Ankara, soutien sans faille au terrorisme islamiste

En abattant un Su-24 russe volant en Syrie à la frontière avec la Turquie, Ankara a clairement montré son soutien sans faille au terrorisme islamiste de Daech comme d’Al-Nosra.

Déjà obsédé par le danger irrédentiste kurde, le Président Erdogan n’a eu de cesse d’aider l’Etat islamique à liquider la résistance des Pershmergas, en fermant sa frontière aux blessés, en acceptant la vente du pétrole de l’État islamique sur son territoire, en servant de plaque tournante au recrutement des combattants étrangers venus s’enrôler sous la bannière de Daech et en distribuant aux financiers de Daech l’argent collecté dans le monde entier.

Le MIT, le service de renseignement turc, joue également au même jeu dangereux avec l’Etat islamique que l’ISIS pakistanaise joue avec les talibans.

Cette politique turque à tous les niveaux – politique, militaire, financière et logistique – n’est pas nouvelle ni même étonnante : MM. Erdogan et Davutoglu sont le reflet de l’idéologie des Frères musulmans.

Jouant le pire en Syrie et en Irak, la Turquie pratique également ce jeu trouble en Libye armant les factions islamistes ralliées à l’Etat islamique. Islamiste, soutien actif du terrorisme islamiste, mauvais allié de l’OTAN et éternel plaignant contre l’Europe, pratiquant le chantage à tous les niveaux, sur tous les sujets et systématiquement, la Turquie n’a décidemment rien à faire dans l’Union européenne ; sa politique doit être activement combattue.

Autres articles

26 Commentaires

  • Marino , 25 Nov 2015 à 6:44 @ 6 h 44 min

    Mme Merkel a évoqué le processus d’adhésion ainsi que les questions liées aux conditions auxquelles la Turquie était soumise pour parvenir à une telle adhésion.

    “Nous voulons rendre le processus d’entrée de la Turquie à l’UE plus dynamique et commencer les négociations sur l’ouverture du 17e point consacré à l’économie et la politique financière”, a souligné la chancelière allemande lors de sa conférence de presse commune avec le premier ministre turc Ahmet Davutoglu, à Istanbul. le 18.10.2015

  • SURICATE , 25 Nov 2015 à 7:52 @ 7 h 52 min

    La turquie ne changera JAMAIS : n’oublions pas la très trouble alliance historique germano-turque, contre les puissances occidentales et la Russie au cours des deux dernières guerres mondiales – surtout la Première.

    ERDOGAN soutenu par OBAMA et Hollande en cachette… va bientôt se souvenir de ce qu’il a osé faire hier dans le ciel Syrien et non Turc !!!

    D’AVANCE, je remercie vivement Monsieur Vladimir POUTINE.

  • pauledesbaux , 25 Nov 2015 à 8:11 @ 8 h 11 min

    MERCI SARKONAINUL d’être revenu dans l’OTAN? MAITRE DE TOUTES LES GUERRES, en nous obligeant à y participer alors que nous aurions besoin de toutes forces pour libérer notre PAYS de cette invasion massive migratoire, l’OTAN sert la soupe à tous les terroristes bravo SARKOTRAITRE

  • pauledesbaux , 25 Nov 2015 à 8:13 @ 8 h 13 min

    quel faux cul celui là il n’a rien d’autre à faire que de s’incliner devant nos égorgeurs ?

  • Marino , 25 Nov 2015 à 8:55 @ 8 h 55 min

    Avion russe abattu : « une nouvelle provocation de la Turquie »

    Selon Frédéric Pons, rédacteur en chef Monde à Valeurs Actuelles :

    https://www.youtube.com/watch?v=jrYfHNNbEJ0

  • Charles , 25 Nov 2015 à 9:00 @ 9 h 00 min

    Parfaitement Suricate, cela définit le “germano-slamisme”,
    alliance tactique des protestants de Prusse et des Islamistes.

    Les protestants ont toujours su trouver un allié contre la Francité Chrétienne.
    Les protestants sont anti-Chrétiens infiltrés au sein du Christianisme

    Leurs alliances ont pour but premier de détruire la France
    parce que historiquement chrétienne.

    On peut ainsi remonter jusque à la création du Protestantisme au 16 eme.

    Plus proche de notre époque, dans les années 1780, nous avons eu
    une alliance entre protestants Prussiens et protestants Saxons
    pour susciter, accélérer, aggraver la révolution de 1793.

    Cela a continué au 19 eme (1870), puis au 20 eme (1914-1940-1992).

    L’année 1958 est également une année pivot avec la mise en route
    occulte du Concile de V2, triomphe du “clergé” Prussien et néo Prussien.

  • delaye , 25 Nov 2015 à 9:46 @ 9 h 46 min

    Les Turcs ont toujours été les SS de l’Europe

Les commentaires sont fermés.