La honte

C’est le mot qui revient en boucle à la suite du résultat de l’élection européenne. Des élites sûres d’elles-mêmes s’en sont violemment prises au choix d’une majorité de Français. Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, a ainsi parlé « d’un choc à l’échelle du monde ». (…) Ce qui fait mal, ce qui est une blessure (…) c’est que les électeurs français ont mis en tête un parti qui démolit l’Europe, qui démolit la réputation de la France. » Pascal Durand, député européen d’Europe Écologie-Les Verts, a évoqué une « très mauvaise image envoyée par la France ». Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a renchérit avec « un jour sombre pour la démocratie, l’Europe et la France ». François Rebsamen, ministre du Chômage, a fait état « d’une triste soirée pour les partis républicains, pour la France et surtout pour l’Europe ». Sur le site du Monde, des lecteurs gaucho-bobo-bisounours désemparés confessaient leur honte de vivre dans un pays fasciste, n’hésitant pas à reprendre tous les poncifs habituels sur l’Europe du progrès et de la paix face à des électeurs FN débiles et dangereux.

Décidemment, l’hôpital se fout vraiment de la charité. Je n’ai pas été électeur frontiste hier mais je sais de quel côté est la honte. Cette honte de penser au guignol que 51,6% de Français arriérés (ou manipulés ?) ont envoyé à l’Élysée en 2012. Cette honte de voir un menteur servir de président. Cette honte d’assister au décrochage de la France pilotée par un incompétent. Cette honte d’endurer la haine d’un homme envers les valeurs de réussite et de liberté. Cette honte de subir des lois perverses sur la famille défendues par un dangereux idéologue. Cette honte de suivre les frasques d’un gamin pré-pubère en chaleur montant sur son scooter pour draguer sa copine après avoir répudié la précédente…

Cette honte, je l’ai retrouvé bien vivace samedi en découvrant le résultat de l’enquête Bloomberg menée auprès des investisseurs du monde entier. Hollande ressort dernier. Oui dernier, derrière Poutine – cet abruti nationaliste, comme les bien-pensants aiment le présenter – avec seulement 11% des investisseurs jugeant sa politique apte à stimuler l’investissement. Voilà quel dirigeant nous endurons depuis deux ans et devons encore conserver pour trois.

Cette honte, enfin, je l’éprouve un peu plus avec l’homme nauséabond qui nous sert désormais de premier Ministre. Ce raciste patenté reprochant le manque de blancs dans sa ville d’Évry, lié de manière éternelle à Israël, ennemi des libertés publiques et fossoyeur de la démocratie.

Alors vous qui êtes de gauche, gardez vos leçons de morale et ravalez votre orgueil. Vous êtes le fléau et la honte de ce pays. Vous incarnez un tel degré de dégénérescence économique et morale que vous réussissez la prouesse d’être mondialement détestés. Sachez que mon souhait le plus cher est de vous voir dégager de la vie politique et ainsi cesser de pervertir mon pays ! A nous désormais de vous faire préférer les raclées…

> Henri Dubreuil est diplômé en finance et en économie.

Autres articles

33 Commentaires

  • hector , 26 mai 2014 @ 21 h 41 min
  • Psyché , 26 mai 2014 @ 23 h 11 min

    La “honte” ainsi “titrisée” dans l’article de M. Dubreuil est en fait la renaissance d’un espoir.
    Alors M. Dubreuil ne confond-il pas honte et gloire, s’agissant de l’espoir en la renaissance d’une nation ?

  • acacia , 27 mai 2014 @ 10 h 58 min

    il y a longtemps que les journaleux ne pratiquent plus la langue française et que leur encéphalogramme est au plus bas mais c’est un peu plus grave quand il se prétend nationaliste “français” comme notre édito.
    Si la France et le quart des français ont voté FN cela signifie que dans la newlangue le quart se résume à 10 % et l’aberration hypnotique est générale donc nous retournons directement à la “diabolisation” du FN qui a mon humble avis aurait dû rester modeste quant à sa victoire virtuelle.

  • acacia , 27 mai 2014 @ 11 h 05 min

    S’il y a “honte” elle s’adresse aux 60 % de “larves pleureuses” qui n’ont pas participé au vote.

  • Tite , 27 mai 2014 @ 11 h 40 min

    Petite, mais nécessaire mise au point :

    En 2002, nous avons eu droit à la “quinzaine de la haine” sans que, soit dit en passant, beaucoup de parents d’élèves ne soulèvent d’objection à voir embrigadés leurs gamins dans les rues.

    En 2002, nous n’avons pas vu de débat entre les deux candidats, puisque M. Chirac, drapé dans sa “dignité”, a refusé tout débat avec “l’immonde”.

    En 2002, nous n’avons pas vu non plus JMLP se battre contre toute cette “chienlit”, ni se fatiguer à organiser des meetings entre les deux tours, hormis devant des assemblées de 3ème âge très clairsemées et somnolentes.

    J’aimerais Marie-France et vous tous (ou presque) dans cette liste de commentateurs, que vous vous posiez une question :

    Depuis la fin des années 80 et après la fameuse poignée de mains entre Messieurs Le Pen et Chirac, n’y aurait-il pas eu une magouille consistant, par le biais de la diabolisation du FN, à faire tout avaler aux français (immigration, perte de souveraineté, Europe, euro, etc…) le Front National servant de soupape de sécurité, canalisant les mécontentements et évitant ainsi une probable guerre civile ?

    Une rapide recherche de cette photo m’a fait trouver ceci :

    http://www.politique.net/2009040701-le-pen-et-chirac-la-photographie-de-1987.htm

    Pour mémoire, si cela vous intéresse.

  • xtemps , 27 mai 2014 @ 14 h 10 min

    C’est gens sont eux même, de ce qu’ils disent de leur propre peuple, les heurs les plus sombres de notre histoire, c’est avec eux aujourd’hui, que nous vivons un cauchemar avec leur diversité raciste et, ils sont les vrais racistes, la haine de leur propre peuple, de leurs traditions et culture, même de la couleur de peau, majoritairement blanc, de tout ce qui est Européen, qu’ils veulent détruire uniquement que pour leur saloperie multi imbécile raciste anti Européen et anti Occidental.
    Comment peuvent ils apprécier la culture et les traditions des autres, si déjà ils haïssent leurs propres semblable.
    Ces gens ont la haine de leur propre semblable et autant pour les autres.
    Nous en avons assez de tous leurs caprices de tous c’est escrocs, ces gens là sont la honte du monde entier!, L’union européenne est une dictature anti Européen et antidémocratique!.

  • Boutté , 27 mai 2014 @ 16 h 42 min

    Je m’étonne toujours de voir dresser l’étendard de la démocratie lorsque les hommes du XX° ou du suivant parlent de politique . Il semblerait donc admis que ce genre de régime soit le seul apte à faire le bonheur et la prospérité des peuples . Voire ! Et encore faut-il savoir ce que les adorateurs de dette vieille divinité cachent sous ce concept étrange .

Les commentaires sont fermés.