Ce Jour de Colère qui dérange…

Le jour de Colère intrigue. Pour certains, il dérange. Pour nous, c’est bon signe…

Les thèmes de protestation du Jour de Colère sont directement en rapport avec la chute de popularité de François Hollande et de son gouvernement dans les sondages. Mais les questions ne sont jamais posées aux français sous cet angle. Seul le Jour de Colère et son collectif de 50 organisations de la société civile ose faire la liste des mécontentements de nos concitoyens. Ce sont ces thèmes que le Jour de Colère mettra en avant ce dimanche 26 janvier.

La colère fiscale est le premier d’entre eux. Le mouvement des Bonnets Rouges a fait tache d’huile et n’appartient aujourd’hui à personne, tant l’urgence de la justice fiscale est partagée par l’opinion. A l’heure où les français exigent des économies, le coût d’une scène de ménage à l’Elysée se chiffre à plus de trois millions d’euros ! Le Jour de Colère ne paiera pas pour ça.

La faillite éducative est le deuxième thème de colère. La catastrophique réforme Peillon est un écran de fumée pour masquer l’échec de l’éducation nationale, la dictature des syndicats d’enseignants et le poids de l’idéologie dans les programmes scolaires. Partout dans le monde, la place de la France recule. Dans les classements sur l’éducation, elle s’effondre. Le Jour de Colère n’accepte pas cela.

La destruction de l’emploi, le chômage de masse, le carcan bureaucratique qui entrave les entreprises et les charges qui les écrasent sont un sujet de colère grandissant. Les faillites industrielles et les suppressions d’emplois menacent la survie économique de la France. Qu’ils soient chômeurs, artisans, commerçants, paysans, tous les membres actifs de la vie économique sont exaspérés et vont le dire dimanche. Le Jour de Colère lance la contre-offensive.

La politique idéologique du gouvernement à l’égard des familles est en décalage complet avec les préoccupations des français. Les priorités des familles n’ont rien à voir avec les lubies de Belkacem ou les fantaisies de Taubira. Alors que la famille est le premier lien social et le dernier rempart contre la précarité, le gouvernement mène une politique qui détruit cette solidarité. Le Jour de Colère ne laissera pas faire.

La souveraineté nationale a été bradée par François Hollande, qui se couche devant les technocrates de Bruxelles. L’identité nationale est bafouée par les « experts » de Jean-Marc Ayrault, qui réclament le remplacement de notre culture, de nos lois et nos mœurs. Les convictions des croyants sont insultées jusque dans leurs lieux de culte par des profanatrices Femen payées sur nos impôts. La liberté d’expression est traquée partout où elle subsiste. Le Jour de Colère va nettoyer tout ça.

Les sujets de colère sont si nombreux qu’on ne peut les citer tous, mais ils seront tous exprimés dans la rue le dimanche 26 janvierLe peuple demande des sanctions et Hollande devra payer bientôt.

Autres articles

25 Commentaires

  • Heimdall , 24 Jan 2014 à 13:16 @ 13 h 16 min

    D’accord. Et l’immigration on en parle quand? Ce sont les femen qui menacent la France ou les 15 millions d’allogènes?

  • V_Parlier , 24 Jan 2014 à 13:32 @ 13 h 32 min

    Les deux, mon capitaine!
    Bien sûr, les femen sont en nombre ridicule mais elles sont bien choisies pour symboliser tout l’esprit de pourriture qui nous est insuflé à longueur de journée. Si elles étaient seules, personne ne les connaitrait. Et c’est simplement là qu’est le problème. D’ailleurs, l’auteur ne prétend absolument pas que les femen sont le problème primordial de la France et y fait juste allusion, c’est tout. Son résumé global de notre situation est le plus simple, le plus réaliste et le plus équilibré parmi les écrits de tous ceux qui se sont emportés à tout va au sujet du jour de colère.

  • calitu2b , 24 Jan 2014 à 13:46 @ 13 h 46 min

    Il y en a raz le bol de ces fantoches,qui n’arretent pas de jeter notre argent par les fenêtres,des disputes qui coutent 3 millions d’euros aux contribuables,c’est assez maintenant,il faut stoper ces fous furieux il faut remettre en place cette bonne vieille guillotine,il est temps qu’elle reprenne du service,et que les têtes de ces écervelés finissent dans la sciure,pour mettre un terme à toutes ces inepties…………………….

  • orsomani , 24 Jan 2014 à 14:10 @ 14 h 10 min

    Depuis 1793 couper la tete est un acte citoyen ,un acte républicain .Allons y

  • V_Parlier , 24 Jan 2014 à 14:57 @ 14 h 57 min

    Sauf pour les criminels de droit commun, bien sûr!

  • Binze , 24 Jan 2014 à 15:08 @ 15 h 08 min

    Tout le monde peut y aller je crois, ce sont les français en colère parce que pas écouté par les élites au pouvoir. Il peut y avoir des immigrationnistes et des anti-immigrationnistes.
    L’essentiel c’est de revendiquer son droit à être consulté.
    Cette manifestation est plus un plaidoyer pour la démocratie réelle.

    “A l’heure où les français exigent des économies, le coût d’une scène de ménage à l’Elysée se chiffre à plus de trois millions d’euros ! Le Jour de Colère ne paiera pas pour ça.”
    c’est une fausse rumeur, quoique, j’attends de véritables preuves, puisqu’on a que des menteurs aux commandes, mais en attendant prenons le comme tel.

    Je voulais juste confirmer cette manif dérange,
    parce qu’aucun média n’en a parlé, parce qu’aucune association reconnue n’y participe, parce que même la dissidence ne s’en fait pas l’écho et invite à rester chez soi, genre UPR d’asselineau, certains blogs de réinformation dissuadent même les internautes d’y aller, il n’y a qu’E&R parce que dieudonné approuve ce rassemblement.
    Ce rassemblement n’est pas ouvertement étiqueté, on voit bien qu’il est tendance de droite système ump-fn,
    MAIS il est ouvert à tous.
    Ah si désolé Agence Info Libre sera sur place et fera des reportages presque en Live, à voir depuis le site. fdesouche en a parlé une fois en présentant le teaser, Polémia a posé la question de sa capacité de mobilisation, le Cercle des volontaires à interviewé une co-organisatrice dispo aujourd’hui.
    Je vois que NdF est de loin le plus actif pour promouvoir cette initiative. Oui bon çà ne plait pas à tout le monde, alors du coup beaucoup n’iront pas, c’est toujours le même raisonnement simpliste et individualiste.
    Allez-y même si vous votez socialiste, c’est l’occasion de discuter avec tous les mécontents et de passer derrière le filtre uniformisateur médiatique-système.

  • charles-de , 24 Jan 2014 à 17:42 @ 17 h 42 min

    Il y en a déjà pas mal qui ONT PERDU LA TêTE sans même avoir été guillotinés !!

Les commentaires sont fermés.