Rififi chez les laïcards

Selon Le Nouvel Observateur, l’inscription (au dernier moment) dans le programme de François Hollande de la constitutionnalisation du concordat d’Alsace-Moselle en même temps que celle de l’article 1 de la loi de 1905 n’a pas été digérée par la vieille garde laïcarde socialiste. Guy Arcizet, grand maître du Grand Orient de France, comme Jean Glavany, député des Hautes-Pyrénées et “secrétaire national à la laïcité” du PS tentent de faire changer d’avis le candidat tandis que Jean-Michel Baylet, le président du Parti radical de gauche, se scandalise : “C’est très mal ! Je ne comprends pas ce qui lui a pris, ça a été fait sans réfléchir.” La faute, paraît-il, à l’entourage de Laurent Fabius. Ambiance…

Autres articles