Un anti-populiste dénonce le « privilège de la vérité » du FN !

par Guillaume de Thieulloy, directeur des 4 Vérités

Parmi les raisons avancées de la progression du FN dans les sondages, j’ai lu récemment, sous la plume du politologue Dominique Reynié, président de la Fondation pour l’innovation politique, proche de l’UMP, cet argument : « La société française se droitise et se durcit. Nous entendons actuellement des discours sur l’immigration ou sur l’islam que l’on aurait jamais entendus il y a quelques années. »

Et Dominique Reynié reproche deux choses aux « partis de gouvernement » : au PS, il reproche d’avoir refusé de regarder la réalité de l’immigration en face et à l’UMP, il reproche de ne parler que de cela.

Ces analyses du « populisme » me laissent perplexes.

Sur la « droitisation » de la société française, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’est pas franchement évidente. 

En matière économique, Marx continue à être une référence (le plus souvent implicite) dans le débat public – beaucoup plus souvent qu’Hayek ou Friedman.

En matière d’immigration, il suffit de lire les discours du RPR dans les années 80 pour constater que le FN de 2010 est beaucoup plus « modéré ».

Il me semble, à moi, que la « gauchisation » de la société française est au moins aussi évidente que sa « droitisation ».

Mais, dans ce discours « anti-populiste », je lis aussi (toujours sous la plume de Reynié) : « Le jeu du PS consiste à discréditer moralement la droite de gouvernement quand elle allait sur ces terrains [l’immigration, l’islam…]. C’est une espèce de traumatisme moral. Résultat : le parti populiste (le FN) est devenu le parti monopolistique que nous avons collectivement organisé. Il bénéficie aujourd’hui de ce que j’appelle le privilège de la vérité. »

Je me suis pincé pour être sûr que j’avais bien lu ! Bien sûr, tout le monde connaît ce mécanisme par lequel la gauche a imposé à la « droite parlementaire » un oukase interdisant, non seulement toute alliance avec le FN, mais même la simple mention des thèmes supposés « ceux du FN ». Et tout le monde sait bien que la « droite parlementaire » a accepté l’oukase sans protester.

Mais, si je lis bien, un digne représentant de cette élite parisienne « anti-populiste » nous explique, à présent, que, sur l’immigration, le FN a dit la vérité et a été seul à le faire.

S’il y a une « gauchisation » de la société française en général, je dois avouer que nous assistons aussi à une stupéfiante « droitisation » des élites auto-proclamées. Encore un effort et vous verrez qu’elles deviendront anti-communistes !

Autres articles

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France