Entendez-vous dans nos campagnes… ?

Les temps seront bientôt accomplis si nulle part ne surgit, de ce qui fut le peuple français, les justes qui oseront affronter l’opprobre pour sauver l’âme de la nation.

Qu’on ne s’y trompe pas, les droits de l’homme autorisent, voire recommandent, de s’insurger contre l’oppression, et le devoir du chrétien n’est pas de se courber devant l’ennemi, ni de l’assister pendant qu’il met à mort son peuple.

Aujourd’hui, nous vivons dans le mensonge.

Mensonge que la prospérité et la richesse dont nous bénéficierions et qui justifieraient l’ouverture de nos portes aux foules du monde. Les Français, et beaucoup d’autres européens avec eux, sont endettés au delà du raisonnable, mettant ainsi leur descendance en danger.

Mensonge que la pauvreté qui pousserait des millions de « damnés de la terre » « à passer pour nous détruire, et les monts et les mers » ! Pour un peu on croirait entendre dans la bouche des « princes qui nous gouvernent » les imprécations de Camille dans l’Horace de Corneille. Et parmi ces « princes » ceux de l’église qui appellent leurs ouailles, comme en Belgique mais aussi en Italie, à donner tout ce qu’elles possèdent – c’est à dire leurs dettes – aux « miséreux qui accourent munis de téléphones portables et d’ordinateurs pour prendre place parmi nous avant de prendre notre place elle-même.

Les Etats ne nous représentent plus, et plus le temps passera moins ils nous représenteront. Aucun élu, quelque soit son « credo », ne sera celui du peuple européen de France car ils auront été désignés avec les voix de ces innombrables « invités » que nous n’aurons jamais convié.

Il faut que ceux d’entre les Français qui veulent survivre dans leurs êtres, regroupent leurs forces, charnelle, économique, spirituelle, pour continuer à agir dans l’histoire.

« Être ou ne pas être », voilà toute la question.

Dans les mois et années à venir, nous ne demanderons rien d’autres à nos prêtres que de se tenir à nos cotés pour la sauvegarde d’un idéal français et chrétien.

Pour illustrer cette nécessité d’une osmose entre les clercs et le peuple, voici l’histoire d’un événement qui eut lieu en mars 1962 dans ma bonne ville d’Oran.

Les 24 et 25 mars de cette année là, des combats se produisirent entre la population européenne d’Oran organisée par l’OAS et les forces de l’ordre du général Katz. Les chars et l’aviation opérèrent contre les civils et de nombreux morts furent relevés de part et d’autre.

Lors de l’accalmie qui suit tout orage, la question se posa de la suite à donner à la résistance : cesser ou poursuivre le combat ?

L’église d’Oran se devait d’y répondre. Elle produisit donc un communiqué qui annonçait un service religieux, signé par monseigneur Lacaste et publié dans l’Echo d’Oran dont voici le texte :

« In memoriam »

«  Les évènements qui se déroulent à Alger et à Oran, ainsi que dans d’autres centres, imposent aux catholiques – et même à tout croyant – un premier devoir, celui de prier pour les victimes des désordres auxquels nous assistons. C’est pour cela que jeudi 30 mars à 10 heures, en la cathédrale du Sacré-Cœur, sera célébré un service funèbre pour ceux qui sont tombés, les armes à la main ou sans armes, pour leur idéal patriotique. »

« J’espère que la population chrétienne de la ville aura la piété d’assister à cette manifestation et que les forces de police se contenteront d’assurer l’ordre avec le plus de discrétion possible à l’occasion d’une cérémonie où les leurs ne seront pas oubliés »

« Jeudi soir à 17 heures, aura lieu une heure sainte suivie de la messe »

« Les heures pénibles que nous vivons nous invitent, nous les chrétiens, à demander peut-être pardon pour les fautes commises dans le passé, volontairement ou non, et à prendre conscience des responsabilités qui nous attendent désormais si nous voulons que, dans ce pays qui nous doit déjà tant, subsiste quelque chose de l’idéal chrétien et français »

Lors du service funèbre, l’archiprêtre Carmouze eu ces mots pendant la prière : « Prions pour ceux qui sont morts afin que l’Algérie reste française et chrétienne, idéal qui, je crois, n’est pas interdit pour ceux qui ont fait ce pays, pour ceux qui l’ont fécondé. Pour que l’Algérie reste toujours animée par un idéal français et chrétien, que Dieu exauce toutes nos supplications. »

Dans les mois et années à venir, nous ne demanderons rien d’autres à nos prêtres que de se tenir à nos cotés pour la sauvegarde d’un idéal français et chrétien.

Articles liés

16Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • marie france , 25 août 2015 @ 23 h 33 min

    Merci Monsieur Georges Clément,de rappeler ce que fut nos Hommes d’Eglise ,Monseigneur Lacaste était un pur comme l’Archiprêtre Carmouse,qu’ils reposent en paix et pour nous les Oranais ils sont avec les autres prêtres dans nos coeurs à jamais,que la Vierge Marie intercède aupres de son Fils pour que le clergé ouvre les yeux et nous viennent en aide

  • batman16 , 26 août 2015 @ 1 h 00 min

    si les resultats doivent être aussi bons qu’en algerie il vaut peut mieux que les prêtres s’abstiennent.

  • micaelli , 26 août 2015 @ 8 h 27 min

    La haute autorité du clergé étant ” arrosée ” de subventions , pourquoi
    voulez-vous qu’elle se préoccupe des pauvres chrétiens de base …… !
    Elle mange du caviar et nous des RUTABAGAS , comme en 1941 !

  • André , 26 août 2015 @ 9 h 03 min

    Pour comprendre la situation, il ne faut pas hésiter à pratiquer du révisionnisme. L’oncle SAM, fout sa merde dans le monde entier, depuis 1776 et sera à l’origine de la révolution de 1789 et de la terreur qui s’ensuit et qui se poursuit de nos jours.
    Ne pas oublier le traité de Berlin de 1884-1885 ou l’on découpe l’Afrique comme un camembert, pour le partage…..
    Sans être un admirateur de De Gaulle que je ne connaissais pas, sauf pour cette saloperie de guerre d’Algérie que j’ai vécue avec un porte plume , je l’étudie et découvre qu’il était visionnaire au moins depuis 1935 en découvrant le plan Novus ordo seclorum, il aura une stratégie que les français n’ont jamais compris. sauf les américains qui voyaient en lui un redoutable adversaire qui ferait échouer leur plan Il partira donc avec son secret dans la tombe mais toutefois en déclarant très gentiment, vers 1959, les français sont des veaux avec une cervelle de colibri, alors qu’en 2008 lorsque j’ai commencé à publier ce que nous vivons, je fus atterré par la réaction des français que je déclarerai: les français sont dépourvus de QI…….Les événements que nous commençons à vivre me donnent raison et le pire arrive, voir mes blogs. Les politiques ne sont pas responsables. A aucun moment les politiques depuis le départ de De Gaulle n’ont pris l’Elysée à coup de cimeterre comme le prétendu prophète mahomet ou de baïonnettes. Les politiques sont à l’image parfaite des électeurs. Tout ce que j’ai publié va s’accomplir, malheureusement.
    Je vais communiquer le lien de mon courriel envoyé en privé que je vais quand même éditer. En attendant on peut toujours visionner ma vidéo:
    http://www.dailymotion.com/video/x33003j_l-histoire-occultee_school

  • jejomau , 26 août 2015 @ 9 h 43 min

    si Dieu pouvait un peu nous entendre enfin…. Sommes-nous coupables des maux De nos pères Seigneur ? Sommes-nous coupables des horreurs perpétrés par la Franc-Maçonnerie islamophile au plus haut sommet de l’Etat Seigneur ?

  • penelope , 26 août 2015 @ 10 h 35 min

    cette lecture m’oblige à remémorer les évènement d’Algérie que j’ai vécu ainsi que ma famille jusqu’en 1962;j’ai un âge avancé et ne voudrait pas mourir sans entendre un de nos dirigeants nommés la tragédie du 6 juillet 1962,où 1400 français attendant un moyen de transport pour obéir aux algériens,ont été massacrés comme des chiens,mais cela semble impossible à ceux qui nous gouvernent de le reconnaitre et de l’avouer,de leur rendre hommage comme ils ont faits cette année pour les algériens de Sétif;pourquoi ces préférences pour ceux qui ne cessent de dire,”pas d’amalgame” et qui nous traitent de raciste si souvent;que veulent-ils,leur donner aussi notre pays?

  • marie france , 26 août 2015 @ 13 h 47 min

    @ batman,les avez vous connu ? Les nôtres à Oran ,étaient irréprochables ,lisez donc l’article ,et après vous parlerez

Les commentaires sont clôturés.