Ordre ou désordre ?

Ordre ou désordre ?

Après chaque attentat, qui fait basculer la France un peu plus vers le désordre et le chaos, il est inquiétant de constater, face à la violence des attaques, le désarmement moral de la France et des Français. Combien de morts faudra-t-il encore pour que la réplique soit à la hauteur du défi que nous lancent les fous d’Allah ? Les incapables qui nous gouvernent vont-ils enfin comprendre que le cancer islamiste diffuse ses métastases partout sur notre sol et qu’il contamine les plus fragiles, les moins armés, intellectuellement, pour résister à la sauvagerie “salvatrice” inculquée par certains versets d’un livre, le Coran, écrit au huitième siècle et jamais expurgé ? Certes, tous les musulmans ne sont pas islamistes, mais tous les islamistes sont musulmans… Et l’ennemi est désormais à l’intérieur ! Un sondage du Pew Research Center indiquait en 2007, que 35 % des musulmans français soutenaient les attentats islamistes, et que ce chiffre montait à 42 % lorsque l’on interrogeait les moins de 30 ans. Combien sont-ils aujourd’hui ?

Malheureusement, le gouvernement socialiste, prisonnier de l’idéologie de l’excuse et de la repentance, ne veut rien voir et reste dans le déni permanent des réalités. Sa fameuse société fantasmée du multiculturalisme coule à pic, mais il continue à prétendre que “tout le monde, il est beau, tout le monde, il est gentil”… À moins d’être débile, plus personne n’y croit ! Pas besoin d’être polytechnicien ou d’avoir fait de hautes études, pour observer que le communautarisme, avec son cortège d’habitudes importées, s’installe partout en France et qu’il entraîne la sécession de pans entiers de notre territoire. Favorisé par une immigration massive et à flux continu de 200 000 entrées légales chaque année (combien d’entrées clandestines ?), ce communautarisme concentre, forcément, tous les enfermements idéologiques, religieux et culturels, de populations qui deviennent, du fait de leur nombre, incapables de s’assimiler ou de s’intégrer. Pour quelques-unes, il est même de bon ton de refuser l’intégration et d’affirmer leur différence. Pour celles-ci, on ne peut plus rien. C’est déjà trop tard !

Jusqu’à quand allons-nous supporter le laxisme de nos gouvernants ? Leur responsabilité dans la gestion de tout ce qui nourrit le terrorisme islamiste est immense. Ce sont eux qui sont les principaux fautifs. D’abord, de la dérive radicale de jeunes Français, issus de l’immigration, parce qu’ils n’ont pas eu le courage de leur dire “stop” dès les premiers signes de délinquance ou de radicalisation. Ensuite pour l’angélisme dont ils ont fait preuve dans l’administration de l’accueil des migrants. Et la complaisance de nos élites à l’égard des imams salafistes, des prières de rue, du financement des mosquées et des écoles coraniques, de la tolérance du voile et de la burqa dans l’espace public, de la mise en place du Conseil français du culte musulman et de son noyautage par les frères musulmans (classés terroristes par la plupart des pays arabes) a parachevé la déstructuration de notre Nation, déjà très endommagée par la culture gauchiste et l’idéologie post-soixante-huitarde.

Pour redresser la barre, il va falloir organiser une contre-attaque impitoyable envers tous ceux, y compris nos dirigeants, qui affaiblissent notre République. Pour seulement réhabiliter une de nos principales valeurs, la laïcité, le combat risque d’être très rude. Les quelques mesures de bon sens que l’on pourra prendre ne suffiront pas : c’est une véritable révolution culturelle des esprits qui doit s’opérer. La culture chrétienne, socle de notre théorie du vivre ensemble, a montré ses faiblesses et ses limites. Face à un islam arrogant et conquérant, la doctrine du “tu tendras l’autre joue…” ne marche pas ! On ne mène pas la guerre contre l’islamisme à coups de charité chrétienne.

On ne rétablira pas l’ordre avec des fleurs, des retraites aux flambeaux et des beaux discours.

Autres articles

14 Commentaires

  • Catholique & Français , 26 Juil 2016 à 16:10 @ 16 h 10 min

    Lettre du Bienheureux Charles de Foucault au Commandant Duclos : « Jesus ! Caritas ! Tamanrasset, le 1er septembre 1916. Je suis entièrement de votre avis sur tous les points. Sur la nécessité absolue d’une répression sévère des crimes commis, des désertions, des dissidences, des passages à l’ennemi; sur la nécessité de l’expulsion des indésirables, espions et semeurs de troubles; sur la nécessité d’interdire tout rapport à nos sujets soumis avec les ennemis, insoumis, dissidents, etc… Sur la nécessité de s’abstenir de négociations avec les indigènes ennemis, sauf le seul cas où ils viennent demander l’aman, en faisant pleinement soumission…
    Ne pas réprimer sévèrement, c’est enhardir les criminels et encourager les autres à les suivre; c’est perdre l’estime de tous, soumis et insoumis, qui, dans cette conduite, ne voient que faiblesse, timidité, crainte; c’est décourager les fidèles qui voient que le même, ou presque le même, traitement attend les fidèles et les déserteurs, les soumis et les rebelles… Ne pas chasser les indésirables, c’est laisser des ferments de troubles, faibles dans le début, se développer et produire leur plein effet, qui peut être très grave et atteindre la pleine rébellion… Traiter de puissance à puissance avec des chefs ennemis ou rebelles, c’est les grandir infiniment et se diminuer d’autant… »

  • BJ , 26 Juil 2016 à 19:07 @ 19 h 07 min

    Charles de Foucauld est saint…

    Il disait déjà que financer l’islam c’était se créer un ennemi supplémentaire; et que le rôle de la France était de convertir les musulmans et non d’encourager leurs erreurs.
    “L’islam est à l’image de son prophète, bien plus porté sur les honneurs de ce monde que sur ceux d’après”.

  • Ecr.L'inf. , 26 Juil 2016 à 21:47 @ 21 h 47 min

    L’étude citée du pew research center est inexistante s’agissant de la France. Les muslmans interrogés par ce centre dans d’autres pays du monde ont, en large majorité, une opinion défavorable de Daech. Je vous invite, par souci de transparence, à consulter le site internet officiel du PRC http://www.pewresearch.org/
    Nous pouvons exprimer des opinions mais des mensonges! Votre argumentaire est par conséquent malhonnête et indigne. Vous êtes également ce que l’on doit combattre : la manipulation, la malveillance.

  • Rovigo , 27 Juil 2016 à 8:34 @ 8 h 34 min

    “Vivre ensemble” nouvelle incantation mantrique, elle sous-entend l’existence de communautés différentes qui doivent donc se plier à des règles de vie commune; exactement ce contre quoi nous luttons. Pas de communauté autre que la communauté nationale française, où règne la convivialité, joli mot oublié et qui n’implique pas communautarisme, ceux qui refusent d’en faire partie n’ont rien à faire dans notre pays

  • appeals , 27 Juil 2016 à 18:35 @ 18 h 35 min

    les musulmans sont les électeurs de bon nombre de nos gouvernants, maires (comme à Metz )

    Alors ce n’est pas pour demain le changement (sauf de population dans le cadre du grand remplacement )

  • Pierre 17 , 27 Juil 2016 à 21:39 @ 21 h 39 min

    Pour la énième fois, François a réuni un conseil de défense et ce qui est merveilleux il a assisté à une messe… Que peut-on demander de mieux ?

  • Charlie Bedeau , 28 Juil 2016 à 11:36 @ 11 h 36 min

    François nous rassure. Le monde est en guerre. Ce n’est pas une guerre de religion parce que les religions veulent la paix.

Les commentaires sont fermés.