Réforme pénale : vers un ensauvagement de la France

La réforme pénale en cours a pour but de limiter la récidive. Les peines plancher pour les récidivistes sont supprimées et une contrainte pénale se substitue à la prison pour les délits passibles de 5 ans d’emprisonnement. Ainsi cette réforme impose de laisser en liberté les auteurs des délits suivants : vol, recel de vol, filouterie, dégradation, usage de stupéfiants et certains délits routiers.

L’argument concernant la limitation des récidives est fantaisiste. La meilleure façon d’empêcher la récidive est d’emprisonner les condamnés. Pendant leur détention, ils ne peuvent pas commettre de nouveaux délits. On peut objecter que les petits délinquants sont au contact de caïds dans des prisons surpeuplées et que cette promiscuité peut favoriser une radicalisation. Ce risque existe mais il ne justifie pas le laxisme institué par la réforme. C’est comme si on affirmait que les enfants peuvent être rackettés à l’école ; et donc qu’ils ne doivent plus y aller.

“Une oligarchie décadente et apatride préfère laisser faire la racaille plutôt que de protéger le peuple français. L’anti-France est au pouvoir !”

Cette réforme pénale est inspirée par la pensée rousseauiste d’une société corruptrice. Les individus seraient naturellement bons et les mauvaises actions ne peuvent être causées que par la société. En d’autres termes, tous les individus sont responsables des délits à l’exception des auteurs des faits délictueux. Ce préjugé philosophique produit des effets désastreux. Les honnêtes gens sont sacrifiés au profit des délinquants. Ce sont eux qui sont choyés. Il faut éviter leur emprisonnement et préparer leur réinsertion en accordant généreusement des remises de peines et des permissions de sortie. Les honnêtes gens sont oubliés et méprisés par des idéologues déconnectés de la réalité.

En effet, tous les caïds ne sont pas en prison. Le petit délinquant qui n’est pas emprisonné va développer un sentiment d’impunité. Il est encouragé à poursuivre ses méfaits. Il côtoie quotidiennement dans sa cité des caïds qui peuvent proposer de multiples activités : trafic de drogue, racket, escroquerie à la Sécurité sociale, cambriolage, vol de voitures, vol à la tire… C’est la cité qui est criminogène. Les pouvoirs publics ferment les yeux sur l’économie souterraine car ils croient que le laxisme permet de pacifier les banlieues. Une nomenklatura convertie à une idéologie soixante-huitarde dégénérée laisse prospérer tous les trafics : il est interdit d’interdire.

Avec la réforme pénale, on franchit une nouvelle étape vers le laxisme institutionnalisé. Les jeunes sont incités à se lancer dans la délinquance puisque le risque d’un emprisonnement s’amenuise. Ce sont les honnêtes gens qui sont punis. Ils doivent subir en silence un ensauvagement de la France. Bien qu’ils payent de plus en plus de taxes et d’impôts, ils n’ont même pas droit en contrepartie à un système de protection digne d’un pays développé. Les honnêtes gens sont laissés à la merci de hordes de barbares. Une loi votée en 2001 visait à culpabiliser les Français à propos de la traite négrière. Après la culpabilisation vient la punition. Les Français sont maintenant condamnés à subir une délinquance débridée en provenance des banlieues et de l’étranger. Une oligarchie décadente et apatride préfère laisser faire la racaille plutôt que de protéger le peuple français. L’anti-France est au pouvoir !

Articles liés

26Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Alainpsy , 27 juin 2014 @ 9 h 50 min

    On a tous compris qui était taubira et la vraie nature de son projet destructeur, sauf que ça ne rachètera pas les années de prison de son fils dont elle est responsable. Quant à hollande, obsédé par l’image qu’il doit laissé, il se rêve en Sancho Pança de badinter, une sorte de valet poussif qui imiterait son maître par crétinisme et qui voudrait qu’on voit en lui un visionnaire du geste délinquant. Sacré hollande, l’ambition et l’envergure d’une limace dans un bol de bière.

  • Enoch , 27 juin 2014 @ 10 h 33 min

    Je ne vois pas l’oligarchie comme décadente, elle est imbus d’elle-même, déconnecté, mais semble suivre une stratégie, force est de constater, qui fonctionne.

    Elle se sert de l’immigration et du lumpenprolétariat, comme une force chaotique, qui a pour objectif de faire exploser les nations.

    Leur idée est de faire disparaître l’ordre ancien pour le nouvel ordre mondial avec un gouvernement unique sous contrôle.

    Nous vivons le plus grand et le plus long coup d’état de l’histoire de l’humanité. Et il est entrain de réussir !

    Le traité transatlantique entérine la fin de la démocratie, sans coup de feu, sans bombe.
    Si par malheur, des citoyens européens voulaient se révolter contre cette main mise étrangère sur leur destin nationale, alors, l’oligarchie pourrait déclencher des mini-révolutions dans toutes les banlieues européennes.
    Voir même organiser des assassinats de hauts dirigeants trop récalcitrants.

    Si le peuple était uni, le coup d’état n’aurait aucune chance de réussir.

    Par contre, des communautés qui se détestent et qui doivent partager le même territoire : diviser pour mieux régner !

    Un exemple par très lointain, l’explosion de la Yougoslavie, zone de territoire des futures lignes d’approvisionnement du gaz (qui remplacera le pétrole à moyen terme), une guerre civile, et maintenant des petites entités politiques sans force, ni armée, ni pouvoir.

    Pensons à la stratégie des grandes régions française, les neo-feodaux, qui pourront s’affronter demain, sans état fort et centralisateur. Comme se serait facile de contrôler la région PACA et de la corrompe à coût de peu d’argent !

    On ne déconstruit pas au hasard, il y a toujours un but de reconstruction derrière, de reformatage.
    Tous les grands fascismes de l’histoire ont voulu produire un homme nouveau et faire disparaître ces traditions. Ils ont toujours eu besoin d’une force de coercition pour imposer au récalcitrant leur vision et leur idéologie.

    ET ILS ONT TOUJOURS CIBLÉ LES ENFANTS : je renvoie à l’article sur l’éducation nationale et sur le niveau scolaire (il s’agit du même phénomène de long terme).

  • Austrasien , 27 juin 2014 @ 13 h 36 min

    Viendra le temps où nous ferons justice nous-même. C’est inéluctable.

  • Chevalier perdu , 27 juin 2014 @ 16 h 07 min

    Jean-Luc TARI parle ” d’anti-France au pouvoir ” et il a raison tant cet exécutif détruit notre Nation sous couvert de la gouverner. Et la plupart du temps par des méthodes hypocrites, déloyales : on affirme une chose et on en fait une autre en sous-main – mensonge, imposture et duplicité, marques de fabriques du franc-maçon… et du Père du mensonge.

    Mais au fait, il me semble qu’oeuvrer contre son propre pays s’appelle de la trahison, n’est-ce-pas ?

    Il devient donc urgent selon moi de démettre ce président indigne de sa fonction et de le renvoyer avec toute son équipe de voyous et de fossoyeurs devant une cour de justice pour haute trahison.

    N’étant pas juriste, j’imagine que c’est du ressort des assemblées, lesquelles sont manifestement gangrénées par le même mal, incapables d’agir dans l’intérêt général, pour le bien commun.

    Alors, il nous faudra trouver d’autres voies efficaces, même si l’Histoire de France nous apprend qu’elles sont dangereuses et potentiellement destructrices…

    Bon courage à tous, ne renonçons jamais.

  • Chevalier perdu , 27 juin 2014 @ 16 h 17 min

    Absolument d’accord, Enoch, je partage entièrement votre point de vue, qui me glace ! Cordialement.

  • flammande , 27 juin 2014 @ 16 h 46 min

    Haute trahison pour culbuto… mais aussi pour ces prédecesseurs !!!
    Vous pouvez ajouter aussi comme chef d’accusation “génocide”… Car c’est ce qui est en marche !

  • flammande , 27 juin 2014 @ 16 h 54 min

    Enoch : votre analyse est, à mon avis, la bonne ! D’ailleurs, l’homme nouveau n’est plus l’aryen mais le métis… Souvenez-vous des propos de Sarkozy… menaçant explicitement ceux qui ne se plierait pas au métissage de le faire sous des moyens plus “contraignants”…

    Nous vivons une grande première historique : le génocide “doux” (?!) d’un certain nombre de Peuples et de civilisations… Avec la complicité de ceux qui ont été élus “démocratiquement”… L’islam étant un des “idiots utiles” de ce génocide !

    C’est ce projet mortifère qui est en oeuvre… Ce qui n’empêche pas les acteurs de qualifier de “nazis” tous ceux qui ont les yeux assez ouverts pour le dénoncer !

Les commentaires sont clôturés.