bref, le premier ministre et son grand orchestre d’instruments à vent, sait que ça va lui peter dans la poire un jour ou l’autre.
    Là, il pourra toujours courrir pour se trouver des amis qui lui tendront la main. Quand à tous ceux dont il s’est ouvertement moqué, ils auront plutôt tendance à lui écraser la tronche à coup de talon.
    En résumé, un bienfait n’est jamais perdu.

  • Centulle , 23 Avr 2015 à 19:21 @ 19 h 21 min

    Le soit disant barjot du musée juif de Bruxelle Mehdi Nemmouche a lui aussi été arrété par hasard. Je trouve que nos ministres en charge du terrorisme ont une chance de cocus .

  • Gisèle , 23 Avr 2015 à 22:21 @ 22 h 21 min

    J’ai pensé exactement la même chose ! Un peu gros et gras ….
    Comme l’affaire Vincent Imbert au moment de l’étude de la loi sur la fin de vie …
    Ou la fausse dégradation du cimetière de Carpentras , il y a quelques années ….
    ETC …ETC ….

Les commentaires sont fermés.