Pourquoi je présente ma candidature à la présidence de l’UMP

Tribune libre de Philippe Herlin pour Nouvelles de France

Jeudi dernier, un bijoutier du 7e arrondissement de Paris a abattu un braqueur qui le menaçait de son arme. C’est seulement après avoir été physiquement agressé qu’il a tiré. C’était son troisième braquage et au cours des deux précédents, il s’était fait tirer dessus. Résultat : une mise en examen pour « homicide volontaire » ! Alors que la légitime défense aurait du aller de soi, une institution judiciaire dévoyée s’appuyant sur une loi faisant reposer le doute sur celui qui se défend débouche sur cette aberrante décision.

Mais au fait, a-t-on entendu un responsable de l’UMP dénoncer ce scandale ? Pas du tout. Il y a longtemps que la légitime défense ne figure plus au programme de la principale formation de droite. Au pouvoir ou dans l’opposition, il ne faut malheureusement plus compter sur elle pour défendre ce principe, qui perd de sa force d’année en année. Même cette hallucinante mise en examen ne la réveille pas de sa léthargie.

Sur ce sujet comme bien d’autres, intellectuellement et dans les faits, la gauche à gagné à plate couture. Quel leader de l’UMP aurait le cran aujourd’hui de défendre la légitime défense ? La liberté scolaire et le chèque éducation ? L’abrogation du droit du sol ? Le référendum d’initiative populaire ? Etc. Idem en économie, en rompant clairement avec la culture étatiste française ?

Ne noircissons pas trop le tableau, la reconquête intellectuelle a commencé, sur Internet, sous quelques plumes, à travers quelques éditorialistes, qui fait entendre une voix différente. « Pour quels résultats ? » peuvent dire les sceptiques. Eh bien justement, quelque chose a changé, puisque l’UMP élira son candidat à la prochaine élection présidentielle lors de grandes primaires ouvertes (pour une fois, l’exemple du PS est positif !). Et d’ici là, mais réservé à ses seuls militants, ce qui est logique, ses candidats aux élections locales, et dès cette année son président ainsi que ses courants. Alors, désormais, c’est simple : vos idées ne sont pas représentées à l’UMP ? Prenez la carte et faites-vous entendre.

Il faut bien mesurer cette chance historique : les militants vont avoir la parole. Quel est le poids des libéraux-conservateurs à l’UMP ? Difficile à dire, mais à l’évidence nettement plus important que dans son équipe dirigeante ! Et ceux qui, frustrés, ont rendu leur carte ou refusent de la prendre, ils peuvent revenir et peser sur le débat, et les nominations. Les libéraux se demandent souvent comment le mouvement des Tea Party a obtenu une telle influence aux États-Unis, c’est simple : ses membres sont entrés au Parti républicain !

J’ai décidé de saisir cette opportunité en présentant ma candidature à la présidence de l’UMP. « Libéral-conservateur » n’est même pas pour moi un courant, c’est ce que doit être la droite, tout simplement. Il y a du travail ! Mais il faut commencer. Ensuite ? Obtenir les parrainages de militants UMP (à jour de cotisation au 30 juin) sera difficile mais atteignable. Tous les soutiens sont les bienvenus. Chacun doit prendre ses responsabilités et agir à son niveau, pour faire progresser les idées libérales-conservatrices, et aussi que ce bijoutier se sente un peu moins seul dans l’épreuve qu’il traverse. 

*Philippe Herlin est chercheur en finance. Il a écrit France, la faillite ? Les scénarios de crise de la dette et anime le blog « La dette de la France ».

> Plus d’informations sur la candidature de Philippe Herlin à la présidence de l’UMP.

Lire aussi :
> Philippe Herlin : « Ce n’est pas l’or qui monte, ce sont les monnaies qui perdent de la valeur ! »

Articles liés

18Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • domremy , 24 juillet 2012 @ 18 h 13 min

    bon courage monsieur, je ne suis pas adhérant , mais vos idées semble bonnes
    et il faut du sang neuf a l UMP

  • Komdab , 24 juillet 2012 @ 18 h 15 min

    En somme, ce monsieur nous propose à nous électeurs de nous encarter pour “droitiser” l’UMP mais le malheur c’est que Sarkozy a déjà fait le coup.. et que nous payons très cher les 5 années de sarkozysme.

    Comme disait Marine, le poisson pourri toujours par la tête et en l’occurrence elle est bien pourrie celle de l’UMP.

  • Eric Martin , 24 juillet 2012 @ 19 h 08 min

    Nicolas Sarkozy n’a jamais invité ses électeurs à droitiser l’UMP. Et s’il l’avait fait, l’auriez-vous suivi pour ne serait-ce que tenter ? Qui ne tente rien n’obtient jamais rien.

    Je précise que cette démarche d’entrisme n’empêche pas de tenter parallèlement la stratégie frontale (en votant FN au premier tour, par ex).

  • Brice L , 25 juillet 2012 @ 1 h 22 min

    Les gens qui pensent pouvoir droitiser ou peser au sein de l’UMP en y apportant une contribution libérale conservatrice ou autre pensée réactionnaire se trompent. Cela a déjà été tenté plusieurs fois, que ce soit au niveau des militants que des cadres de province et même plus haut (Boutin, Villiers, Nihous…). A chaque fois, le rouleau compresseur libéral, frileux et “gaucho-moumou-droitiste” (NKM, Fillon, Jupé, Raffarin…) est gagnant. Et quand on pense que l’UMP veut bien défendre une France française, indépendante et vraiment de droite (Morano, Copé, Peltier…), ils nous bernent comme a pu le démontrer Sarkozy. Cette frange de la droite réac’ qui penche plus vers l’UMP que vers le FN est risible : qu’espèrent-ils ?
    L’UMP un traître, lâche, faussement de droite, déconnecté du réel, en désaccord avec sa base, européiste, mondialiste, soumise aux lobbys que l’on ne peut citer ! Qui peut croire encore à cette machine jadis de guerre, aujourd’hui sans idée, sans conviction, sans doctrine, sans fierté ?

  • domremy , 25 juillet 2012 @ 6 h 33 min

    je n ai jamais eu le sentiment que NS voulait droitiser l UMP dans le sens où je l entends, c est à dire se rapprocher des idèes de MARINE,
    ce qu il voulait selon moi, c est attraper les gogos!

  • Odette de Lannoy , 25 juillet 2012 @ 9 h 52 min

    Ce que vous mentionnez s’appelle “pourquoi pas” et du sang neuf ne ferait pas de mal car la France est au bord du gouffre vers lequel nos dirigeants actuels nous poussent allégrément..Jusqu’à maintenant les bonnes grosses promesses se réduisent à la grosseur d’un quart de puce. Le mariage homo- le harcellement sexuel-l’euthanasie…Ah j’oubliais :l’avortement poussé à l’extrème afin de faire de la place à “la loi du sol”…avec ça, la France est sauvée…ouf ….Le monde devient fou …une odeur de mort se répand partout dans le monde entier et nous jouons nos dernières cartes!

  • libertatis , 25 juillet 2012 @ 10 h 27 min

    Je suis d’accord avec vos positions. Bon courage vous avez ma voix.

    ” défendre la légitime défense ? La liberté scolaire et le chèque éducation ? L’abrogation du droit du sol ? Le référendum d’initiative populaire ? Etc. Idem en économie, en rompant clairement avec la culture étatiste française ?”

    Un militant pour une droite conforme à ses idéaux d’anti étatisation infantilisante

Les commentaires sont clôturés.