L’union programmatique des droites (libérale, morale et nationale) pour remporter l’élection présidentielle de 2012

Pour gagner en 2012, la droite française a besoin d’un “vrai programme politique et non un catalogue de la Redoute, dans lequel on [trouverait] 200 mesures plus ou moins contradictoires et clientélistes”, en “véritable rupture avec l’esprit délétère qui souffle sur la France depuis 68, et plus encore depuis 1981 », “d’union des droites”, écrit Guillaume de Thieulloy dans Les 4 Vérités Hebdo de jeudi. Le directeur de la publication note l’existence d’ “au moins trois droites françaises, numériquement très différentes, mais toutes idéologiquement décisives pour emporter l’élection : la droite libéralela droite morale et la droite nationale ».

“Pour répondre aux attentes de la droite libérale, il est impératif de prendre des mesures économiques fortes : diminuer les charges pesant sur les investissements ; diminuer le poids de la sphère publique ; diminuer les contraintes administratives pesant sur les entreprises”, continue-t-il. 

“Pour répondre aux attentes de la droite morale, il convient de prendre des engagements fermes et précis sur la famille. Ce qui n’implique pas nécessairement d’ouvrir les vannes financières [mais] de rappeler que, pour la survie de la société, et donc pour l’État, on ne peut pas mettre sur le même plan la famille « normale » (un père, une mère et des enfants) et toutes les autres formes de « familles ». En conséquence, il n’y a rien d’attentatoire aux droits de l’homme à réserver la politique familiale aux familles « normales »…”

“Enfin, pour répondre aux attentes de la droite nationale, il faut s’attaquer aux graves questions de l’immigration et de l’intégration. Cela implique d’en finir avec l’esprit de repentance [mais] aussi (…) avec les pompes aspirantes d’une immigration d’assistanat, en particulier les prestations sociales ouvertes sans distinction de citoyenneté”, écrit Guillaume de Thieulloy.

Reste à trouver l’homme (ou la femme) capable de réaliser cette union programmatique des droites qui ne manquera pas de susciter de violentes critiques à gauche et dans les médias, “très largement acquis aux idéaux soixante-huitards”

Autres articles

1 Commentaire

  • Tintin , 31 Mai 2011 à 21:43 @ 21 h 43 min

    Félicitation.

    Enfin on commence à comprendre la véritable nature des droites et enfin nous constatons là qu’un véritable projet est en construction.

    Nous pouvons ajouter que la démocratie semi directe sur le modèle suisse devra impérativement être le ciment des ces droites et qu’il faut ainsi une rupture sans équivoque avec toutes formes de républicanismes qui doit être laissé à la gauche et au centre.

    Les valeurs de la République c’est la gauche, les valeurs de la démocratie semi directe, c’est la droite !

Les commentaires sont fermés.