Vent mauvais, de Pétain à Hollande

par Philippe Simonnot*

Gérard Courtois, dans son éditorial du Monde daté mercredi 26 mars, évoque “ces vents mauvais que le chef de l’État se doit de dissiper” lors de son intervention télévisée, jeudi 27 mars.

Voici donc un modèle de discours pour François Hollande en cette occasion cruciale :

« J’ai des choses graves à vous dire. De plusieurs régions de France, je sens se lever depuis quelques semaines un vent mauvais. L’inquiétude gagne les esprits, le doute s’empare des âmes. L’autorité de mon gouvernement est discutée; les ordres sont souvent mal exécutés (…) Nos difficultés intérieures sont faites surtout du trouble des esprits, de la pénurie des hommes et de la raréfaction des produits. Le trouble des esprits n’a pas sa seule origine dans les vicissitudes de notre politique étrangère. Il provient surtout de notre lenteur à reconstruire un ordre nouveau, ou plus exactement à l’imposer.

La Réforme de l’État, dont j’ai dessiné les grandes lignes, n’est pas encore entrée dans les faits. Elle n’y a pas pénétré, parce qu’entre le peuple et moi, qui nous comprenons si bien, s’est dressé le double écran des partisans de l’ancien régime et des serviteurs des trusts. Les troupes de l’ancien régime sont nombreuses; j’y range sans exception tous ceux qui ont fait passer leurs intérêts personnels avant les intérêts permanents de l’État: (…) partis politiques dépourvus de clientèle mais assoiffés de revanche, fonctionnaires attachés à un ordre dont ils étaient les bénéficiaires et les maîtres, ou ceux qui ont subordonné les intérêts de la patrie à ceux de l’étranger.

Un long délai sera nécessaire pour vaincre la résistance de tous ces adversaires de l’ordre nouveau, mais il nous faut, dés à présent, briser leurs entreprises”.

Philippe Pétain, Discours radiophonique dit du “vent mauvais”, 12 août 1941. On a juste remplacé “Révolution nationale” par “Réforme de l’État”, plus conforme au vocabulaire « hollandais ».

*Philippe Simonnot est journaliste et économiste. Il est l’auteur de Chômeurs ou esclaves : Le dilemme français, aux éditions Pierre-Guillaume de Roux.

Du même auteur :
> François Hollande et la nouvelle guerre civile

Autres articles

43 Commentaires

  • bernique , 26 Mar 2013 à 17:50 @ 17 h 50 min

    Ma foi, si Flanby trouve du travail pour faire vivre les familles dans le service de la patrie, on s’en contentera !

    Mais comme sa loi démolit en priorité la famille, il est inutile qu’il se préoccupe du travail. Quant à la patrie…!

  • Charles , 26 Mar 2013 à 18:25 @ 18 h 25 min

    Ce n’est pas à près de 60 ans que Flanby 1er
    saura changer sa manière de faire de vivre et de penser.

    Il a toujours avancé en fuyant la réalité.

    Toute sa vie et avec tout le monde.

    Dans sa vie privée comme dans sa vie professionnelle.

    Il se vantait d’etre payé a ne RIEN faire,à la sortie de l’ENA.

    Toute sa vie n’a été que fuite de la fuite.

    Refus de s’engager avec Sego,( 4 enfants)
    Refus de s’engager avec Hidalgo,(1 fille de 22 ans)
    Refus de s’engager avec Boissono (ex Trieweiller).
    Refus de dire NON aux Homos et aux Bobos.

    Secrétaire du PS,il donnait raison a tout le monde.
    Selon Mélanchon,il manipulait les votes des courants pour etre élu.

    Jeudi prochain,il bottera encore en touche.

    Il y aura une 3 eme puis une 4 eme puis une 5 eme manifestation.

    Nous avons un président frappé de la maladie du Hors sol.

  • Jean de Sancroize , 26 Mar 2013 à 20:00 @ 20 h 00 min

    Il est absolument ridicule et déplacé, de faire le moindre parallèle entre P. Pétain et F. Hollande.

    F. Hollande = Egalité (?), fraternité et liberté(?) + anti-famille

    P. Pétain = Travail, famille, Patrie. On peut reprocher certaines lois vichystes poussées par l’occupant nazi ( ex contre les juifs, qui est un crime contre l’humanité) mais certainement pas au niveau de la famille et de l’organisation de la société, d’ailleurs la fête du travail du 1° mai et la fête des mères, sont des décrets de l’Etat français de l’époque de 1941.

  • Goupille , 26 Mar 2013 à 21:52 @ 21 h 52 min

    C’est bien ce que je pense : “entre le peuple et moi, qui nous comprenons si bien” est très exactement la phrase de Pétain à ne pas attribuer à Hollande.

    Ce type est une algue qui flotte.

  • jejomau , 26 Mar 2013 à 22:08 @ 22 h 08 min

    Perso, j’ai dit tout le “bien” que je pense des journaleux LGBT qui veulent s emparer de nos enfants ici :

    Cité par les journaleux LGBT marxistes fidèles alliés du nazisme ???? Remarque, c est normal. Ils découvrent avec stupeur qu il existe des vrais journalistes, fiers de leur pays ! Que tous ces journaleux apprennent qu ils sont la HONTE de la France . Dites leur bien ce qu ils représentent pour nous :

    http://www.francetelevisions.fr/contact/ecrire.php

    http://www.rmc.fr/contacts/

    http://www.bfmtv.com/ (aller jusqu’en bas et cliquer sur » Contacter la Rédaction Web »

    http://www.europe1.fr/Contacts/

    http://www.franceinter.fr/contact

    http://www.rtl.fr/contact

    http://www.lcp.fr/lachaineparlementaire/contacts

    http://www.acrimed.org/article662.html

  • brennou , 26 Mar 2013 à 22:09 @ 22 h 09 min

    Non, c’est un pétoncle accroché à son rocher, placé là pour faire passer cette loi et choisi en conséquence car sectaire (ne sachant rien faire d’autre et imperméable aux réactions d’autrui) et totalement amoral comme l’a montré Charles.

    Ne croyez surtout pas au hasard de cette politique-là en constatant que l’offensive contre la famille est mondiale avec l’ONU en tête qui n’est freiné que par des pays du tiers-monde, d’Afrique ou du Moyen Orient !

  • La loupe , 27 Mar 2013 à 10:01 @ 10 h 01 min

    Merci à Brennou
    Il faudra demander à Normal 1er de qui il reçoit ordres et consignes

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France