Le « Collectif pour un enseignement efficace de la lecture » en campagne pour « les méthodes qui marchent »

Le Collectif pour un enseignement efficace de la lecture » (site) vient d’être lancé par plusieurs organisations dont Famille et Liberté », Lire Ecrire », Association Education Solidarité », Accueil Famille Insertion », Médiation Insertion Education par le Livre » ou encore Le droit de lire ». Ses objectifs ? “Partager avec le plus grand nombre la conviction que l’apprentissage de la lecture est une priorité, que l’avenir des enfants et du système éducatif en dépend directement et qu’il est possible d’obtenir de très bons résultats dans ce domaine, à condition d’employer les méthodes qui marchent”.

Peut mieux faire… En effet, un rapport publié en 2007 par le Haut Conseil de l’Éducation révèle qu’en France, « 4 écoliers sur 10, soit environ 300 000 élèves, sortent du CM2 avec de graves lacunes ». Et selon ce même rapport, la grande majorité de ces élèves avait déjà des problèmes de lecture au CP… C’est pourquoi, le Collectif pour un enseignement efficace de la lecture » propose trois mesures phares : que la nation inscrive “dans les textes de loi” son “engagement” à ce que “tous [les élèves] sachent lire en entrant au CE1 », la création d’“une autorité indépendante qui fera connaître l’efficacité des pratiques mises en oeuvre dans ce domaine et pourra recommander les meilleures d’entre elles” et une “formation initiale et continue des professeurs des écoles” avec “une part importante consacrée à l’enseignement de la lecture, aux différentes méthodes existantes et à leurs résultats”.

Présidentielles. “Seule une mobilisation générale nous permettra d’avancer”, expliquent les porte-parole du collectif, Marc Le Bris (instituteur et directeur d’école en Ille-et-Vilaine à la retraite) et Marc-Olivier Sephiha, professeur de français dans un collège des Hauts-de-Seine, qui présente leur initiative dans cette vidéo :

[media id=191 width=630 height=390]

Dans les semaines à venir, ils comptent fédérer “50 000 signataires » autour de leur “manifeste », “pour que tous les enfants sachent lire en sortant du CP ». Le moment venu, nous irons présenter ce document aux candidats à l’élection présidentielle et leur demanderons de s’engager pour améliorer l’enseignement de la lecture en France” préviennent-ils. Plus les signataires seront nombreux, plus les propositions du collectif seront prises en compte et la casse scolaire stoppée. La force des exemples offerts par les nations voisines comme l’Ecosse, qui a supprimé l’illettrisme de son “deuxième comté le plus pauvre” en 10 ans, ou des témoignages de professeurs des écoles comme Carole E. pourraient alors faire la différence…

Autres articles

Les commentaires sont fermés.