Un petit garçon pauvre de Serbie ramasse les aliments, de l’argent et les vêtements abandonnés par les migrants

Horgoš est le dernier village au nord de la Serbie avant le poste-frontière de Röszke en Hongrie. Des mois durant, ce fut l’un des points de passage principaux des clandestins pour rejoindre l’Europe occidentale. Des heurts importants ont eu lieu à ce point-frontière les 15 et 16 septembre lorsque la Hongrie a décidé d’arrêter le passage des clandestins depuis la Serbie.

Des journalistes hongrois, retournés à Horgoš (Serbie) après la fermeture de la frontière aux clandestins, ont alors croisé le long de la voie ferrée longée chaque jour par des milliers de migrants une vieille dame et un petit garçon blondinet.

Ils ont d’abord cru, à leur allure, rencontrer des clandestins essayant encore de se frayer un chemin sur la route de l’Europe, avant de comprendre qu’il s’agissait d’habitants locaux. Ce petit garçon s’appelle Zoltán, mais tout le monde l’appelle Zolika. Il vit avec sa grand-mère, qui subsiste péniblement de sa maigre pension.

Zolika a 8 ans. Plus tard, il aimerait être pompier ou garde-frontière.

Chaque jour après l’école, Zolika longe la route des migrants avec sa grand-mère – en particulier la voie ferrée – à la recherche de nourriture, d’objets, de vêtements voire d’argent abandonné. Ils font cela pour améliorer leur quotidien misérable, profitant de l’aubaine représentée par les restes des provisions et colis généreusement offerts par les organismes humanitaires aux clandestins. Car leur misère à eux n’intéresse personne. Pas davantage que leur cadre de vie bouleversé et dégradé des mois durant par le passage des centaines de milliers de migrants.

Son histoire a beaucoup touché les médias hongrois et serbes, à tel point que certains internautes cherchent à retrouver la trace de ce petit garçon pauvre pour lui venir en aide.

Des dinars serbes abandonnés voire déchirés par les clandestins sur leur route. Colis, nourriture, vêtements abandonnés

Autres articles

26 Commentaires

  • MCS , 26 Sep 2015 à 20:42 @ 20 h 42 min

    Ce “petit” est Hongrois (Zoltan) de Voïvodine,anciennement province serbe austro hongroise La capitale Novi Sad est habitée par de nombreux hongrois . Enoch a tout à fait raison .

  • marie france,sorti des drapeaux , 27 Sep 2015 à 0:01 @ 0 h 01 min

    @ Merci E noch,pour vos explications

  • Pesneau , 27 Sep 2015 à 0:02 @ 0 h 02 min

    Il y a beaucoup de blabla concernant ce petit Zaltan. Moi, je ne retiens qu’une chose: notre chère Europe est impardonnable, elle dépense des cent et des mille pour les clandestins non européens mais laisse ses propres enfants dans la misère, qui sont obligés de se nourrir des restes de ces migrants, et nous nous laissons couillonner en chantant. C’est quoi tout ça?

  • Mirabelle , 27 Sep 2015 à 15:28 @ 15 h 28 min

    Moi aussi, j’aimerais aider ce petit garçon et sa grand-mère…

  • Hélas , 23 Nov 2015 à 17:03 @ 17 h 03 min

    Chaque Pays en Europe devrait (et dans l’Intérêt Général… ) opter pour le Choix Radical de la Hongrie, car sinon, c’en sera fait de l’Europe… : en 5 ans, plus d’Europe… !

    Pour cela, la Suisse est un exemple… : pour COMBIEN de temps… ?

    La Russie, qui joue également en dehors de l’UE, portant fièrement Drapeau et malgré le Cas, par exemple, des Tchouvatches, qui sont Malheureusement mis de côté… reste un bon exemple d’une Europe Fière d’Elle-même, comme Devrait l’être toute Partie du Monde, en fait, dès lors qu’il s’agit d’un Respect porté à ceux grâce à qui nous sommes Nés, à savoir entre autres “Nos Ancêtres les Gaulois… ” d’ici et d’ailleurs, à savoir, également, les Helvètes, auxquels on peut y ajouter, au cas par cas, les différentes tribus Germaniques, comme par exemple les Francs, les Goths (Wisigoths et Ostrogoths), les Vandales, les Alamans, les Suèves, les Saxons, les Vascons, les Berserkirs, les Angles, les Burgondes, les Jutes… sans compter les tribus du Grand Est Paléo-Sibériens, comme les Slaves, les Tchouvatches, les Evenks, les Livons, les Finnois et les Ougriens… !
    ^^

Les commentaires sont fermés.