L’Économie positive – Copyright Jacques Attali

Invité sur BFM Business ce lundi 16 septembre, l’inénarrable Jacques Attali – polytechnicien, énarque, haut fonctionnaire, professeur, écrivain, acteur, chef d’orchestre et d’entreprise (1) et accessoirement conseiller spécial du prince – nous dévoilait un coin de l’épais mystère qui enveloppe le rapport sur l’Économie positive qu’il devait remettre au Président de la République ce 21 septembre de l’an de grâce 2013.

À commencer par la question que tout le monde se pose – du moins dans les lieux suffisamment éloignés du pouvoir pour ne pas être au courant mais pas assez pour s’en moquer éperdument – à savoir : mais qu’est-ce donc que l’Économie positive ? Eh bien, « l’économie positive, nous révèle l’intéressé, c’est l’économie qui s’intéresse au long terme, c’est-à-dire qui prend ses décisions en fonction de l’intérêt des générations suivantes. »

Nous voilà édifiés.

Quoi que… Peut-être une illustration serait-elle utile pour mieux comprendre de quoi il retourne ; c’est l’indéboulonnable Jacques qui nous la donne : l’Économie positive c’est, par exemple, « faire en sorte que l’entreprise elle-même ne soit la plus la propriété seulement de ses actionnaires mais qu’elle reflète l’intérêt de toutes les parties prenantes et en particulier qu’elle donne un droit de vote (en quelques sortes) aux générations suivantes. »

Les choses sont beaucoup plus claires : c’est encore une énorme fumisterie.

Un rapide tour sur le site du mouvement attalien permet d’y découvrir son équipe de penseurs pluridisciplinaires : on y retrouve quelques noms connus comme ceux – par ordre alphabétique – de Christine Albanel (lichen parasitaire), Michel Barnier (pêcheur européen), Daniel Cohen (économiste hollandiste), Jean-Louis Étienne (explorateur en eaux froides), Paul Jorion (comique troupier), Brice Lalonde (sous-secrétaire biodégradé), Maurice Lévy (publicitaire rémunéré), Matthieu Ricard (moine bouddhiste) et bien sûr l’inévitable Jeffrey Sachs (moraliste malthusien) (2). Bref, une véritable dream team propre à enthousiasmer tout ce que notre pays compte de doux rêveurs, de philosophes barbus et de victimes de l’effet Dunning-Kruger.

Cerise sur le gâteau, quand Hedwige Chevrillon suggère que l’Économie positive devrait être développée au niveau européen, notre grand Jacques lui répond – définitif – que « tant qu’il y a une dictature idéologique du libéralisme en Europe, on ne peut le faire qu’au niveau français. »

Rendez-vous, donc, le 21 septembre sur ecoplus.tv (3) pour y découvrir l’ampleur de la catastrophe.

> le blog de Georges Kaplan (Guillaume Nicoulaud)

1. Il est aujourd’hui président de A&A, une société de « conseils en stratégie », et de PlaNet Finance, une « organisation de solidarité internationale ».
2. J’avoue, en revanche, être plus surpris par la présence de Hernando de Soto (rien à voir avec le conquistador) au nombre de ces têtes chercheuses.
3. Notez dans le menu de gauche : « Consom’action », « Human’idées » et « Volon’terre »…

Articles liés

19Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Bernard , 24 septembre 2013 @ 18 h 10 min

    ce ” fou ” a toujours été un clown… nécessaire à nos princes ! Un second BHL, d’un autre style !
    La France est malade d’ écouter ces charlots, qui adaptent leurs discours à l’attente du prince
    Franchement, avions nous besoin de ces Socialos incultes et d’un clown qui les ” enfume ” ???

  • Christiane , 24 septembre 2013 @ 18 h 55 min

    Depuis Mitterrand — peut-être, avant lui — le clown Attali a toujours été le
    <<conseiller<< des présidents et, flanby ne fait pas exception.
    Les '' conseillers'' s'appellent également : Kouchner, B.H. Lévy, et Attali
    n'y voyez-vous pas une quelconque anomalie ? Peillon, le communiste
    propulsé ministre de l'éducation n'a pas craint de déclarer qu'il fallait détruire l' Eglise catholique. L'observatoire de la laïcité qui n'est ni plus ni moins qu'un organisme créé pour se débarrasser de l' Eglise, fut mis en place par Sarkozy en 2007; il ne faut pas oublier cela. A présent, flanby a mis une musulmane pour le diriger et ils nous concoctent un moyen d'éliminer deux célébrations catholiques, et, ce n'est qu'un début.
    Tout comme les patriotes ont manifesté contre la dénaturation du mariage, il nous faudra nous élever en force contre ces nouvelles tentatives de nous islamiser. Laïcité n'est qu'un écran pour tuer notre culture, notre identité, nos traditions; n'est-ce pas là le but des Lumières, révolution dite à tort '' française'' car elle est, en réalité, l'oeuvre des loges anglo-saxonnes, maçonniques lucifériennes et talmudistes.

  • Psyché , 24 septembre 2013 @ 20 h 57 min

    La seule Patrie d’Attali, c’est Israël,
    et dans sa vision talmudiste, la France n’est qu’un hôtel,
    Clairement, ce ne sont pas ses pseudo analyses et conseils qui nous aiderons,
    Il n’attend que la fin des Nations !

  • François Desvignes , 25 septembre 2013 @ 2 h 45 min

    Ceux qui ont gardé leurs oreilles et leurs yeux pour vous entendre et voir se dérouler le film autour d’eux, savent bien que ce combat porte un nom : l’Apocalypse.

    Mais ceux qui ont la naïveté de penser que c’est à l’aune “des lumières de leurs bourreaux” qu’ils pourront se guider, ceux-là , aveugles de toujours, marchent d’un pas résolu vers leur précipice.

    Si bien que nous sommes partagés :

    – d’un côté nous ne pouvons rester silencieux
    – d’un autre nous ne pouvons obliger un âne qui n’a pas soif de boire.

    Nous devons pardonner à nos ennemis (Attali) mais il n’est pas écrit que nous devons consoler les vierges folles, celles qui depuis longtemps ont jeté la lampe de l’explication mystique de l’Histoire : la vraie.

    Baudelaire avait raison : “la plus grande astuce du diable est de nous faire croire qu’il n’existe pas”

  • François Desvignes , 25 septembre 2013 @ 3 h 22 min

    Attali est le chantre français du N.O.M. qu’il souhaite voir diriger par “les élites initiées” du peuple “élu” à partir de Jérusalem qu’il veut voir devenir la capitale du monde (ce n’est pas incohérent).

    Tous ces fous de Satan travaillent durement à la réalisation de leur projet quoique je doute qu’Attali fasse partie de l’équipe chargée de conduire le projet : trop apparent pour être déterminant.

    Les apparants, ce sont des faux prophètes et de vieilles sorcières qui n’abusent que les sots( Satan a d’autres recrues autrement plus dangereuses et efficaces et leur première arme c’est de rester cachés !)

    Les apparents, les vus-de-tous, ce sont des leurres de l’intelligence et de l’invention qui ne servent que de diversion pour permettre aux véritables artisans du N.O.M. de mener à bien leur entreprise.

    On peut en donner une preuve simple et évidente :

    Aucune, absolument AUCUNE, des personnes citées dans cet article, même pas Attali, n’est connue, en tout cas reconnue, des véritables maitres du Monde de demain : des Asiatiques.

    Absolument aucune.

    Par contre, quand vous interrogez l’ex président chinois sur la cause de la gloire et de la prospérité de l’Occident, lui , le communiste bon teint, vous répond :

    ” Nous nous sommes longtemps posé la question et sommes parvenus à cette conclusion que c’était le Christianisme qui seul avait été la cause de la gloire et de la prospérité de l’Occident et du monde” (Président Jiang Je Ming)

    Pauvre Attali.

    Au mieux flatteur et bouffon du roitelet de la ripoublik, imposteur des sots, Mickey de l’intelligence.

  • Boutté , 25 septembre 2013 @ 7 h 21 min

    Pas étonnant . Vous avez pu remarquer qu’ils sont cousins .
    S’être constamment trompé dans le passé ne devrait pas fournir un brevet de visionnaire aux erronés chroniques .

Les commentaires sont clôturés.