Quand Éric Zemmour regrette que l’Église ne soit pas plus offensive…

Z comme Zemmour. Après “le Vicaire du Bon Dieu (Jean-Paul II, ndlr) dans l’antre du diable” en 1998, Benoît XVI est actuellement au Mexique et s’apprête à rejoindre Cuba. Un pape “introverti”, “suivi par habitude” par des médias internationaux au “fonctionnement pervers” dans “une société qui ne tolère le message évangélique que dépouillé de la loi”, note Éric Zemmour. “Benoît XVI a largement renoncé à son rôle prophétique” tandis que “l’Église est sur la défensive, même au Mexique”, regrette le chroniqueur réac’ qui rappelle la phrase de Chateaubriand prononcée peu après la Révolution française : “détruisez le christianisme, vous aurez l’islam”

Autres articles

2 Commentaires

  • LouisXI , 26 Mar 2012 à 9:55 @ 9 h 55 min

    De toute façon, si vous chassez une religion, une autre viendra prendre sa place. C’est ce que nous constatons en ce moment, l’Eglise Catholique est en train de se faire bouffer.

  • anne , 2 Avr 2012 à 20:21 @ 20 h 21 min

    Il faut dire qu’il y a à la tête de l’Eglise de France un certain nombre de minables qui ne croient même plus en Jésus-Christ et qui se sont donnés Delors comme mentor. Lorsque nous aurons de vrais évêques, l’Eglise retrouvera sa force.

Les commentaires sont fermés.