Ouvrir les yeux plutôt que brandir des dessins obscènes en répétant bêtement « l’islam est une religion de paix »

Quand on n’est pas musulman mais qu’on est citoyen d’un pays attaqué par des musulmans, mieux vaut, pour connaître l’ennemi qui nous attaque, écouter ce qu’ont à nous dire de l’islam les personnes qui le connaissent bien plutôt qu’un ministre des Affaires étrangères français, ouléma autoproclamé, qui prétend nous instruire sur ce qu’est l’islam et qui explique que les frères Kouachi et Amédy Coulibaly n’étaient pas de « vrais » musulmans.

Le père Samir Khalil Samir, chrétien copte égyptien, jésuite et islamologue, qui a grandi avec des musulmans et considèrent les Arabes musulmans comme ses frères, est un interlocuteur de choix pour parler de l’islam. Il s’est exprimé récemment sur Asia News sur ces conflits internes à l’islam qui débordent dans le monde non-musulman (voir la traduction ici), et il s’exprime cette semaine dans le magazine catholique polonais Gość Niedzielny, le plus gros hebdomadaire d’actualités en Pologne. Contrairement aux gens de Charlie Hebdo, il n’est pas islamophobe, c’est-à-dire qu’il n’accepte pas qu’on puisse caricaturer le prophète des musulmans de manière vulgaire, perverse et insultante, ni d’ailleurs, comme l’a fait Charlie Hebdo sur une couverture relativement récente pour s’attaquer aux chrétiens, la Sainte Trinité en train de copuler. C’est pourquoi le père Samir Khalil Samir s’étonne de ce rassemblement de dirigeants européens et mondiaux à Paris le 11 janvier car s’il est bon qu’une partie du monde s’unisse contre la violence et l’agressivité d’une partie du monde musulman, il eut été préférable que ces dirigeants réagissent de la sorte aux exactions cruelles perpétrées contre les chrétiens d’Orient depuis des années.

Le père jésuite fait à juste titre une distinction entre les dessins vulgaires, aussi bien christianophobes qu’islamophobes, du torchon d’extrême-gauche Charlie Hebdo, et le dessin danois qui avait été reproduit par ce même Charlie Hebdo et qui représentait Mahomet avec une bombe dans son turban. Il ne s’agissait là en effet pas d’insulter les musulmans mais de les interroger sur la violence inhérente à leur religion, et ce n’était après tout qu’une représentation modernisée de celle, plus traditionnelle chez les musulmans, de Mahomet avec un sabre. Un sabre que l’on retrouve aussi sur le drapeau de l’Arabie saoudite.

Le fait est aussi, remarque le père Samir Khalil Samir, que 80 % des attentats terroristes dans le monde sont des attentats de musulmans et que ce phénomène s’étend à tout le monde islamique. Là où il y a des musulmans, il y a des terroristes, et nombreux sont les imams et les oulémas qui, depuis des lustres, justifient y compris les attentats suicides. Les musulmans radicaux qui ont attaqué Charlie Hebdo l’ont fait parce que l’islam avait été insulté  et ils l’ont fait au cri de « Allah est grand ! ». Ils ont été en cela soutenu par de nombreux musulmans et on ne voit pas les musulmans « modérés » manifester en masse pour protester contre les actions de ces « faux musulmans », ainsi qu’on voudrait nous les présenter. Par contre, par un amalgame extraordinaire, ce sont bien des musulmans en Égypte, au Niger et ailleurs qui attaquent et tuent des chrétiens en réaction aux dessins de l’hebdomadaire satirique gauchiste antichrétien et antimusulman Charlie Hebdo.

Sur la violence dans l’islam, le père Samir Khalil Samir rappelle la vie de Mahomet et ses deux étapes : l’étape pacifique à La Mecque, quand il était en position de faiblesse, et l’étape guerrière, violente, à Médine, quand il s’est mis à faire la guerre et où ses versets inscrits dans le Coran ont très visiblement changé de ton. Petite pique qui pourrait être adressée à Laurent Fabius et à tous nos compatriotes musulmans qui nous disent que l’islam est une religion d’amour, de paix et de tolérance, l’islamologue jésuite accuse sans détour : « Si un musulman prétend que la violence n’a rien à voir avec l’islam, c’est qu’il s’agit d’un ignorant ou qu’il ment. Les musulmans savent que les non-musulmans ne connaissent pas le Coran, et ils disent donc ce qu’ils ont envie de dire car ils savent que personne ne va aller vérifier. Dans la réalité, Mahomet considérait que les juifs et les chrétiens croyaient dans le Dieu unique mais de manière imparfaite puisqu’ils ne l’acceptaient pas comme prophète. Ils pouvaient donc garder la vie sauve s’ils se soumettaient avec humilité aux musulmans – le Coran stipule clairement, qu’ils doivent accepter les humiliations – et s’ils payaient des impôts élevés. Il s’agit bien d’une forme de violence. Par contre il fallait tuer ceux qui ne croient pas dans le Dieu unique. »

Avis donc aux Français : les musulmans de France qui souhaiteraient revenir aux sources de l’islam, incités en cela par le prosélytisme et les pétrodollars de l’Arabie saoudite, voudront soit vous faire payer de gros impôts, pour la minorité chrétienne ou juive, soit vous tuer si vous refusez de devenir musulmans vous-mêmes. Ainsi que le dit le père Samir Khalil Samir, le but de l’islam est de conquérir le monde et cette fin justifie tous les moyens, y compris l’utilisation d’enfants de 10 ans pour les faire exploser sur les marchés ou pour les former à devenir des bourreaux en les faisant participer à des exécutions.

Pour le père Samir Khalil Samir, l’islam ne peut pas devenir une religion de paix à cause de l’enseignement du Coran, de l’exemple donné par la vie de Mahomet et de la sharia, et le problème des musulmans, c’est qu’ils semblent incapables de toute autocritique. Il faut donc les aider à faire cette autocritique, en commençant par les individus, et c’est là que les chrétiens ont, selon le père jésuite, un rôle important à jouer. Malheureusement pour la France, des chrétiens il n’y en a plus beaucoup et ce n’est pas Charlie Hebdo ou les Femen qui vont aider les musulmans à accepter des valeurs que l’Europe a elle-même en grande partie abandonnées au cours des dernières décennies. Comment par exemple convertir les musulmans à plus de respect pour la vie humaine, y compris celle des non-musulmans, dans un pays où l’on assassine chaque année les enfants par centaines de milliers dans le ventre de leur mère en prétextant avec une hypocrisie sans bornes qu’il ne s’agirait pas vraiment d’êtres humains ?

Une chose est en tout cas certaine, ce n’est pas en intensifiant la propagande LGBT dans les écoles de la République et en brandissant des caricatures obscènes de Mahomet comme on a pu en voir le 11 janvier que l’on gagnera la guerre contre l’islam radical. On lui fait au contraire gagner du terrain parmi les musulmans de France et parmi les musulmans des pays alliés de la France dans la guerre contre l’internationale islamiste. Et ce n’est pas non plus en autorisant l’insulte et le blasphème contre l’islam tout en interdisant sa critique raisonnée que l’on défend la liberté d’expression. En réalité la combinaison de la politique immigrationniste et de l’intégrisme laïco-balsphématoire de la France gaucho-bobo ne peut mener la France qu’à la guerre civile ou à la dictature.

 

Voir aussi :

Aymeric Chauprade : « La France est en guerre avec des musulmans »

 

Autres articles

50 Commentaires

  • Zébulou , 25 Jan 2015 à 16:54 @ 16 h 54 min

    Formidable cet article… dommage que dieu n’existe pas et qu’il n’existe de ce fait aucune raison de respecter des individus qui se soumettent à un concept sans base réelle. On peut se gausser sans retenue de toutes les croyances et de tous les croyants. Ne nous en privons pas.

  • Antoine , 25 Jan 2015 à 17:16 @ 17 h 16 min

    Excellent article !

  • GIPSY , 25 Jan 2015 à 17:34 @ 17 h 34 min

    Bonsoir,
    Oui, c’est un excellent article qui explique bien notre situation et qui nous démontre que nos journaleux, à la botte de HOLLANDE et de ses acolytes, nous racontent ce que le pouvoir les oblige à dire
    Avez-vous pris connaissance de la vidéo publiée par Aymeric CHAUPRADE et qui a su avoir, lui aussi, des mots justes pour décrire l’islam ? CLIQUEZ ICI pour voir la vidéo
    Il est hors de question de faire concurrence à NOUVELLES DE FRANCE que j’apprécie beaucoup ; je suis abonné également MINURNE RESISTANCE :
    CLIQUEZ ICI pour l’article de Maurice D

  • ranguin , 25 Jan 2015 à 17:55 @ 17 h 55 min

    Le Coran ne peut absolument pas être appliqué par les civilisations judéo chrétiennes.
    Le problème réside dans le fait que, pendant des décennies, nous avons voulu que deux civilisations totalement différentes l’une de l’autre, puissent devenir une. C’est un non sens.
    Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre cela.
    Les gauchiste n’ont fait que conforter les musulmans dans leurs exigences.

    Il est curieux de voir des synagogues et des mosquées être protégées mais pas les églises.

    Il est curieux de constater qu’un verre brisé dans une synagogue et une porte taguée d’une mosquée vont produire un raz de marée médiatique, les merdias accusant Pierre Paule ou Jacques de racisme et d’antisionisme. Mais silence complet quand il s’agit de “violer” nos églises.

  • Gisèle , 25 Jan 2015 à 18:56 @ 18 h 56 min

    Dieu n’existe pas ??
    Alors , vous non plus !

  • Gisèle , 25 Jan 2015 à 19:02 @ 19 h 02 min

    Les 10 églises d’Anjou ** visitées ** en octobre ???
    Qui est au courant ?????
    Dieu est patient ….

  • Gisèle , 25 Jan 2015 à 21:11 @ 21 h 11 min

    Rien à ajouter , tout est dit !

Les commentaires sont fermés.