Éric Zemmour : et si la Chine de 2014 était l’Allemagne de 1914 ?

Le Zemmour du mardi. “Barack Obama aime les secrets. Il écoute les petits secrets d’Angela Merkel au téléphone, il s’arrange secrètement avec Poutine pour sauver le Syrien Assad et il avoue maintenant qu’il négociait depuis des mois en grand secret avec l’Iran. Voilà qui a dû faire plaisir aux Français, aux Israéliens ou encore à l’Arabie Saoudite qui croyaient peser dans cette affaire. Mais Barack Obama se moque des états d’âmes des uns et des autres, c’est un homme secret. Il ne montre ni ses sentiments ni ses intentions. Un être purement rationnel, un monstre froid, comme les États. Un pays n’a pas d’amis, il n’a que des intérêts, disait le Général de Gaulle. En adepte de la realpolitik, Obama ne met aucun affect dans la conduite de sa politique étrangère, il ne manifeste aucune tendresse ou nostalgie pour les vieux alliés de l’Amérique, que ce soit l’Europe, Israël ou l’Arabie Saoudite. Ils seront sacrifiés sans état d’âme à la nouvelle stratégie américaine, ils devront se soumettre ou se démettre. La France, qui a fait la maligne avec la Syrie ou l’Iran, a été renvoyée sèchement à son terrain de jeux africain. Israël songe déjà à chercher de nouveaux alliés et tourne discrètement ses yeux vers Poutine. L’Arabie Saoudite ne décolère pas de ce rapprochement américain avec l’ennemi héréditaire chiite. Obama soit sourire secrètement. La Perse millénaire est, à ses yeux, un allié beaucoup plus sérieux que des pays arabes minés par le fondamentalisme islamiste. Grâce à sa nouvelle autonomie pétrolière liée au gaz de schiste, Obama regarde désormais l’Orient compliqué avec une idée simple : s’en débarrasser. Obama est secrètement passé à autre chose, à des choses beaucoup plus importantes. (…) Obama est hanté par la Chine. Il n’en parlait jamais, y pensait toujours, c’est le secret d’Obama. Son seul souci, sa seule obsession, son seul adversaire, la Chine, avec laquelle il est obligé d’être aimable parce qu’on n’est pas arrogant avec son banquier. La Chine, qui contestera bientôt à l’Amérique son titre de première puissance économique du monde, la Chine qui est en train de se construire une marine pour venir chatouiller le museau de l’US Navy, la Chine contre qui il rameute tous ses voisins : Japon, Vietnam, Australie, Philippines… La Chine contre laquelle il essaye même de monter la Russie. La Chine qui sous-tend la volonté des Américains de réaliser au pas de charge un grand marché transatlantique avec les Européens. Oui, la Chine, puissance continentale majeure, est aujourd’hui la seule capable de contester au XXIe siècle l’hégémonie de la puissance maritime qu’est l’Amérique. Alors qu’on célèbre le centenaire de la guerre de 1914-1918, on retrouve à l’échelle planétaire l’affrontement entre la terre et la mer qui avait fait alors exploser l’Europe. À l’époque, la puissance hégémonique, l’Angleterre, voyait avec grande inquiétude la montée en puissance de l’Allemagne qui la supplantait commercialement et commençait même à édifier une Marine digne de ce nom. Seule la guerre avait brisé pour un siècle la rivale allemande. Au moins, voilà les Chinois prévenus.”

Articles liés

34Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • ARCOLE 34 , 27 novembre 2013 @ 15 h 51 min

    Bonjour David,

    J’ai une question à vous poser , vous parlez de Ben Laden en tant que salafiste qubtéen , je voudrais savoir si cela à un rapport avec Sayid Quotb qui était égyptien et penseur des frères musulmans et surtout auteur du livre culte qui est une référence chez les frères : SIGNES DE PISTE ??. Il fut pendu par la police du colonel Nasser en 1966 à ce qu’il me semble .

    Pouvez vous me renseigner un peu plus , d’avance je vous en remercie .

  • David , 27 novembre 2013 @ 16 h 50 min

    Oui, en fait ce personnage était un journaliste à l’origine. Il a était clairement marxiste-Léniniste, négationniste et anti-occidental, principalement antiaméricain.

    Sauf qu’un jour il s’est intéressé à l’Islam et est rentré dans le mouvement des FM. Il a développé une théorie salafiste très particulière, beaucoup plus proche du chiisme ou moins loin (les salafistes sont en général extrêmement anti-chiite) et a contredit des “compagnons du prophète (ce qui est interdit en principe tant que le hadith n’est pas invalidé selon une des quartes école au moins) et a défini et a affirmé qu’il n’y avait besoin d’aucune autorisation d’un calife ou sultan pour mener le jiahad, qu’il était une nécessité de le faire pour que le monde soit musulman considérant que le monde musulman est toujours attaqué par l’occident.

    Il est à noté qu’il n’a jamais renié sont marxisme même une fois qu’il c’est improvisé théologien (il n’a jamais été imam).

    Le mouvement Al Qaida fondé par Azzam un arabe de Jenine, (probablement originaire du Sud Est de la Syrie ou du Nord de l’Irak comme la plupart des gens sa région) se revendique à l’instar du Hamas comment étant un mouvement Salafiste qubtéen.

    Ben Laden garda cette ligne de conduite et son successeur pas moins.

  • Psyché , 27 novembre 2013 @ 21 h 45 min

    L’histoire de s’arrête pas à 1914 et la Chine de 2034 pourrait en fait devenir les USA de 2014.
    Ceci constitue le scénario priviliégié dans l’hypothèse d’un capotage du projet de domination mondiale ourdi par le complexe américano-sioniste.
    Les turpidudes guerrières des USA commencent se se faire savoir sur une planète de mieux en mieux informée par des moyens autres que ceux des grands médias de l’oligarchie dominante.
    Les interventions extérieures des USA sont de moins en moins acceptées par une classse moyenne américaine de plus en plus repoussée vers la pauvreté.
    Les USA sont une puissance sur le déclin qui ne conserve sa prédominance mondiale que par un usage immodéré des techniques de renseignement, d’une force militaire surdimensionnée ainsi que par l’hégémonie d’une monnaie Dollar non convertible en or …
    L’intervention militaire en Iran ne s’est pas faite ; Chine, Russie bravent l’Amérique au grand désespoir d’Israël. La victoire du Nouvel Ordre Mondial rêvé des américano-sionistes n’est pas encore actée.

  • newkuznia , 28 novembre 2013 @ 2 h 08 min

    Et si USA de 2014 était l’Allemagne de 1941 ?
    La politique Chinoise est d autre pays moins agressif,si campore à la politique des États-Unis La politique de hypocrisie!

  • J-P , 28 novembre 2013 @ 3 h 52 min

    Zémour tombe dans l anti américanisme primaire encore une fois.
    Example : pour souligner son propos il indique que les États Unis rameutent ses alliés du pacifique contre la Chine, incluant Philippines et Japon. Il se garde bien de dénoncer l’attitude arrogante et belliqueuse de la Chine ces derniers temps envers ses voisins, la prise de contrôle d’une île des Philipines par la force pour en faire une base militaires, et la tentative de prise de controle des îles Senkaku appartenant au Japon. La Chine n a pas besoin des État Unis pour monter des voisins contre elle.
    La Chine joue un jeu dangereux et ne se cache pas de vouloir prendre le contrôle du Pacifique.
    A quoi bon bon critiquer une oligarchie arrogante comme les États Unis si c est pour placer en victime une autre oligarchie toute aussi arrogante et dangereuse comme la Chine ?

  • David , 28 novembre 2013 @ 8 h 49 min

    Je suis parfaitement d’accord, moi qui ne suis pas du tout un partisans aveugle d’un axe je rie de ses non alignés encore mieux alignés que les autres dans leurs lignes.

    Un eu comme ses bretons qui appréciaient les français comme étant les ennemie de la France que certain d’entre eux voyaient comme oppressante.

  • Craven , 28 novembre 2013 @ 16 h 26 min

    Je ne vois nul anti-américanisme dans le discours de Zemmour. Il ne fait que constater, contrairement à encore certains obamaniaques (je ne vous vise pas), que l’actuel président des USA pense uniquement aux intérêts de son pays et fait peu de cas de ceux des autres, alliés compris (les américains confondent facilement “alliés” et “vassaux”, attitude qui fut fatale à la puissance athénienne, autre thalassocratie marchande et arrogante). De même, Eric Zemmour ne fait que constater l’inévitable confrontation entre la Chine et les Etats-Unis.

Les commentaires sont clôturés.