Guerilla, par Laurent Obertone

Guerilla, par Laurent Obertone

Dans une France proche et obscure, une descente de police dans une cité sensible tourne au drame : un policier pris dans un guet-apens perd son sang-froid et tire aveuglément.

La cité s’embrase et tout le pays vacille. De villes en villes, le feu se propage et la République explose.

Forces de l’ordre, voyous, terroristes, responsables, journalistes, citoyens, tous sont submergés par le raz-de-marée du chaos.

Rapidement, réseaux électriques et hydrauliques tombés, faute d’approvisionnements, d’ordre, de moyens de communication, de transports et de secours, la déferlante gagne la campagne, la société vole en éclats et les villes sont la proie de violences, de pillages et de gigantesques incendies. Des terroristes, dépassés par les troubles, déclenchent des actions de grande ampleur depuis les terres, la mer et le ciel.

Privés de tout, livrés à eux-mêmes, les citoyens s’apprêtent à faire face au carnage.

Les événements décrits dans Guerilla reposent sur le travail d’écoute, de détection et les prévisions du renseignement français. Après deux ans d’immersion au contact d’agents des services spéciaux et des plus grands spécialistes de la terreur et des catastrophes, l’auteur du chef-d’oeuvre Utøya (l’affaire Breivik) et de l’enquête phénomène La France Orange Mécanique livre un roman météore ultra-réaliste et nous plonge dans le récit paroxystique de la guerre civile :

Articles liés

7Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Marguerite , 24 septembre 2016 @ 8 h 30 min

    C’est exactement le récit des prophéties : voir Temple des Prophéties sur internet. C’est ce qui nous attend dans un avenir très proche … Nous avons rejeté Dieu alors Il va nous remettre dans le droit chemin, du moins ce qui restera de l’humanité …

  • Droal , 24 septembre 2016 @ 13 h 16 min

    Bien sûr, il y a le coté romancé, spectaculaire et vendeur du bouquin.

    On peut cependant mettre en perspective ceci :

    De 1975 à 2015 – soit pendant 40 ans – le pays des Charlies a mis en place une « paix d’extermination », qui a permis d’anéantir plus de 8 millions de Français et Françaises grâce à la loi Veil/Chirac/D’Estaing.

    Depuis 2015, a commencé l’extermination des exterminateurs.

    C’est tout.

    C’est ce qu’on appelle la justice.

  • Paul-Emic , 24 septembre 2016 @ 19 h 07 min

    “depuis 2015 a commencé l’extermination des exterminateurs” ?
    Si seulement !

  • Pascal , 25 septembre 2016 @ 18 h 29 min

    « Guerilla – Le jour où tout s’embrasa » (titre et sous-titre du livre).
    « La guerre civile était inévitable » (première phrase de la présentation de l’éditeur)

    Le titre est en contradiction avec le sous-titre, une guérilla n’est pas, par définition, un embrasement général.

    « Guerre civile » appartient à la sémantique de propagande de l’ennemi qui a tout intérêt à faire croire à une guerre civile. Guerre civile renvoie trop commodément les belligérants dos à dos en estompant à la fois l’aspect invasion extérieure et la trahison des collabos.

  • Made in France , 26 septembre 2016 @ 18 h 23 min

    Bonjour Éric.
    Pas de lien pour acheter ce livre et verser au passage une commission à NDF?
    Cordialement.

  • Cap2006 , 1 octobre 2016 @ 8 h 26 min

    @Droal

    Vous semblez ignorer que les avortements existaient aussi avant 1975… (comme la PMA/GPA d’ailleurs)
    Et ce depuis la nuit des temps…

Les commentaires sont clôturés.