La honte

C’est le mot qui revient en boucle à la suite du résultat de l’élection européenne. Des élites sûres d’elles-mêmes s’en sont violemment prises au choix d’une majorité de Français. Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, a ainsi parlé « d’un choc à l’échelle du monde ». (…) Ce qui fait mal, ce qui est une blessure (…) c’est que les électeurs français ont mis en tête un parti qui démolit l’Europe, qui démolit la réputation de la France. » Pascal Durand, député européen d’Europe Écologie-Les Verts, a évoqué une « très mauvaise image envoyée par la France ». Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a renchérit avec « un jour sombre pour la démocratie, l’Europe et la France ». François Rebsamen, ministre du Chômage, a fait état « d’une triste soirée pour les partis républicains, pour la France et surtout pour l’Europe ». Sur le site du Monde, des lecteurs gaucho-bobo-bisounours désemparés confessaient leur honte de vivre dans un pays fasciste, n’hésitant pas à reprendre tous les poncifs habituels sur l’Europe du progrès et de la paix face à des électeurs FN débiles et dangereux.

Décidemment, l’hôpital se fout vraiment de la charité. Je n’ai pas été électeur frontiste hier mais je sais de quel côté est la honte. Cette honte de penser au guignol que 51,6% de Français arriérés (ou manipulés ?) ont envoyé à l’Élysée en 2012. Cette honte de voir un menteur servir de président. Cette honte d’assister au décrochage de la France pilotée par un incompétent. Cette honte d’endurer la haine d’un homme envers les valeurs de réussite et de liberté. Cette honte de subir des lois perverses sur la famille défendues par un dangereux idéologue. Cette honte de suivre les frasques d’un gamin pré-pubère en chaleur montant sur son scooter pour draguer sa copine après avoir répudié la précédente…

Cette honte, je l’ai retrouvé bien vivace samedi en découvrant le résultat de l’enquête Bloomberg menée auprès des investisseurs du monde entier. Hollande ressort dernier. Oui dernier, derrière Poutine – cet abruti nationaliste, comme les bien-pensants aiment le présenter – avec seulement 11% des investisseurs jugeant sa politique apte à stimuler l’investissement. Voilà quel dirigeant nous endurons depuis deux ans et devons encore conserver pour trois.

Cette honte, enfin, je l’éprouve un peu plus avec l’homme nauséabond qui nous sert désormais de premier Ministre. Ce raciste patenté reprochant le manque de blancs dans sa ville d’Évry, lié de manière éternelle à Israël, ennemi des libertés publiques et fossoyeur de la démocratie.

Alors vous qui êtes de gauche, gardez vos leçons de morale et ravalez votre orgueil. Vous êtes le fléau et la honte de ce pays. Vous incarnez un tel degré de dégénérescence économique et morale que vous réussissez la prouesse d’être mondialement détestés. Sachez que mon souhait le plus cher est de vous voir dégager de la vie politique et ainsi cesser de pervertir mon pays ! A nous désormais de vous faire préférer les raclées…

> Henri Dubreuil est diplômé en finance et en économie.

Autres articles

33 Commentaires

  • Alam , 26 Mai 2014 à 17:24 @ 17 h 24 min

    La France Bleu-Marine, tu l’aimes ou tu la quittes!

  • champoiseau , 26 Mai 2014 à 17:27 @ 17 h 27 min

    Excellent

  • ema , 26 Mai 2014 à 17:39 @ 17 h 39 min

    Il faut mettre dans le même lot les membres du gouvernement. Le président de la république n’est pas seul dans cette affaire, mais serait bien pratique pour servir de bouc émissaire au système qui voudrait bien passer à un autre de leur créature qui fasse semblant d’être plus efficace avec que des effets médiatiques et une allure un peu plus de jeune premier dans cette médiacratie qui nous est imposée tous les jours pour faire croire à un semblant de démocratie où les gentis moutons vont mettre le bulletin qui va bien dans l’urne ou ne se dérangent pas (cela pourrait profiter à des candidatures comme celle du FN)
    Mais il est sûr que c’est plus facile de s’en prendre qu’à F Hollande, pendant que d’autres du même parti ne pensent qu’à prendre la place par uniquement carriérisme et pas pour le bien commun exclusif de la France, l’un en particulier qui était à peine connu il y a trois ans, et qui plairait sans doute bien aux oligarques mondialistes, un qui ressemble un peu à celui mis en Italie récemment; jeune, dynamique, sportif, que les sondages tombant bien comme il faut ont déjà plébiscité.

  • V_Parlier , 26 Mai 2014 à 18:00 @ 18 h 00 min

    Bien envoyé en effet. Mais çà ne doit pas faire oublier que le phénomène dépasse la simple sphère du PS.

  • marie france , 26 Mai 2014 à 18:05 @ 18 h 05 min

    Contrairement à Monsieur Dubreuil,je vote Le Pen depuis des années,et surtout depuis la dernière éléction ou le sieur Chirac s’est retrouvé en face de Jean Marie Le Pen !vu toute la haine qu’il y avait pour cet homme ,grand Français qu’on le veuille ou pas ,ou de jeunes “nouveaux “français d’une dizaine d’années nous disaient de voter Chirac !là mon sans n’a fait qu’un tour !!cette racaille soutenue par l’ump,le centre,plus le ps et les cocos !!là oui était la honte pour notre pays !Quand à l’article de Mon sieur Dubreuil j’ai bien aimé !Bravo !

  • marie france , 26 Mai 2014 à 18:07 @ 18 h 07 min

    @ mon sang ,

  • Stephan_Toulousain , 26 Mai 2014 à 18:44 @ 18 h 44 min

    la honte !!! ….. ou La Giffle !!!!

Les commentaires sont fermés.