Éric Zemmour : et si la Chine de 2014 était l’Allemagne de 1914 ?

Le Zemmour du mardi. “Barack Obama aime les secrets. Il écoute les petits secrets d’Angela Merkel au téléphone, il s’arrange secrètement avec Poutine pour sauver le Syrien Assad et il avoue maintenant qu’il négociait depuis des mois en grand secret avec l’Iran. Voilà qui a dû faire plaisir aux Français, aux Israéliens ou encore à l’Arabie Saoudite qui croyaient peser dans cette affaire. Mais Barack Obama se moque des états d’âmes des uns et des autres, c’est un homme secret. Il ne montre ni ses sentiments ni ses intentions. Un être purement rationnel, un monstre froid, comme les États. Un pays n’a pas d’amis, il n’a que des intérêts, disait le Général de Gaulle. En adepte de la realpolitik, Obama ne met aucun affect dans la conduite de sa politique étrangère, il ne manifeste aucune tendresse ou nostalgie pour les vieux alliés de l’Amérique, que ce soit l’Europe, Israël ou l’Arabie Saoudite. Ils seront sacrifiés sans état d’âme à la nouvelle stratégie américaine, ils devront se soumettre ou se démettre. La France, qui a fait la maligne avec la Syrie ou l’Iran, a été renvoyée sèchement à son terrain de jeux africain. Israël songe déjà à chercher de nouveaux alliés et tourne discrètement ses yeux vers Poutine. L’Arabie Saoudite ne décolère pas de ce rapprochement américain avec l’ennemi héréditaire chiite. Obama soit sourire secrètement. La Perse millénaire est, à ses yeux, un allié beaucoup plus sérieux que des pays arabes minés par le fondamentalisme islamiste. Grâce à sa nouvelle autonomie pétrolière liée au gaz de schiste, Obama regarde désormais l’Orient compliqué avec une idée simple : s’en débarrasser. Obama est secrètement passé à autre chose, à des choses beaucoup plus importantes. (…) Obama est hanté par la Chine. Il n’en parlait jamais, y pensait toujours, c’est le secret d’Obama. Son seul souci, sa seule obsession, son seul adversaire, la Chine, avec laquelle il est obligé d’être aimable parce qu’on n’est pas arrogant avec son banquier. La Chine, qui contestera bientôt à l’Amérique son titre de première puissance économique du monde, la Chine qui est en train de se construire une marine pour venir chatouiller le museau de l’US Navy, la Chine contre qui il rameute tous ses voisins : Japon, Vietnam, Australie, Philippines… La Chine contre laquelle il essaye même de monter la Russie. La Chine qui sous-tend la volonté des Américains de réaliser au pas de charge un grand marché transatlantique avec les Européens. Oui, la Chine, puissance continentale majeure, est aujourd’hui la seule capable de contester au XXIe siècle l’hégémonie de la puissance maritime qu’est l’Amérique. Alors qu’on célèbre le centenaire de la guerre de 1914-1918, on retrouve à l’échelle planétaire l’affrontement entre la terre et la mer qui avait fait alors exploser l’Europe. À l’époque, la puissance hégémonique, l’Angleterre, voyait avec grande inquiétude la montée en puissance de l’Allemagne qui la supplantait commercialement et commençait même à édifier une Marine digne de ce nom. Seule la guerre avait brisé pour un siècle la rivale allemande. Au moins, voilà les Chinois prévenus.”

Articles liés

34Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • hermeneias , 27 novembre 2013 @ 9 h 42 min

    Oui mais obama est un bouffon qui cultive sa posture et qui , comme hollande , est mal sur le plan intérieur .
    Il veut donner l’impression d’avoir fait qqe chose mais il va se faire rouler dans la farine par les iraniens . Il le sait et il est tout à fait cynique . Il prend la pause pour les médias et pour enfumer le chalan . Il doit préparer sa sortie et veut essayer de chauffer la place pour ses comparses démocrates “liberals” descendants des kennedy et des clinton.

    Il ne faut pas chercher forcément beaucoup de cohérence dans la politique de tels bouffons et marionnettes . C’est l’intérêt immédiat d’obama de jouer l’apaisement avec l’Iran après le désastre des “printemps arabes” , de l’Irak , de l’Afghanistan….

  • titus , 27 novembre 2013 @ 11 h 01 min

    Quelle vista M.Zemmour, bâillonné par les médias pour non allégeance au pouvoir socialiste est rare, trop rare sur les chaînes et radio d’informations

  • Marie Genko , 27 novembre 2013 @ 11 h 17 min

    Le jour où les Etats et les peuples arrêteront de penser que la politique doit nécessairement se jouer entre vainqueurs et vaincus, nous aurons fait un pas en avant vers la préservation de la planète pour l’avenir de nos descendants!
    Vouloir absolument être le plus fort, même au prix de la guerre, c’est condamner notre terre à l’Apocalypse d’une troisième guerre mondiale!
    Il serait grand temps que chaque Nation en prenne conscience et veille à l’intérêt de ses concitoyens, dans le respect des autres peuples….

  • David , 27 novembre 2013 @ 12 h 15 min

    Je suis d’accord, mais indépendamment d’être le plus fort ou pas, il est indispensable que certains régime et notamment le gouvernement révolutionnaire Iranien n’est pas accès à des armes trop dangereuse.

  • abramovitch , 27 novembre 2013 @ 13 h 15 min

    Notre planète est un grand échiquier,où le joueur qui l’emporte est celui,qui sait le mieux dissimuler son jeu,tout en avançant ses pions.Il en est de même du pocker qui ne pardonne pas l’émotion.

    Obama n’est qu’un pion dans l’échiquier américain,où les instances telles le congrés sont celles qui décident de tout.Israel sait que son seul et véritable allié reste l’Amérique et qu’ aucune autre nation n’est à même de pouvoir la remplacer.Moins encore la Russie,qui nous fit tant trembler durant la guerre froide et qui n’est qu’un tigre en papier.

    La Chine malgré l’utilisation de son grand réservoir humain,dont seul un faible pourcentage émerge vraiment,ne pourra pas combler l’avance technologique de l’Amérique qui peut s’autosuffire et donc être moins interdépendante des principales ressources,que les nations européennes doivent se procurer souvent au prix fort,chez de présumés amis qui n’en sont pas et qui savent se montrer de plus en plus exigeants.

    L’accord avec l’Iran il faudrait être réellement naif,pour supposer un seul instant que ce grand pays abandonnera toute velleité de fabriquer sa propre bombe,ne voulant pas être en reste avec ses voisins qui la possèdent.La France en particulier affiche ses intérêts envers un Iran libéré d’un blocus identique à celui souffert par Cuba.Cet intérêt à peine dissimulé conforte Israel sur la méfiance qu’elle affiche envers notre pays en particulier et une Europe assez déglinguée qui ne peut pas faire entendre sa voix.

    L’Amérique malgré son endettement,continue d’être le pays hégémonique,principal moteur de nos économies.Il n’y a que lorsque l’Amérique éternue que nous prenons tous froid.Aucun autre pays ne dispose de ce pouvoir.Il est regrettable que notre ministre Fabius puisse croire que le Yuan,supplantera demain le dollar américain.

    L’Arabie Saoudite a depuis le 11 septembre perdu beaucoup dans ses rapports avec l’Amérique,rendue plus méfiante et aussi moins nécessiteuse des ressources pétrolières qu’elle reçoit en échange de la protection militaire qu’elle accorde.

    En affaires nous avons tous appris qu’il y avait peu de place pour les sentiments.

  • Kanjo , 27 novembre 2013 @ 14 h 09 min

    peut-être aussi rendre le monde ingouvernable quand les conservateurs reviendront au pouvoir, et bénéficier ainsi d’une nouvelle alternance quelques années plus tard…

  • David , 27 novembre 2013 @ 14 h 19 min

    En fait c’est seulement depuis 2008 qu’il y a un froid entre l’Arabie Saoudite et les USA.

    Je tiens à dire que Ben Laden (d’origine yéménite) a perdu sa nationalité saoudienne et était tenant du salafisme qubtéen (se revendiquant du socialisme) et donc était contre l’idéologie du pays.

    D’ailleurs qu’on me cite un seul terroriste wahhabite, par contre voulez vous que je vous cite des terroristes chiites duodécimains?

    Je ne suis pas pour autant un admirateur du wahabisme, je précise.

Les commentaires sont clôturés.