Hausse des violences contre les personnes : quand les auditeurs se lâchent…

Mercredi sur Sud Radio, Robert Ménard a donné la parole à de nombreux auditeurs sur le thème “Montée de la violence : faut-il avoir peur ?”. Etaient également invités à réagir Gérard Schivardi (notre entretien), maire de Mailhac dans l’Aude dont l’arrêté municipal instaurant un couvre-feu pour les mineurs de moins de 17 ans a été considéré comme illégal par la sous-préfète de Narbonne, Marie-Paule Bardèche. Celle-ci a refusé de réagir à l’antenne. Le député-maire UMP de Maisons-Laffitte Jacques Myard, membre du Collectif parlementaire de la Droite populaire, Hassan Safoui, Président de l’Association Islamique et Culturelle du Calvados et responsable de la communication de l’UOIF et Philippe Bilger, avocat général près la Cour d’appel de Paris ont également commenté la hausse des violences aux personnes (+1,9% sur un an selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales et +20% depuis 2002 selon le ministre de l’Intérieur Claude Guéant) :

[media id=166 width=630 height=390]

Autres articles

2 Commentaires

  • bodol , 25 août 2011 @ 7 h 40 min

    La sous fonctionnaire Bardèche est une dinde!

  • On vous le , 25 août 2011 @ 9 h 29 min

    Prophéties de La Fraudais

    I,236 :
    La fille aînée de l’Eglise sera divisée, partagée, déshonorée, souillée de crimes.

    I,163 :
    Le peuple français va descendre aux dernières limites de la honte et du mal.

    II,105 :
    Ils ont déjà la corde à la main, ceux qui vont conduire des milliers de Français à la mort la plus affreuse. La France devient le repaire d’un grand nombre d’étrangers qui écoute si l’horloge de la sentence ne va pas bientôt sonner. Oui, elle va bien bientôt sonner et le jour va bientôt entrer dans son déclin.

    III,67 :
    France, tu ne pourras renvoyer ces étrangers.

    III, 117 :
    Les gardiens de la paix seront interdits d’entrée et de circulation dans les villes. Ce sera le dernier moyen de laisser tout livrer, en liberté, au terrible pillage.

    III,118 :
    La guerre civile sera terrible.

    III, 56 :
    Lors de la mortelle crise révolutionnaire, les étrangers, dont le désir est rempli d’une violence qui ne se possède pas, les étrangers seront maîtres en France.

    révélé à
    Marie-Julie Jahenny
    à la fin du XIXème siècle
    (Ed. Résiac)

    Note : La Fraudais est un hameau breton

Les commentaires sont fermés.