Augmenter le SMIC fera un gagnant et quatre perdants

« Politiquement, c’est légitime d’augmenter le SMIC. C’est un salaire qui a une forte dimension symbolique », réagit mardi matin Nicolas Doze sur BFM TV, alors que le Gouvernement s’apprête à le faire. « Mais malheureusement, économiquement (…), les hausses du SMIC sont néfastes » jugent « des quantités d’économistes », y compris « des économistes très sociaux ». En effet, « si j’augmente le SMIC, j’ai de grandes chances de perdre le ‘C’ de ‘croissance’. En fait, je fais un gagnant et je fais quatre perdants. Les gagnants, ce sont les 2,7 millions de SMICards qui vont gagner tous à la fin du mois de juillet 22 euros nets en plus. Les perdants, ce sont » :

« les très petites entreprises car elles emploient le plus de SMICards. » (25% contre moins de 5% dans les grands groupes)
« l’emploi. L’INSEE, depuis dix ans, et le groupe officiel d’experts sur le SMIC qui a été créé en 2008 sont formels : une hausse de 1% met en péril 20 000 emplois. Chaque hausse de SMIC va éloigner un peu plus de l’emploi des gens qui n’ont aucune qualification et d’abord les jeunes qui n’ont ni expérience ni diplôme. »
« les finances publiques » car « le SMIC est un salaire très subventionné par l’État : 30 milliards par an ».
« le consommateur » car « il y a des métiers, comme les restaurateurs, qui ont tendance à répercuter les hausses de SMIC dans les prix ».

Articles liés