Charles Gave : “Les peuples se révoltent enfin face à leurs élites corrompues”

Charles Gave : “Les peuples se révoltent enfin face à leurs élites corrompues”

Extrait :

« Des taux d’intérêt bas ça favorise la hausse des actifs existants, ça favorise ceux qui ont des actifs, c’est-à-dire les riches, et ça pénalise les pauvres, puisqu’il n’y a pas d’investissement, et que la productivité ne monte plus. Donc des taux d’intérêts bas c’est un transfert de richesses des pauvres aux riches. Et c’est pour ça qu’on a ce mécontentement partout, ça fait 15 ans que les États-Unis, l’Europe, partout, sont gérés par une ploutocratie financière qui cherche à gagner de l’argent pour elle mais certainement pas à ce que le clapin de base ait un niveau de vie qui monte. Si ça continue ça peut en effet nous amener dans une stituation de révolution violente. Ce n’est pas souhaitable. Mais si ça continue, c’est pas impossible. »

Qui est Charles Gave ?

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “L’Etat est mort, vive l’état” aux Editions François Bourin 2009 prévoyait la chute de la Grèce et de l’Espagne. Il est le fondateur et président de Gavekal research (www.gavekal.com) et Gavekal Securities et membre du conseil d’administration de SCOR.

Autres articles

6 Commentaires

  • Régis , 25 Fév 2017 à 9:55 @ 9 h 55 min
  • Jean-Michel THUREAU , 25 Fév 2017 à 10:52 @ 10 h 52 min

    Petites objections à l’attention de Mr Charles Gave :

    Par “élites“ il faut sans doute entendre “politiciens au pouvoir et leurs complices des minorités à fort pouvoir de nuisance“ (alors pourquoi ne pas le dire clairement, “élites“ c’est vague)

    Pourquoi les élites sont-elles corrompues ? La réponse a été donnée par Montesquieu il y a déjà un bon moment : “Tout homme qui a du pouvoir est tenté d’en abuser“.

    Autrement dit les gens ne sont pas corrompus par fatalité personnelle mais quand l’organisation du pouvoir politique leur en fournit l’occasion (les tyrannies, évidemment, mais aussi toutes les prétendues démocraties “représentatives“ qui sont en fait des dictatures des élus).

    Mr Gave la corruption ferait-elle chambre commune avec le déficit de démocratie ?

  • Pierre 17 , 25 Fév 2017 à 11:11 @ 11 h 11 min

    Soyons sérieux ! Il est difficile de partager l’analyse de Charles Gave. La démocratie est une pure illusion qui sacre quelques élites et massacre les enfants du peuple. Les peuples étant aussi corrompus que leurs élites, ils ne peuvent pas s’affranchir des exploiteurs.

  • Jean-Michel THUREAU , 25 Fév 2017 à 12:09 @ 12 h 09 min

    @Pierre 17

    Tout de même les démocraties directes sont moins corrompues que tous les autres régimes. Et leurs résultats économiques, sociaux etc sont meilleurs.

    Dans quel sens les sous-développés font-ils la queue tous les matins à la frontière franco-suisse pour trouver du travail ?

    Pure illusion ?

  • Charles , 25 Fév 2017 à 18:33 @ 18 h 33 min

    Le jeune réalisateur François Ruffin, primé aux oscars, dit la même chose
    que Marine la haine sur les délocalisations globalistes…. au secours,
    Si on mettait les journalistes et les comédiens en concurrence
    avec les journalistes et comédiens roumains, ce serait la révolution.
    Mais pour les ouvriers on s’en fout…

    http://www.fdesouche.com/826601-coup-de-gueule-aux-cesar-2017-francois-ruffin-seduit-par-le-souverainisme

  • Charles , 27 Fév 2017 à 17:59 @ 17 h 59 min

    Election du 15 Mars 2017
    Aux Pays Bas, le P V V de Geert Wilders largement en tête (29 sièges sur 76 requis)
    devant le V V D (UMP local) avec 25 sièges. Les partis sont très fragmentés et l’avance de Wilders, rejeté par les autres partis va creer une situation de blocage et de frustration.

    http://www.express.co.uk/news/politics/754516/Dutch-election-2017-will-Geert-Wilders-win-latest-polls-Netherlands-election

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen