Un petit garçon pauvre de Serbie ramasse les aliments, de l’argent et les vêtements abandonnés par les migrants

Horgoš est le dernier village au nord de la Serbie avant le poste-frontière de Röszke en Hongrie. Des mois durant, ce fut l’un des points de passage principaux des clandestins pour rejoindre l’Europe occidentale. Des heurts importants ont eu lieu à ce point-frontière les 15 et 16 septembre lorsque la Hongrie a décidé d’arrêter le passage des clandestins depuis la Serbie.

Des journalistes hongrois, retournés à Horgoš (Serbie) après la fermeture de la frontière aux clandestins, ont alors croisé le long de la voie ferrée longée chaque jour par des milliers de migrants une vieille dame et un petit garçon blondinet.

Ils ont d’abord cru, à leur allure, rencontrer des clandestins essayant encore de se frayer un chemin sur la route de l’Europe, avant de comprendre qu’il s’agissait d’habitants locaux. Ce petit garçon s’appelle Zoltán, mais tout le monde l’appelle Zolika. Il vit avec sa grand-mère, qui subsiste péniblement de sa maigre pension.

Zolika a 8 ans. Plus tard, il aimerait être pompier ou garde-frontière.

Chaque jour après l’école, Zolika longe la route des migrants avec sa grand-mère – en particulier la voie ferrée – à la recherche de nourriture, d’objets, de vêtements voire d’argent abandonné. Ils font cela pour améliorer leur quotidien misérable, profitant de l’aubaine représentée par les restes des provisions et colis généreusement offerts par les organismes humanitaires aux clandestins. Car leur misère à eux n’intéresse personne. Pas davantage que leur cadre de vie bouleversé et dégradé des mois durant par le passage des centaines de milliers de migrants.

Son histoire a beaucoup touché les médias hongrois et serbes, à tel point que certains internautes cherchent à retrouver la trace de ce petit garçon pauvre pour lui venir en aide.

Des dinars serbes abandonnés voire déchirés par les clandestins sur leur route. Colis, nourriture, vêtements abandonnés

Autres articles

26 Commentaires

  • Catholique & Français , 25 Sep 2015 à 8:54 @ 8 h 54 min

    Tout un symbole ! Si seulement cela pouvait ouvrir les yeux des abrutis… Mais non, ne rêvons pas… !

  • queniartpascal , 25 Sep 2015 à 8:58 @ 8 h 58 min

    il a fallut que des journalistes en parlent pour que gens soient aidés,ou est la logique,l’europe n’est meme pas fichue d’aider ses ressortissants alors qu’elle aide a coup de milliards des etrangers,a Lille c’est pareil,les roms ont mobils homes au frais de la princesse alors que les français n’arrivent pas a obtenir des appartements

  • Marino , 25 Sep 2015 à 9:29 @ 9 h 29 min

    * Droits de l’enfant : les « échecs » de la France

    L’Unicef dresse un bilan alarmant. En France, plus de 3 millions d’enfants, soit un sur cinq, vivent sous le seuil de pauvreté, 30 000 sont sans domicile, 9 000 habitent des bidonvilles et 140 000 arrêtent l’école chaque année, s’alarme le Fonds des Nations unies pour l’enfance dans un rapport rendu public mardi 9 juin 2015.

    « Notre rapport [remis aux experts du Comité des droits de l’enfant] est un cri d’alarme qui doit pousser les autorités à agir d’urgence et de manière plus efficiente pour chaque enfant », insiste Michèle Barzach, présidente d’Unicef France.

    NB : le 16 septembre, pour faire face à l’afflux de réfugiés, le chef du gouvernement indique que 900 postes supplémentaires vont être créés pour renforcer les effectifs de police et de gendarmerie, et que 600 millions d’euros de crédits supplémentaires sur trois ans seront destinés à l’accueil des réfugiés.

    CQFD!

  • Trahi , 25 Sep 2015 à 10:09 @ 10 h 09 min

    Preuves supplémentaires de la VOLONTE des traitres d’apporter encore plus de misère aux habitants de souches des pays envahis. Et après vous viendrez nous dire que nos dirigeants n’ont pas de HAINE envers leurs peuples et que leurs intentions ne sont pas de remplacer ces gens par des peuples indiciplinés semant la pagaille comme ça l’est chez eux. Bientot et c’est déjà le cas, nous serons dans le cas de ce gamin. Mais il faut savoir que le désir de nos traitres n’est pas de réhausser le niveau de ceux qui arrivent, mais bien de permettre que la misère s’emplifie à l’ensemble des gens du peuples qu’ils dirigent.

  • Catholique & Français , 25 Sep 2015 à 10:21 @ 10 h 21 min

    Je ne crois pas que les individus qui tiennent la France ont la haine du peuple, comme vous dîtes. Je crois tout simplement qu’ils sont eux-mêmes contraints de suivre des maitres très exigeants qui se moquent éperdument des peuples. La “Démocratie” moderne, de type maçonnique, est un paravent pour les naïfs; on le sait depuis plus de deux siècles mais il n’est pire sourd que celui qui refuse d’entendre.

  • rikiki , 25 Sep 2015 à 12:39 @ 12 h 39 min

    lorsque l’on a plus rien à dire on entend le mot “maçonnique” les maçons me sont pas pour l’invasion du pays par des barbares ils aime la FRANCE chez les maçons de gauche nos gouvernants le problème est différent

  • Catholique & Français , 25 Sep 2015 à 13:05 @ 13 h 05 min

    Vous êtes un maçon ou un naïf (catégorie incluant les “maçons” du bas de l’échelle, les “Rotary” et autres “Lion’s”).

Les commentaires sont fermés.