Le 17 novembre, marchons pour le mariage HF (Homme-Femme), la famille PME (Père-Mère-Enfant) et contre l’homophobie d’État !

Tribune libre de Xavier Bongibault*

La France est à la veille d’un changement, du moins ils le veulent, eux dont la seule volonté est de supprimer le fait naturel ! Il nous appartient donc – et c’est notre obligation morale – d’œuvrer à sa préservation.

Sous ma plume, se couchent les mots d’un collectif dont j’ai l’honneur d’être le Président-fondateur : atypique, « Plus gay sans mariage » (1) réunit des homosexuels hostiles au projet de loi « d’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe ».

Homosexuels, et alors ? Opposants au projet de loi promu par les lobbies gays, qu’est-ce que ça peut faire ?

La raison, le bon sens, les instigateurs de ce projet de ne veulent pas en entendre parler ! Nos arguments, nos idées, ils ne souhaitent pas les laisser s’exprimer !

Pour parler, pour débattre il faut se mobiliser ! La mobilisation devra se faire par les médias, par la masse, par les médias de masse.

Cette mobilisation de masse débute le 17 novembre. Elle commence par une manifestation ou plutôt par des manifestations.

La Manif Pour Tous, tel est l’appel lancé pour ce samedi 17 novembre dans toutes les régions de France !

Mais l’important est de ne pas se tromper de combat ! Nous ne devrons pas nous exprimer en faveur ou défaveur de l’homosexualité ; c’est bel et bien du projet de loi de « Mariage pour tous » dont il s’agira.

Parlons-en du « Mariage pour tous » ! Comme s’il n’existait pas déjà ?! Moi je pensais que toutes les femmes et tous les hommes avaient le droit au mariage civil !

Mais pas entre personnes de même sexe et cela est une inégalité légale à fort caractère discriminant et homophobe, nous diront-ils. Et pourtant, moi je pensais que le principe d’égalité – donc a fortiori d’inégalité – n’existait qu’entre personnes et non entre groupes de personnes.

Alors s’il faut se mobiliser c’est contre cette mauvaise foi et cette hypocrisie, ce pour plusieurs raisons fondamentales.

La première d’entre elles est la sauvegarde du Code civil ! C’est lui qu’il s’agit de préserver !
Il paraitrait que « père » et « mère » n’y ont plus leur place ! Que la sexuation n’a plus la sienne ! Protégeons le Code civil pour protéger Maman et Papa afin que leur existence soit à jamais garantie par la loi !

“Si le lobby gay n’est pas homophobe, alors nous pouvons dire qu’Hitler était gay-friendly »

La garantie de voir Maman et Papa être protéger par la loi – et c’est notre deuxième raison de nous mobiliser jusqu’à la victoire – c’est la garantie de la protection des enfants ! C’est également d’eux dont il s’agit. Il semblerait, pour ces apprentis sorciers du « progressisme » qu’un enfant puisse grandir sans la parité ! Moi, je ne vois pas ! Un enfant a besoin d’un équilibre homme-femme pour s’épanouir pleinement. Si je concède que la nature permet – à même titre que l’attirance – les rapports sexuels entre personnes de même sexe, j’ai du mal à croire (quoi que…) qu’ils soient sérieux lorsqu’ils nous affirment qu’il en est de même pour la filiation…

Troisième raison de se mobiliser, la lutte contre l’homophobie ! Je vous le donne en mille ! Oui, contre l’homophobie ! Celle du gouvernement et des associations LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transexuels) ! Demander des états généraux, un référendum et in fine le retrait de ce projet de loi, c’est lutter contre la discrimination des homosexuels.

Je m’explique. Affirmer, comme ne cessent de le faire le gouvernement et les militants pro-« mariage pour tous », que tous les homosexuels sont favorables à ce projet de loi au nom du fait qu’ils sont homosexuels, c’est s’inscrire dans l’idéologie d’un homme que l’Allemagne a bien connu à partir de 1933 et que le reste de l’Europe a pu découvrir quelques années plus tard : il faut bien dire que tenir une telle position, c’est estimer que, pour toute réflexion, un homosexuel obéit à son instinct sexuel. Si ce type de pensées n’est pas homophobe, alors nous pouvons dire qu’Hitler était « gay-friendly ».

La dernière raison qui nous oblige, c’est la lutte contre le totalitarisme de la pensée, contre le politiquement correct. La dictature idéologique des pseudos bien-pensants initiateurs de tous ces plus fous projets est horrible, parfois violente ! Lorsque l’on s’oppose à cette dénaturation du mariage, à ce piétinement de l’enfance, à cette déstructuration de la société, nous sommes, pour eux, forcément catholiques et homophobes. Par mes opinions, je suis à l’origine d’un nouveau concept fort intéressant : l’athée catholique, homosexuel homophobe ! Et bien voyons !

Nous ne devons pas les laisser ringardiser, « homophobiser » et catholiciser notre combat ! C’est pourquoi il est important de rejoindre La Manif Pour Tous, le 17 novembre. Cette manifestation sera républicaine car c’est la sauvegarde du Code civil qui nous est confiée comme mission.

« Pour Tous ! » Pourquoi ? Elle est le rassemblement de tous les citoyens, sans distinction de religion, de sexe, d’orientation sexuelle ou d’appartenance politique, unis dans ce combat pour la sauvegarde de notre société.

Le 17 novembre, contre l’homophobie, contre la dictature idéologique, pour la famille PME (Père-Mère-Enfant) et pour le mariage HF (Homme-Femme ou Haute Fidélité, à votre choix) rejoignez-nous partout en France (2) et à partir de 14h30 Place Denfert-Rochereau pour Paris.

*Xavier Bongibault est le Président du collectif “Plus gay sans mariage”

1. Retrouvez notre collectif sur http://www.facebook.com/gaysansmariage
2. Retrouvez toutes les informations sur http://www.lamanifpourtous.fr

Articles liés

15Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Jean , 25 octobre 2012 @ 14 h 57 min

    Excellente tribune pour le mariage ! J’avais lu l’interview de ce dynamique président de collectif dans “Valeurs Actuelles”. Merci pour votre engagement ! Je serai là le 17 novembre !

  • C.B. , 25 octobre 2012 @ 15 h 01 min

    « Mariage pour tous »
    Ni actuellement, ni après cette loi si elle vient à passer (enfin, pas tout de suite, en dépit de l’incohérence d’ailleurs) je n’aurai droit au “mariage pour tous” avec mon frère, même si je l’aime, alors qu’on est en train de faire pleurer Margot sur des gens qui s’aiment et qui n’auraient pas le droit de se marier (qui osera dire que je n’aime pas assez mon frère pour avoir “droit” au mariage).
    Comme si le mariage était un “droit” et était lié à un sentiment.
    Quels contre-sens, et quelle planche savonnée…

  • Lach-Comte , 25 octobre 2012 @ 16 h 50 min

    inutile de reprendre les arguments avec lesquels je suis entièrement d’accord et on pourrait en rajouter !
    mais pourquoi le 17 novembre alors qu’avant que vous, et d’autres, nous y invitiez, nous avons décidé d’aller à la première manifestation décidée avant la votre : celle du 18 novembre ?
    Serait-ce que les organisateurs de la manifestation du 18 n’auraient pas les mêmes arguments que les vôtres ?
    Serait-ce que vous manifesteriez pour autre chose ?
    Serait-ce que vous voudriez mieux diviser pour que les arguments aient moins de poids ?
    Serait-ce qu’il y aurait les bons, vous, d’un côté et les méchants, les autres, de l’autre ?
    Serait-ce que vous voulez faire plaisir aux tenants de la dénaturation du mariage en montrant qu’ils ont des opposants qui ne s’entendent pas ?
    Serait-ce que vous voulez que leur loi passe et faites semblant de vous y opposer choisissant la désunion ?
    Serait-ce que …

  • Robert , 25 octobre 2012 @ 22 h 49 min

    Lach-Comte,
    C’est toujours le souci d’être aimé, invité dans les médias, de paraître lisse, pensez des homos et des militants de gauche, bientôt il y aura des francs maçons et des anarchistes. Ce ne peut être notre priorité, tant que nous ne manquons ni à la vérité ni à la charité.
    Frigide Barjot joue de son statut médiatique, mais ne représente qu’elle. Seulement, elle a su “communiquer” et se placer comme présentable aux associations et à l’épiscopat.
    Rien que pour son message lamentable contre Civitas, le collectif de la marche pour la Vie de janvier appelle à venir le 18. Civitas ayant organisé les premiers leur manifestation quand les autres ont choisi la veille de façon pas très fraternelle pour rester poli.
    De toutes façons, le 17 ou le 18, venez et si possible aux deux, sachant que c’est difficilement possible pour beaucoup et impossible pour les provinciaux.
    Rien qui ne doit entacher l’unité et aucune attaque envers les autres devrait être notre souci premier.
    J’ai de grosses réserves contre Civitas, mais comment préférer ceux qui ne se gênent pas pour attaquer des défenseurs du mariage. J’irais donc manifester sûrement le 18, le 17 je ne sais pas encore. Un mot d’excuse de cette “maladresse” m’inspirerait bien.

  • YoannH , 25 octobre 2012 @ 23 h 38 min

    Comme d’habitude le point Godwin est une fois de plus atteint.
    Si seulement cette personne représentait des personnes, mais elle ne représente qu’elle même et ses propres petits intérêts de parisien, traînant son derrière dans les bars et saunas du marais. Un bel exemple de droiture!

  • BUREAU , 27 octobre 2012 @ 18 h 27 min

    Bonjour,
    Oui, pour moi, ce Monsieur a du bon sens et du courage. Il faut le suivre dans sa démarche.
    Je sais que beaucoup d’homos pensent comme lui, mais on veut nous faire croire le contraire pour un peu plus les stigmatiser.
    Je n’ai pas entendu parler de cette manifestation dans ma ville, c’est dommage.
    Cordialement

  • jp , 6 novembre 2012 @ 21 h 17 min

    qu’il y ait des opposants à ce projet de loi pourquoi pas? mais je n’ai jamais lu jusqu’à présent un article aussi débile qui n’a littéralement aucun sens, qui dit n’importe quoi, sans logique, sans un début de rationalité, qui emploie les mots et les notions n’importe comment…, il faut vraiment que les opposants au projet de loi n’aient rien d’autre à se mettre sous la dent pour en être réduits à ça , c’est presque comique

Les commentaires sont clôturés.