Annick du Roscoät : sur la dénaturation du mariage, le CESE «évacue le problème de fond, n’a pas fait place à la démocratie et à l’expression de nos différences»

Après avoir rejeté les 700 000 signatures contre la loi Taubira, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) avait décidé, le 26 février, d’une autosaisine sur les « évolutions contemporaines de la famille et leurs conséquences en matière de politiques publiques » et a procédé à un vote mardi 22 octobre. Avant, certains membres ont pu prendre la parole, comme Annick du Roscoät, ancienne Présidente du CNIP. Voici le texte de son allocution :

“Monsieur le Président, Madame la ministre, chers collègues.

Elisabeth Guigou, ministre de la Justice était, je pense, sincère le 3 novembre 1998, lorsqu’elle proclamait lors du débat sur le PaCS : ‘Mon refus de l’adoption pour des couples homosexuels est fondé sur l’intérêt de l’enfant’, elle fustigeait ceux qui disaient que ce texte n’était qu’une première étape ! Hélas, la loi de mai 2013 a prouvé qu’elle se trompait.

Je suis également persuadée que la grande majorité d’entre vous qui êtes opposés à la PMA, en dehors des situations médicales, et à la GPA, pensent comme elle, que ces évolutions ne nous seront pas imposées.

J’aimerais que vous ayez raison, mais les faits, les jurisprudences qui s’accumulent, le mot mariage qui ouvre, à lui seul, des droits devant la Cours Européenne, prouvent qu’il n’en est rien.

J’avais voté le projet sur cette affirmation du rapporteur ‘la situation issue du mariage pour tous ne sera pas écartée puisqu’elle est à l’origine de cette saisine’.

Le refus systématique au nom d’un “hors périmètre” brandi de façon systématique, l’opposition souvent hostile à mes tentatives multiples d’étude des conséquences possibles, à savoir la PMA et la GPA, m’ont profondément choquée, attristée…

J’avais fait confiance, or l’avis a été censuré.

Le bureau s’était auto-saisi après avoir refusé la pétition des 700 000 personnes, non pour répondre directement à la question posée, mais pour examiner les conséquences d’une loi qui remettait en cause les fondements même de notre société.

L’avis qui est présenté aujourd’hui consacre un tout petit chapitre au financement par la Sécurité sociale d’une extension de la PMA. Par contre, il évacue le problème de fond, n’a pas fait place à la démocratie et à l’expression de nos différences.

Notre institution était tout à fait habilitée à traiter le sujet et non pas le seul comité d’éthique, sinon comment expliquer que Madame la ministre Bertinotti ait sollicité une contribution des AFC, de l’UNAF, pourquoi a-t-elle demandé un rapport à Madame Irène Terry ?

Certes, l’on trouve des choses intéressantes dans l’avis, nous nous sommes largement penchés sur la situation préoccupante des familles monoparentales… mais nous n’avons pas répondu à la question au cœur des préoccupations d’un grand nombre à savoir : le droit des enfants et non le droit à l’enfant.

Avec l’extension de la PMA et la mise en place de la GPA, les droits et l’intérêt supérieur de l’enfant sont ainsi sacrifiés au profit de l’intérêt des adultes, or un enfant n’est pas un objet, ni un projet, mais une personne. Ni les nouvelles techniques de procréation, ni les innovations juridiques ne doivent aboutir à légitimer la “fabrication” délibérée d’enfants adoptables pour la seule satisfaction du désir des adultes.

Il était de notre devoir d’alerter le gouvernement sur ce sujet, nous avons failli !

Je ne veux pas que dans quelques années, sans doute bien plus vite… je me dise ‘si j’avais su’.

Maintenant vous savez !

Je voterai contre cet avis.”

Le résultat du vote de cette Assemblée presque seulement composée de larbins du Système ? 104 pour (dont le Pr Henri Joyeux des Familles de France), 53 abstentions, 19 contre.

Articles liés

7Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Auditeur Libre , 24 octobre 2013 @ 16 h 27 min

    Hélas l’élection de Joyeux a dénaturé Familles de France, après le mandat du Pr Jacques Bichot qui ne voulait plus repostuler.
    Des membres sains de FdF, avec du sang neuf, animent
    http://www.uniondesfamilles.org/ qui mérite d’être soutenue.

    A Nantes il y a 20 ans Elisabeth Hubert avait eu la clairvoyance de soutenir sos-papa qui luttait bien à l’époque contre les dérives monoparentalistes lesquelles ont “enfanté” la dérive dite homoparentaliste.
    En revanche madame “DU” a montré une incompréhension accablante, du haut de sa morgue princière. Il lui reste ses yeux opaques pour pleurnicher à présent…
    Voilà où mène la politique du “père crevé au fil de l’eau” !

  • Diex Aïe ! , 24 octobre 2013 @ 17 h 37 min

    Le CNI le parti de René Coty! CNIP d’ailleurs… Pourquoi ont-ils supprimé le “P”???!!!
    http://www.youtube.com/watch?v=zGYxYMJQCmM

  • pas dupe , 24 octobre 2013 @ 18 h 29 min

    Le CESE ayant refusé d’assumer ses responsabilités face à une pétition des Français, aurait du faire l’objet d’une demande de dissolution à l’AN, selon Mariton ! Grand silence ! Mais étant donné que c’est un repaire des syndicats, il faut les ménager à défaut de les avoir à l’oeil ! Nous avons pu constater que N Notat était au Siècle ainsi que l’ancienne responsable du MEDEF ! Belle preuve de patriotisme que voilà ! Siècle, donc franc-maçonnerie, aux ordres de Bilderberg, la FAF, le CFR, enfin toute la clique judéo-américaine ! D’ailleurs vous avez pu constater combien de fois Kerry est venu donner ses ordres aux serpillières UMPS/fdeg/verts/UDI… depuis l’affaire des écoutes américaines !

    Cette institution, CESE, à défaut d’être utilisée pour le bien être des Français, sert au moins à quelque chose puisque grâce à Delvoye, qui a prêté dernièrement ces locaux disponibles, faute de travail, à la FAF qui y organisa là une de ses soirées. Le bulletin annuel 2013 montre ledit Delvoye se pavanant lors de cette soirée de la prétendue association ! Personne n’avance qui paie la facture !

    Quant à Mariton, il a démontré qu’il n’est absolument pas de droite ! De la fausse droite !
    http://www.enquete-debat.fr/archives/herve-mariton-confirme-quil-fait-partie-de-la-fausse-droite-21492

  • Cap2006 , 25 octobre 2013 @ 17 h 54 min

    Bon, six mois après la loi…. la civilisation ne s’est toujours pas écroulée…

  • Henri Gibaud , 25 octobre 2013 @ 18 h 13 min

    Alerte au risque de “troll”, M. Martin,
    ce jour à 17 h 54.

  • Henri Gibaud , 26 octobre 2013 @ 10 h 28 min

    http://www.dailymotion.com/video/x16dvy0_22-10-2013-les-evolutions-contemporaines-de-la-famille-cese_news

    t= 1h 11min 45 s
    “l’UNAF …(autonomie du juge) … et s’oppose à une résidence alternée
    systématique ou encore par parité entre les deux parents ”

    vers t = 1h 20 min intervention CFTC : plutôt bonne

    puis UNSA : “mariage … pas de critère de genre” … et appuie pour les BEAUPS

    puis la CGT avec 40 ans de retard “contre le modèle patriarcal” … !
    (ce qui confirme la maladresse de l’approche ‘paterniste’ : il faut être au
    moins droitdelenfantiste ou mieux bio-paritariste)

    SURPRISE POSITIVE INATTENDUE (quoique probablement maçonnique) :
    FO !!! (Rose Boutaric)
    à partir de t= 1h 33min 30s, et précisément 35min 20s à 35 min 55s :
    “la place de l’homme … parité … la garde alternée doit être envisagée”
    (mais est-ce une version pro-homo ??? la précision parité-mère-père manque !!!)

  • Cap2006 , 27 octobre 2013 @ 10 h 48 min

    @Henri, vous avez raison…

    J’ai la curiosité de parcourir les sites, même ceux parfois éloignés de mes idées… car je n’ai aucune prétention sur la détention d’une vérité… et j’aime lire les arguments des uns et des autres.

    Et… je n’ai pas pu m’empêcher de faire état d’un simple fait…

    je présente mes excuses à tous ceux convaincus par la vérité de mme du Roscoat…

Les commentaires sont clôturés.