Les promesses de Maastricht

Ce graphique qui retrace l’évolution du spread des taux à 10 ans des États membres de la zone euro contre le bund allemand résume à lui seul l’histoire de la monnaie unique de janvier 1993 à aujourd’hui :

Le Traité de Maastricht est rentré en vigueur le 1er novembre 1993 (point 1 sur le graphique). Le 31 décembre 1998 (point 2 sur le graphique), l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Danemark, l’Irlande, la Grèce, l’Espagne et le Portugal (lignes continues) abandonnent de fait leurs monnaies nationales dont le cours en euro est irrévocablement fixé. Le 1er janvier 2001 (point 3), la Grèce (tirets) rejoint ce premier groupe. La zone euro compte désormais 12 membres. Enfin, le 1er janvier 2008 (point 4), c’est au tour de Chypre et de Malte puis, un an plus tard, de la Slovaquie et enfin de l’Estonie (pointillés) qui rejoint la zone le 1er janvier 2011.

Toute la construction de la zone euro reposait sur une idée simple : en adoptant la monnaie unique, les États signataires renonçaient à la possibilité d’utiliser la création monétaire comme instrument de financement de la dépense publique. Partant, la pérennité de la zone euro impliquait nécessairement que les États membres s’astreignent à une politique budgétaire rigoureuse ; sans cela, si un ou plusieurs des États concernés profitaient de la garantie implicite que représentait cet embryon d’union politique pour s’endetter plus que de raison, il était évident, dès 1993, que la tentation de quitter la zone pour recouvrer l’usage de la planche à billet serait trop forte – c’était le sens des accord de Maastricht.

Les promesses, on le sait, n’engagent que ceux qui les écoutent.

> le blog de Georges Kaplan

Autres articles

9 Commentaires

  • Charles , 27 Mar 2013 à 18:11 @ 18 h 11 min

    Maastricht des le début relevait du délire europèiste enfantin
    partagé par la gauche et la droite républicaines de Fronce.

    Les critiques techniques qui furent soulevées par quelques iconoclastes
    furent d’autorité écartées par les médias de la bien-pensance maçonnique.

    Le dossier fut présenté dans les loges et imposé par les autorités supérieures
    pour le bien de tous les gens raisonnables.

    La faute “génétique” de l’euro monnaie unique étant le simple fait
    que une monnaie unique implique ipso-facto,la définition d’un taux directeur unique
    par la banque centrale unique.

    Ceci pour 11 pays ,puis 17 pays ayant des configurations économiques
    totalement différentes,donc réagissant nécessairement de manières différentes
    face a des facteurs externes communs.

    Au lieu d’etre un facteur de convergence,l’euro rigide se révélera,
    comme annoncé,un facteur de divergence entre les 11 puis 17 économies.

    Plus fascinant encore,il n’y eut aucun débat contradictoire sur le sujet
    au parlement européiste,débat qui aurait permis de clarifier et de prendre date.

    Personnellement,j’étais effaré a l’époque d’un tel niveau de dogmatisme
    qui ne prenait meme pas en compte les différentiels d’inflation entre les pays membres.

    Les frères nous disent maintenant;
    “responsables mais pas coupables”
    Tout comme le frère Docteur Garreta sur le scandale du sang contaminé
    (dixit Christine Clerc)

  • jejomau , 27 Mar 2013 à 19:57 @ 19 h 57 min

    Plus aucun LGBT autorisé sur la FRANCE et son territoire ! Sus aux LGBT PARTOUT !!!!!!!!!!!! INterdiction du territoire à tout le gouvernement et au Président LGBT !

    ON VEUT QUE LE PEUPLE SOIT ECOUTE : RETRAIT DE LA LOI AVANT TOUTE DISCUSSION !!!!

    http://www.dailymotion.com/video/xyi2sy_erwann-binet-chahute-a-sqy_news

  • Frédérique , 27 Mar 2013 à 20:18 @ 20 h 18 min

    Et, s’il n y avait eu que ça. Mais que penser du délire européen qui disait que nous ne faisions plus assez d enfants pour renouveler la population européenne et qu il fallait faire entrer (commission de reflexion européenne de 1995) 45 millions d immigrés dans nos pays, alors qu on venait d autoriser le libre-échangisme et la faculté pour nos employeurs de délocaliser leurs entreprises dans le tiers monde. Que penser du regroupement familiale décidé par Bruxelles pour ancrer les populations immigrées dans nos territoires, ce qui leur a été bénéfiques en termes d allocations sans jamais leur permettre de s intégrer vu qu on continuait à les prendre pour des étrangers (double nationalité) et autres lois de discriminations positives (circoncision et reconstruction de l hymen financé à 100 pour cent par la sécu, pendant que vous réflechissiez à deux fois avant d aller chez un dentiste ou chez un ophtalmo)? Que penser aujourd hui des loi anti-discriminations, complétement anti-constitutionnelles mais adoptées par la droite comme par la gauche pour essayer d incorporer des populations incompatibles avec la république pour satisfaire Bruxelles? Que penser de la dévalorisation des métiers manuels et celles des diplômes pour faire croire à 80 pour cent que nos étudiants étaient des “grosses têtes” et de la dépréciation du travail manuel pour nous faire croire que l ensemble de nos chers têtes blondes méritait mieux que justement d être un travailleur manuel? Que penser enfin d une droite qui s est rallier aux idées complétement délirantes de la gauche plutôt que de défendre les siennes?

  • JSG , 28 Mar 2013 à 5:34 @ 5 h 34 min

    Ce n’est pas parce que nous sommes handicapés par un gouvernement de speudo-progressistes, catéchumènes d une doctrine d un autre âge et que certains pays pondent des lois fallacieuses, que la France est obligée de suivre !
    La France c est toujours grandie à faire de grandes choses et non à suivre des minables prêts à tout pour se faire remarquer.
    Alors, nécoutons pas celui qui na rien à nous dire.
    disons-lui
    DEHORS, DÉGAGE
    PLACE AUX GENS DE BONNE FOI

  • itou , 28 Mar 2013 à 13:42 @ 13 h 42 min

    t’avais qu’à voter le Pen il y a 20 ans, faut pas pleurer , maintenant c’est un peu tard.

  • Frédérique , 28 Mar 2013 à 14:18 @ 14 h 18 min

    @itou
    Vous savez, donc, pour qui nous avons voté et même, si nous étions seulement en âge de voter? J’en suis épatée!

  • domremy , 28 Mar 2013 à 15:11 @ 15 h 11 min

    JSG;: où sont les gens de bonne foi,???????????????????????
    je n en voit pas

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen