Politiciens et journaleux dans le même sac!

Tribune libre de Robert Ménard*

82 % des Français estiment que « les hommes et les femmes politiques agissent principalement pour leurs intérêts personnels ». Ils sont même 62 % à penser qu’ils « sont corrompus » ! Mais ce n’est pas tout : toujours selon cette enquête d’Ipsos pour le journal Le Monde, 86 % des sondés considèrent que « l’autorité est une valeur trop souvent critiquée », 70 % jugent qu’il y a « trop d’étrangers en France » et 62 % que l’on « ne se sent plus chez soi comme avant ». Summum de l’horreur : 74 % d’entre nous estiment que l’islam est « intolérant » et« incompatible avec la société française ».

Les bons esprits, les grandes âmes s’étranglent. La France basculerait « de la défiance au rejet, de l’inquiétude à l’anxiété, du repli sur soi à la peur de l’autre, du pessimisme au catastrophisme » pour reprendre les mots de notre confrère du Monde. La suite, vous n’aurez aucun mal à l’imaginer. C’est, bien sûr, le« populisme » qui est montré du doigt. Avec, en arrière-fond, l’habituelle comparaison avec les « années sombres », celles du « tous pourris », de l’appel au « chef », des boucs émissaires. On connaît la chanson.

Sur les responsables de ces « crispations », pas de doute pour le grand quotidien du soir : il faut aller les chercher du côté de ceux qui « loin de les apaiser, attisent les peurs », et de « leur travail d’incendiaire ». Mais rien, bien sûr, sur les politiciens au pouvoir depuis des décennies, sur leurs responsabilités, sur leurs mensonges, sur leurs prébendes, sur leur refus de voir ce que tout le monde voit, sur leur égoïsme de classe, de caste, sur leur soif de pouvoir…

Rien sur eux parce qu’au fond, ils font partie du même petit monde que les journalistes qui commentent ce sondage. Des éditorialistes, des analystes près, tout près du pouvoir, de droite comme de gauche. Jusque, parfois, dans les mêmes chambres à coucher…

Pas étonnant, du coup, que les Français jugent, pour 74 % d’entre eux, que les journalistes sont « coupés des réalités et ne parlent pas des vrais problèmes des Français ». Parions que cet article du Monde ne va pas les faire changer d’avis… Pas plus que les 58 % de ce peuple, tellement ingrat à l’égard de cette noble profession, qui sont persuadés que nos « nouveaux chiens de garde » font « assez mal ou très mal leur travail ». Populistes, vous dis-je…

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières. Il est à la tête du portail Boulevard Voltaire.

Autres articles

10 Commentaires

  • Goupille , 26 Jan 2013 à 16:05 @ 16 h 05 min

    Au moins Le Monde ne peut-il pas remettre les chiffres en cause comme ils l’auraient fait si le sondage avait été effectué par le Figaro.

    Ces chiffres sont vraisemblablement en-dessous de la réalité et politichiens-journaleux et pousse-micros n’ont aucune conscience de l’exaspération froide de la “France Moisie” et de ce qui va leur tomber dessus le jour où les contribuables vont venir recadrer le travail de leurs employés, députés, sénateurs, rats de ministères et de cabinets, Radios-“France”, TV “publiques”, dans un premier temps, et radoteurs de désespérance et de mépris, tous laquais de “l’anti-France”, pour finir.

    En attendant, nous attendons avec gourmandise les chiffres et commentaires de la marche LGBT demain…

  • JSG , 26 Jan 2013 à 17:42 @ 17 h 42 min

    Oups, bravo, comme c’est bien dit !

  • Gisèle , 26 Jan 2013 à 19:18 @ 19 h 18 min

    Des journaleux sûrement mais des journalistes , sûrement pas ! De cette graine là il n’y a plus !
    Ah si Geneviève Taboui revenait !!! On connaîtrait au moins un peu l’avenir et les infos seraient mieux digérées !
    Mais , ce ne sont que bave de crapaud et toiles d’araignées … filtres empoisonnés seulement fabriqués pour tuer le peu d’espérance et d’humanité qu’il nous reste et régénérer la haine et la discorde .
    Et si à l’heure des infos on se passait un bon CD de notre chanteur préféré ?? en attendant de pouvoir ouvrir la fenêtre pour écouter les oiseaux du ciel , qui sont nourris gratuitement et chantent leur liberté ??

  • Marie , 26 Jan 2013 à 19:38 @ 19 h 38 min

    Oui c’est bien vrai!

  • Toulsino , 26 Jan 2013 à 23:16 @ 23 h 16 min

    Le rejet de l’islam vous semble infondé ?
    D’une part allez donc lire l’article consacré par Le Point “Cet islam sans gêne”.

    Ensuite doit on encore parler des prières de rue ?
    de ces médecins agressés par le mari d’une femme voilée car “c’est impur de faire cela” ?
    des horaires de piscine aménagés, de la viande halal qui est un traitement barbare des animaux
    (oui, on égorge la bête et on la laisse se vider, ce qui pour certains animaux met plus de 10 minutes pour se faire dans de terribles souffrance. Faites donc cela à un animal domstique, vous irez en prison). Doit on encore mentionner la Marseillaise sifflée dans nos stades, de ces jeunes dont la carte d’identité est française mais qui portent à bout de bras le drapeau algérien, palestinien… à la moindre occasion (voir le soir de l’election de F. Hollande sur la place de la Bastille où les drapeaux français étaient bien peu nombreux).

    Sans compter que le racisme va malheureusement dans les deux sens et que les agressions anti-blanc se multiplient et sont déniées par les journalistes et politiques.

    Sans compter que jamais l’on entend les instances musulmanes condamner et s’indigner face au terrorisme islamique (vous les avez entendu pour le Mali ou la prise d’otage en Algérie ?).

    Alors avant de taxer les français de peureux ou de faire du populisme, allez donc vous interroger pourquoi ce malaise est-il ressenti par tant de français.

    C’est exactement parce que l’on refuse de poser sur la table les débordements d’une secte que l’on laisse s’installer ces clivages.
    Nous avons mis des décennies pour que la religion catholique soit cantonnée à une pratique privée et personnelle, nous n’allons pas laisser le terrain libre à une autre religion.
    Si la scientologie agissait comme l’islam, le problème aurait déjà été réglé…

    En espérant vous avoir fait voir l’autre côté du miroir et ouvert les yeux sur la réalité du terrain…

  • ranguin , 27 Jan 2013 à 7:15 @ 7 h 15 min

    C’est bien vu, malheureusement nos dirigeants ne vont pas faire de l’anti électoralisme. Quand les Français hésitent, ils n’étudient pas, ils s’abstiennent. Les “arabes” (je dis bien arabes et non pas beurs ou Français de deuxième génération) vote pour la gauche. Cette gauche veule et gesticulante qui promet tant au Français pour donner aux immigrés.
    Nos frontière sont des passoires, ne parlons pas des frontières de l’Europe, c’est pire. Nous payons, très cher, des députés européens qui n’en font pas plus que nos députés nationaux.
    En créant l’Europe, De Gaulle a mis en marche un véritable “tonneau des Danaïdes” . Nous n’avons pas trente six solutions, il n’y en a que deux ;
    – soit on garde l’Europe et on diminue de moitiés nos représentants nationaux élus en limitant les mandats.
    – soit on quitte l’Europe, réorganisons nos frontières, retirons nos soldats du Mali et renvoyons les immigrés “ventouses” (ceux qui ne vivent que de nos subsides) et reprenons fièrement notre nation.

  • westie51 , 27 Jan 2013 à 9:47 @ 9 h 47 min

    Entièrement d’accord avec votre analyse. Des économies, ils peuvent en faire : L’Allemagne a 16 ministres pour 81,4 millions d’habitants… La France a 38 ministres et ministres délégués pour 65,3 millions d’habitants ; Angela Merkel à sa propre maison, voiture, paie son gaz, son électricité… !
    Pour le moment, la seule qui parle de réorganiser les frontières, réguler l , immigration…. c est quand même Marine Le Pen. Mais en 2017, il y a de fortes chances pour que la droite repasse ; donc, rebelotte….. J ai un peu de mal à comprendre les Français qui se plaignent, et continuent, malgré tout, de voter pour les mêmes depuis 40 ans alors que la décadence de la France s accélère un peu plus chaque jour !

Les commentaires sont fermés.