Éric Zemmour : Pas sûr que le cyclisme et le Tour de France se relèvent du scandale Amstrong !

Le Zemmour du mardi. Lance Armstrong ? “On ne l’aimait pas. On le respectait, mais on ne l’aimait pas. On ne savait pas pourquoi, on se disait que c’était pour de mauvaises raisons. Parce qu’il était Américain, qu’il venait dans notre tour à nous, longtemps chasse gardée des champions français, belges ou italiens, qu’il avait osé battre le record de cinq tours de France établi par notre Anquetil légendaire, record que même Eddy Merckx avait eu la décence d’égaler mais de ne pas effacer. Ces sept tours ne valaient pas vraiment les cinq d’antan, se disait-on avec une mauvaise foi toute franchouillarde, car personne ne l’avait jamais attaqué, personne ne l’avait jamais secoué. Amstrong n’avait jamais eu de rival à sa mesure, quand Anquetil avait eu Poulidor, Merckx Ocaña et Hinault LeMond. On se forçait quand même à l’admirer : son cancer vaincu, sa ténacité face à la maladie nous arrachaient un coup de chapeau. Mais on regardait ailleurs quand le Président Sarkozy le recevait avec tous les honneurs. On se disait qu’il en faisait toujours trop… Maintenant, on sait. On sait qu’on n’avait pas tort. Amstrong n’était pas seulement un tricheur de plus, Anquetil ne marchait pas qu’au champagne, et personne depuis lors. Le cyclisme est un sport de forçat. Mais Amstrong était un tricheur scientifique, un tricheur industrialisé, un tricheur à l’américaine. L’empereur de la triche, qui menaçait et exécutait les rebelles, les dissidents, les bavards, l’Al Capone du vélo.

“Comme les civilisations, les sports sont mortels”

En fait, Amstrong nous emmène dans la troisième dimension du sport, celle qu’on ne veut pas voir, celle des champions entièrement refaits par la science, comme le héros de la série TV, l’homme qui valait trois milliards : des champions bioniques, des champions entre l’homme et la machine, l’avenir du sport pris dans la démesure de la performance et de la rentabilité. Le cyclisme n’est pas le seul touché : tous les sports le sont à des degrés divers. On n’arrive plus à croire aux records, aux exploits. Ils nous laissent un goût amer dans la bouche. On a perdu notre innocence d’enfant. Le vélo est, avec le football, le sport le plus populaire. Il est donc touché avec les autres. Le Tour de France, c’est à la fois des paysages naturels somptueux et l’effort inouï de l’homme qui se dépasse : un spectacle presque métaphysique de l’infiniment petit qui chevauche dans l’infiniment grand mais y inscrit sa marque. De grands écrivains ont encensé les exploits dantesques des géants d’antan. Avec Amstrong, on aurait davantage besoin des lumières du dernier Prix Nobel de médecine. Il n’est pas sûr que le cyclisme et le Tour de France se relèvent d’une pareille épreuve. La boxe a connu un destin similaire, sport jadis très populaire, détruit peu à peu par la triche, les combines, le fric. Désormais, le noble art n’intéresse plus qu’un cercle réduit d’amateurs. Comme les civilisations, les sports sont mortels.”

Autres articles

6 Commentaires

  • Lach-Comte , 23 Oct 2012 à 17:06 @ 17 h 06 min

    Parmi les 10 (dix) premiers de ceux qui sont arrivés avec Amstrong à chacune de ses sept (7) victoires tous, je dis bien tous, ont été depuis et avant lui, pris les mains dans la dope et on ne peut que demander à Zemmour de revisionner ces tours (avec Ulrich et Indurain entre autres) pour (re)voir si personne ne l’a jamais secoué, et notamment ce jour où, un coureur ayant chuté juste devant lui, il a eu la présence d’esprit de traverser un champ en pente pour rejoindre la route qui faisait un lacet ! De tous les dopés, il est, et restera, l’un des meilleurs car, n’en déplaise à ceux qui préfèrent le fric du foot ou du tennis, ou d’un non-sport comme le golf, ils étaient tous, je dis bien tous, à égalité !

  • Robert , 23 Oct 2012 à 21:35 @ 21 h 35 min

    Lach-Comte,
    Je ne serais pas aussi enthousiaste que vous. Le cyclisme est gangrené par l’argent et la surenchère de médecins et équipes prêtes à tout. Ils sont en avance sur le dépistage depuis longtemps.
    Armstrong n’a eu que ce qu’il méritait d’avoir depuis longtemps. Certes, les suivants ne sont pas mieux, toute la dynamique de triche étant maintenant généralisée. Mais il doit exister, si la volonté est là bien sûr, de moyens de restreindre ce qui motive la triche, les primes, les contrats publicitaires et autres et redonner le goût de l’effort propre aux jeunes qui arrivent.
    Maintenant, c’est quand qu’on s’attaque au football ou le scandale est au moins aussi gros, mais que personne ne met en cause?
    Nos gladiateurs modernes font rêver le peuple qui ne pense plus à réfléchir et contester ses gouvernants quand il est happé par le dieu ballon. Cela vaut bien quelques aménagements avec la morale sportive.

  • Robert , 25 Oct 2012 à 12:12 @ 12 h 12 min

    J’ai personnellement ete effare d’entendre (ou plutot de lire) quelqu’un comme Drucker dire toute son admiration pour Armstrong malgre tout, ajoutant qu’il etait un grand champion avec ou sans dopage.
    Declaration assez ridicule (mais bon c’etait Drucker). Si on prend une moyenne de 5h par etape, c’est a dire 300min, et si on admet que le dopage augmente les performance ne serait-ce que de 2%, ca signifie que quelqu’un comme Armstrong pourrait prendre 6 min par etape a n’importe quel coureur qui aurait la stupidite de penser qu’on peut faire le tour de France sans seringues. Donc sur un tour a 20 etapes ca fait 2 heures d’avance a l’arrivee. Qui se souvient du nom des coureurs qui arrivent avec 2 h de retard sur le premier?

  • franck , 25 Oct 2012 à 17:45 @ 17 h 45 min

    ils sont tous sans éxeption dopés
    et quitte à en choisir 1
    e ben je choisi le meilleur
    chapeau Mr Amstrong 7fois

    si vous aviez été Français personne ne serai venu chercher aiguille sous meule
    encore une fois chapeau
    sincèrement vous en connaissez beaucoup des gars qui peuvent faire ce qu’ un peloton fait pendant le tour sans un petit cacheton .

  • Robert , 25 Oct 2012 à 18:19 @ 18 h 19 min

    Robert,
    Etes-vous intervenu sous votre nom antérieurement à moi, auquel cas j’ajouterais quelque chose au mien pour éviter toute confusion ou sinon pouvez-vous le faire dans le même but.
    En vous remerciant par avance.

  • Robert , 25 Oct 2012 à 18:24 @ 18 h 24 min

    Franck,
    Ce que vous dites n’a aucun sens d’un point de vue de l’éthique sportive. La fin ne justifie pas les moyens et tous les sportifs ne sont pas dopés. Mais si vous voulez justifier la supériorité d’un américain sur le monde entier, alors je comprends votre propos. Pour les américains, on a souvent vu que tout est permis pour imposer leur messianisme terrestre y compris dans le sport et même si cela sert surtout des intérêts mercantiles.
    Mais là aussi, la réussite économique justifie tout.
    Enfin, je suis sportif et je n’imagine pas même de prendre de l’éphédrine pour me soigner, pour citer un exemple connu de produit faiblement dopant puisque vaso-constricteur, et obtenir ainsi un meilleur rendement sportif.
    Mais le sport n’est qu’un moyen pour certains au profit de leur gloire, d’une revanche personnelle ou d’intérêts financiers.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France