Chrétiens crucifiés en Syrie, à qui la faute ?

Bernard Cazeneuve, nouveau ministre de l’Intérieur, a dévoilé mardi soir  son plan pour dissuader certains Français d’aller prendre part au djihad en Syrie. Mais le mal est fait, la France porte une lourde responsabilité dans la djihadisation de la Syrie en ayant eu une vision très manichéenne du conflit qui s’y déroule.

Dès le début de ce qui s’apparentait à une révolte, ce qui n’est pas la même chose qu’une guerre, le gouvernement et la classe politique dans sa quasi-totalité ont apporté un soutien inconditionnel à la rébellion, en fermant complètement les yeux sur ceux qui la composait, à savoir 80% de “djihadistes”. Que l’on n’aille pas me dire que personne n’était au courant, ces mêmes “rebelles” sont d’ailleurs qualifiés d'”islamistes radicaux” au Mali…

Quoique l’on puisse penser du régime de Bachar El-Assad, celui-ci était garant d’une certaine stabilité, d’une relative liberté religieuse, ce qui n’est pas monnaie courante dans ces pays du Moyen-Orient.

En combattant ce régime, certes autoritaire, mais laïc, la France et ses alliés américains sont en train de favoriser l’émergence de territoires où, comme certaines régions d’Afghanistan, la charia “s’invite” dans le quotidien de nombreux Syriens.

Que dire des 8% de chrétiens vivant en Syrie ? C’est désormais un véritable chemin de croix et pour certains, la “chahada” (profession de foi musulmane) ou la mort.

Sur Radio Vatican en ce vendredi saint, Soeur Raghida nous livre un témoignage des plus bouleversants, des plus poignants, de la situation de ces chrétiens syriens, les horreurs les plus atroces y sont commises contre eux.

“Que se serait-il passé si la Russie n’était pas intervenue pour stopper cette escalade mortifère et dévastatrice ? La Syrie serait devenue un nouvel Afghanistan.”

En voici un extrait :

« Dans les villes ou villages qui sont occupés par les éléments armés, les djihadistes et tous les groupes musulmans extrémistes proposent aux chrétiens soit la chahada (la profession de foi musulmane, ndlr) soit la mort. Quelques fois, on demande une rançon. Donc, c’est entre la chahada, la rançon ou la mort. C’est impossible de renier leur foi donc, ils subissent le martyr. Et le martyr d’une façon extrêmement inhumaine, d’une extrême violence qui n’a pas de nom. Si vous voulez des exemples, à Maaloula, ils ont crucifié deux jeunes gens parce qu’ils n’ont pas voulu dire la chahada. Ils disent “alors, vous voulez mourir comme votre maître en qui vous croyez. Vous avez le choix : soit vous dites la chahada, soit vous êtes crucifiés”. Et bien non, on sera crucifié. Il y en a un qui a été crucifié devant son papa. On a même tué son papa. Ce qui s’est passé par exemple à Abra, dans la zone industrielle, dans la banlieue de Damas. Au fur et à mesure où on entrait dans la ville, on commençait à tuer les hommes, les femmes et les enfants. Et après le massacre, on prenait les têtes et on jouait au foot avec leurs têtes. En ce qui concerne les femmes, on prenait leurs bébés et on les accrochaient aux arbres avec leurs cordons ombilicaux. Heureusement, l’espérance et la vie est plus forte que la mort. Après une accalmie et la reprise de l’armée de la ville, on fait des messes de requiem, on continue et la prière se fait encore plus intense. »

Prenez le temps de lire l’intégralité de ce terrible témoignage de Soeur Raghida.

À force de jouer avec le feu, on finit par se brûler…

Le gouvernement français a commis une faute grave en voulant mettre son nez dans les affaires des autres, et semble en avoir pris conscience, mais bien trop tard, le mal est déjà fait.

Que se serait-il passé si la Russie n’était pas intervenue pour stopper cette escalade mortifère et dévastatrice ? La Syrie serait devenue un nouvel Afghanistan.

Autres articles

28 Commentaires

  • Catholique & Français , 24 Avr 2014 à 19:56 @ 19 h 56 min

    “…Ils disent « alors, vous voulez mourir comme votre Maître en Qui vous croyez. Vous avez le choix : soit vous dites la chahada, soit vous êtes crucifiés ». Et bien non, on sera crucifié…” (sic !) : ET SI ON EMBRASSE AFFECTUEUSEMENT ET “SAINTEMENT” LE CORAN DEVANT TOUT CE BEAU MONDE, ON SAUVE AUUSI SA PEAU ???

  • Jean Dutrueil , 24 Avr 2014 à 21:00 @ 21 h 00 min

    Attention, je ne critique pas l’auteur mais l’article que je trouve à titre personnel médiocre pour la simple et bonne raison qu’il tombe en plein dans ce qu’il prétend dénoncer: le manichéisme.

    Je condamne tout autant que l’auteur la monstruosité française de soutenir volontairement et ce depuis de début du conflit, comme le dénonce un certains nombre d’anciens des services de renseignements, des djihadistes qui massacrent, entre autres des chrétiens, (car les catho français, par nombrilisme religieux, oublient aussi souvent les alaouites qui sont considérés par l’islam radical encore moins dignes que les chrétiens…) mais il faudrait peut-être rappeler le tragique de cette guerre: nous soutenons des islamistes pour désagréger la Syrie afin d’avoir du gaz pour nous chauffer…

    La cause majeur au vue des politiques français de la guerre en Syrie est le refus du passage de la part de Assad du transite gazier sur son territoire venant du Qatar pour nourrir l’Europe en général et la France en particulier.

    A ceci s’ajoute évidemment une volonté de démembrement du territoire conçue depuis longtemps par les américains afin de dominer à eux seuls l’énergie proche-orientale, mêmes si les intérêts se croisent, ceux des français sont distincts des américains.

    Donc il faut être honnêtes avec nous-même: on ne peut pas dénoncer la guerre en Syrie et en même temps refuser l’exploitation du gaz de schiste en France comme le font certains conservateurs ou tout simplement maintenir à un tel niveau la société de marché et de consommation, pourtant prisée par beaucoup de “libéraux”, très dévoratrice en hydrocarbures.

    De plus je trouve ça totalement légitime que la France veuille diversifier son approvisionnement énergétique, même si il y a de biens meilleurs moyens que de démembrer la Syrie, notamment en se ravitaillant auprès des petits d’Afrique largement suffisant pour la consommation française et surtout en développant le surgénérateur nucléaire qui pourra nous extirper puissamment de notre dépendances aux fossiles.

    Car n’en déplaise aux Poutinolâtres, si ce dernier est un chef exemplaire pour son pays la Russie, il œuvre avant tout pour celle-ci et non pour le bien commun des autres. En effet, il ne faut pas oublier que Poutine assoit sa puissance sur “le levier énergétique”, c’est à dire sur la vente toujours plus conséquente de gaz et de pétrole russes engendrant une rente qui est réinvestie dans la croissance économique du pays.

    Or comme il l’a lui même répété maintes fois , il veut absolument que l’Europe dépende toujours plus de la Russie énergétiquement afin que celle-ci devienne une grande puissance, d’où le soutien ferme à Assad lorsque celui-ci refusa le transit gazier pour les anglo-français ou encore sa volonté de fer de maintenir l’Ukraine dans son orbite, au mépris des susceptibilités locales de l’Est qui pour la plupart ne sont absolument pas occidentalistes mais haïssent à juste titre la Russie, eux dont leur aïeux se sont prit Tchernobyl et l’Holodomore en pleine poire.

    La ré-information ne consiste pas à faire de la dés-info en sens inverse mais de comprendre quels sont les mécanismes de l’actualité tragique afin de déceler des solutions impartiales permettant le redressement de la France tout en ménageant les intérêts et la dignité des autres.

  • Stephan_Toulousain , 24 Avr 2014 à 21:26 @ 21 h 26 min

    Tout à fait d’accord avec le texte, la responsabilité française est très grande dans cette affaire.
    La fRace se colle des casseroles avec la Libye et la cote d’Ivoire sous sarkozy, la syrie sous Hollande et sans doute l’Ukraine demain.

    Mais à jouer avec le feu , on se brule, déjà les djihadistes français sont suffisants pour mettre Paris à feu et à sang, tandis que l’Ukraine risque de dégénérer dans un conflit mondial où les missiles atomiques ne demandent qu’à exploser.

  • Benjamin Leduc , 24 Avr 2014 à 21:49 @ 21 h 49 min

    Et bien, je pense que notre gouvernement est coupable de fournir des armes aux terroristes et devrait être juger pour ça.
    En humour ça donne ça https://www.youtube.com/watch?v=C6IPJSLR7nI

  • Alainpsy , 24 Avr 2014 à 22:01 @ 22 h 01 min

    La plupart des commentaires allaient dans le même sens depuis le début : comment Est-ce possible de fournir des armes à des fanatiques quand on sait ce qu’ils vont en faire. Pourtant hollande a tout fait pour soutenir ces fous furieux, il suffit d’écouter ses déclarations et ses menaces. Aujourd’hui, on sait très bien qu’il déteste les Chrétiens et qu’il adore les musulmans, et que serrer des mains pleines de sang ne le trouble pas. On prend des villages avec des armes Françaises et on y crucifie des Chrétiens ? ça ne l’empêche pas de dormir, on viole à Evry au nom de la race, il n’en parle même pas. Tout pour le qatar, l’arabie saoudite et l’islam, tout pour eux, y compris en France.Ce serait un juste retour des choses que plus aucun Chrétien n’ait l’indécence de voter pour lui ou pour un socialiste, pas un seul. Quant à l’islam, avez-vous entendu un seul des frères musulmans condamner ces horreurs, un seul dirigeant de pays musulmans, un seul imam, un seul responsable associatif qui porte plainte dès qu’on prononce un mot tabou ? ils sont solidaires et ne respectent les Chrétiens en Occident que parce qu’ils ne peuvent pas encore les étouffer. Quand ils le pourront, ceux qui comptent sur leur modération ou leur reconnaissance en seront pour leurs frais. Les Chrétiens ne font pas partie du projet de l’islam, sinon nous aurions une condamnation immédiate et unanime de ces horreurs, alors j’espère au moins que le message est clair pour tous, ou alors c’est à désespérer.

  • ermort , 24 Avr 2014 à 23:52 @ 23 h 52 min

    Nos gouvernants FM ne pouvant encore directement tuer les chrétiens dans notre pays, le fait ailleurs.

  • Pascal , 25 Avr 2014 à 0:00 @ 0 h 00 min

    Jihad et non pas djihad, il n’est pas nécessaire de donner une prime au dialecte maghrébin, a fortiori quand il s’agit du Levant.

    Un régime laïque et non pas laïc. Un laïc peut être anti-laïque.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen