Éric Zemmour : La gauche veut le monopole de la transgression

Un billet d’Éric Martin*

“L’Histoire de France, c’est toujours comme ça. La droite récupère toujours, avec un temps de retard parce qu’elle n’ose pas – la gauche ose tout, elle transgresse tout et, ensuite, elle se prend en réaction la droite qui l’imite”, a déclaré Éric Zemmour mardi soir sur BFM TV, commentant la polémique lancée à l’Assemblée nationale par Manuel Valls sur l’emploi du terme “gazé” par un député UMP à propos des manifestants de dimanche. Illustration récenteJulien Dray accusant sur son blog les défenseurs du mariage de “transgresser les règles communes de notre démocratie”. Après mai 68 ou ses tentatives répétées de dénaturer le mariage, la gauche n’est pas crédible lorsqu’elle dénonce les transgressions… “On a tellement parlé de génocide pour n’importe quoi”, relève Éric Zemmour, ou de fascisme, dénonçaient à leur manière les Inconnus, que ces mots ne signifient plus grand chose aujourd’hui. La gauche ne peut donc pas exiger, en 2013, la sacralisation de termes qu’elle détourne de leur sens pour mieux servir son idéologie depuis trente ou quarante ans.

*Éric Martin est le rédacteur en chef des Nouvelles de France.

Autres articles

35 Commentaires

  • jejomau , 27 Mar 2013 à 12:28 @ 12 h 28 min
  • Frédérique , 27 Mar 2013 à 13:27 @ 13 h 27 min

    La gauche revendique tout, sauf le travail et les devoirs qui lui incombent.

  • Charly , 27 Mar 2013 à 14:02 @ 14 h 02 min

    Au contraire, la droite doit continuer à utiliser le terme “gazer”.
    La gauche n’a pas le monopole des mots de la langue française, eux qui veulent la disparition de la France au sein d’une institution mondialiste. Encore une preuve de leur illogisme !

  • Tintin , 27 Mar 2013 à 14:31 @ 14 h 31 min

    Qui a parlé de génocide ?

    Zemmour esprit torturé du 20ème siècle.

    Zemmour nous crache à la figure, une fois de plus, car il n’existe aucun autre verbe que le verbe gazer dans la langue française, pour qualifier l’acte qui consiste à répandre illégalement, sans sommation, avec la volonté de nuire ou de tuer, des gaz ou mortiers de gaz anti-émeute, sur des populations de citoyens non hostiles, pacifiques et légitimes, donc LEGAUX.

    Oui, nous furent gazés, oui, nous risquions nos vies ce 24 mars, comme le démontre cette femme écrasée par un fourgon de CRS (enquête à poursuivre), comme le démontre ce bébé de 10 mois au bord de l’apoplexie, comme le démontre cette touriste japonaise, dont la tête faisait deux fois sa taille normale… après qu’elle fut GAZEE !

    Oui, nous furent gazés par un régime qui en perdant sa légitimité a définitivement perdu sa légalité.

    Oui, nous furent gazés par l’ONU, par Washington (autre régime illégal), par Bruxelles et par cette putain qu’est Marianne, concubine de Zemmour.

    Oui nous furent gazés, pour protéger femmes, enfants et vieux, parce que le régime voulait nous gazer en parquant la moitié ou l’équivalent de toute la population de la ville de Paris, sur la surface d’un timbre poste.
    Reconnaitre que nous étions ce nombre, serait pour ta république Zemmour, reconnaitre que l’acte de nous GAZER, était prémédité.

    Oui, nous furent gazés, lorsque pour protéger les femmes et les enfants, nous renoncions à la légitime défense.

    Alors, que les choses soient dites et qu’elles le soient clairement :

    Nous sommes des pacifistes, mais suite à ces crimes commis par le régime et personne sauf Zemmour pour briser le peuple et chérir Marianne, personne n’a jamais parlé de génocide (bien que la république de Zemmour ne reconnaissant pas le génocide vendéen, nous ne soyons toujours pas à l’abri qu’il s’en commette un autre, comme le démontrent ces évènements), nous ne sommes donc plus des légalistes.

    Le régime fait la constitution européenne, le régime réquisitionne les comptes en banque, le régime stock les bombes atomiques dans un bunker sous les Champs Elysées (soupçons) et utilise donc le peuple comme bouclier humain !
    Le régime commet les essais nucléaires sous terre à 30Km de Marseille (certitude), de telle sorte qu’un jour, d’énorme doses de radioactivités sortiront dans les calanques de Marseille, Pagnol avec un geiger !
    Le régime sodomise le citoyen lorsqu’il baise avec la pègre des ghettos en tentant de surcroit de gagner le vote de ces gens en les servant et en touchant leurs pots de vin (voir l’affaire de la police Marseillaise, identique à toutes les polices de tous les ghettos). Aux Mureaux, le véritable Maire de la ville, connu et reconnu par tous les habitants, vers qui ils se retournent pour gérer les affaires de la cité, est le baron “La Vipère”. Semblable à tous ces barons qui font du territoire un gruyaire. ET C’EST NOUS QU’ON GAZE ! Nous les citoyens en poussettes, avec femmes et enfants, lorsque la police, la justice et Marianne, touchent l’argent du baron La Vipère, pour que surtout, nous n’ayons pas à subir d’émeutes comme en 2005 !

    Le régime veut que le ventre d’une femme soit désormais un CDD, le régime veut vider les prisons (décision de Taubira), le régime veut la censure (taxe google, Hadopi, LCEN, loi LOOPSI, loi Pleben, loi Geyssot etc.).

    Alors Zemmour, si tu persistes à être le complice du régime républicain qui nous gaze, sans que personne n’ait pour autant évoqué les génocides, tu appartient alors à l’ancien régime, pas celui de la monarchie, mais celui de la république.

    Zemmour, la chute du mur de Berlin n’est que le commencement, qui dans l’économie de la connaissance, doit nous mener pour son développement à une horizontalisation des pouvoirs.

    Référendum d’initiative populaire, proportionnelle intégrale, principe de subsidiarité + un roi qui avec veto décidera quels peuples intérieurs sont aptes à bénéficier de la démocratie semi directe et quels autres doivent entre, le temps qu’ils soient civilisés, demeurer sous sa tutelle.

    Zemmour, ne te fait plus complice des crimes que commet la République et rejoins nous dans les banquets libéraux-chrétiens devant les loges maçonniques, pour penser une Assemblée Constituante.

    Rejoins l’Assemblée Constituante ou retire toi.

  • marie , 27 Mar 2013 à 15:48 @ 15 h 48 min

    dites moi quand Sarkosy a fait partir les ROMS la gauche n’a pas parle de RAFLE?

    RAFLE ET GAZ APPARTIENNENT AU MEME DOMAINE LEXICAL( INsCONCIENT OU NON )à la shoah
    mais la gauche peut tout oser et dire et interdit à la droite de faire ce qu elle fait
    c est cela qui devient insupportable
    relire le texte de hure henri

  • marie , 27 Mar 2013 à 15:56 @ 15 h 56 min

    regardons ce que dit ESTHER BEN BASSA(franco turc iraelienne)
    senatrice verte
    elle parle de la “shoah buisness” ce que je n’oserai jamais faire en memoire de ma famille

    mais les mots rafle et gaz ont en posibilité d etre employes

    rafle:deplacement de population en vue de

    gaz/les crs/SS: de valls ont gazes des gens pour leur enlever la parole

  • Tintin , 27 Mar 2013 à 16:13 @ 16 h 13 min

    Avez-vous les coordonnées de Zemmour ?

    Cet oligarque républicain n’ayant pas même un site web ou le contacter, il faut que nous lui disions l’Assemblée Constituante inéluctable qui s’en vient.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen