Pierre Gattaz donne un cours d’économie à Arnaud Montebourg

Alors que de nombreux chefs d’entreprise se sentent haïs et maltraités en France, qu’ils sont de plus en plus asphyxiés par une fiscalité dogmatique et politicienne entraînant mécaniquement un manque de compétitivité, de faibles marges donc moins d’embauches, Pierre Gattaz rappelle à Arnaud Montebourg dimanche soir sur BFM TV que les entrepreneurs “(doivent) être considérés comme des héros”. Il faudrait donner la légion d’honneur aux Français qui créent des emplois, suggère celui qui préconise trois chocs : le choc de confiance (“une déclaration d’amour” aux entrepreneurs “que nous attendons tous”), le choc de fiscalité et le choc de compétitivité. Pierre Gattaz est chef d’entreprise. En 20 ans, il a créé 500 emplois en France. “Ma plus grande fierté, c’est de faire travailler des ouvriers français” dans cinq usines, témoigne-t-il.

Autres articles

7 Commentaires

  • Tonio , 26 Mar 2013 à 8:54 @ 8 h 54 min

    C’est avant sa nomination au ministère qu’il eût fallu instruire ce pauvre Montebourg qui ne connaît de l’économe que ce qu’il a lu dans les manuels de propagande socialiste ; il a cru que sa jactance d’avocat ferait de lui le redresseur d’usines, dans sa vision d’avocat-parlotte peut-être, mais pas dans la réalité économique ; on remercie Gattaz d’apprendre enfin les bonnes manières à Montebourg: Hollande est foutu, Montebourg le sait et ne peut rien y faire ; ce n’est qu’une question de mois !

  • hector galb. , 26 Mar 2013 à 9:51 @ 9 h 51 min

    Il est tellement mauvais en économie, ce pauvre Montebourg, car il ne sait pas compter : là où il y avait >1,5 millions de manifestants, il n’en a vu qu’une « poignée. »

  • conneriephobe , 26 Mar 2013 à 11:22 @ 11 h 22 min

    Monsieur Gattaz sait de quoi il parle et dit tout haut ce que tous les entrepreneurs (enfin ceux qui sont toujours en France…) pensent et vivent au quotidien car ce chef d’entreprise aime son métier et son pays.

    On ne peut pas en dire autant de son interlocuteur pour qui le bon sens et l’intérêt général n’existent pas.

    Quel dommage que ce ne soit pas Monsieur Gattaz le ministre du …. quoi déjà ??

  • jean59 , 26 Mar 2013 à 11:30 @ 11 h 30 min

    sans aucun doute, Montebourg n’a rien compris au discours de Pierre Gattaz, il ne sait que répondre
    s’il le faut on le fera.
    Que fait Montebourg à ce poste ?
    Au prochain remaniement, je propose Gattaz à la place de Montebourg.

  • sandoz , 26 Mar 2013 à 14:09 @ 14 h 09 min

    Pour être précis, il a parlé de “”quelques poignées d’individus” !

    C’est le meme qui, il y a quelques jours à la télévision, à propos de la pollution par les véhicules diésel, affirmait que ce problème était désormais résolu par nos constructeurs (cocorico) et que le gaz qui s’échappait des tuyaux d’échappement était parfaitement pur !
    Ah si on pouvait lui coller le nez derrière un pot d’échappement pendant quelques minutes, histoire de vérifier!
    Ce qui est navrant, c’est qu’à chaque fois, l’interlocuteur, en général un journaliste, ne proteste pas devant de telles énormités.

  • tirebouchon , 26 Mar 2013 à 17:57 @ 17 h 57 min

    Mais rien de plus normal que l’incompétence de cet avocaillon qui a trouve sa place dans l équipage du capitaine de pédalo…..comme mousaillon….

  • carcalla , 31 Mar 2013 à 15:19 @ 15 h 19 min

    Autant que des oppositions, il a paru aussi se manifester des convergences entre eux en particulier leur préférence pour le monde de l’industrie comme lieu de création de richesse par l’investissement de long terme à celui de la finance tournée vers la spéculation de court terme. Gattaz a rendu hommage à Montebourg pour son dynamisme a défendre la qualité France que le gouvernement précédent n’avait pas su mettre en avant (de 2002 à 2012 la France est passée de 20 % à 13 % d’emplois industriels). Désormais il apparaît évident dans tous les grands pays, aux USA notamment, que la modernisation de l’industrie suppose une intervention de l’Etat, pour encourager formation et investissement de long terme contrairement à ce qu’affirmait Madelin qui ans les années 90 a contribué à paralyser la politique industrielle. Montebourg, est ce qu’il est, il convient d’admettre cependant que longtemps à la tête d’un département qui comporte une forte proportion d’emplois industriels il connaît l’industrie beaucoup mieux que les élus des Hauts de Seine qui ont tout misé sur le tertiaire et l’immobilier. Par ailleurs, son cursus et ses engagements l’ont toujours mls au service de l’intérêt général et de la France.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France