Printemps français : Julien Dray flippe !

Pour Julien Dray, “le dimanche que nous avons connu est sans doute l’un des plus inquiétants depuis une décennie”. Car si l’“on peut évidemment pointer l’activisme de quelques groupuscules de la droite radicale”, “la vérité est beaucoup plus inquiétante”, affirme le conseiller régional d’Île-de-France sur son blog. “Des gens propres sur eux, plutôt bourgeois, armés de poussettes, s’en sont pris aux forces de l’ordre pour envahir les Champs-Élysées afin de « parler à François Hollande »…”, croit-il savoir. Pire : “Depuis, on a appris que les mêmes entendaient manifester devant la télévision publique…” Brrr “Tout porte à penser que des secteurs entiers de l’opposition se radicalisent et contestent désormais ouvertement la légitimité du gouvernement”, comprend-t-il. “C’est grave. Tout cela rappelle, toutes proportions gardées, les manifestations de la bourgeoisie chilienne en 1972. Mus par une volonté farouche de se débarrasser du pouvoir actuel, ils sont aussi portés à transgresser les règles communes de notre démocratie.” Si certains ne s’étaient pas mis en tête de transgresser les règles de la filiation, nous n’en serions peut-être pas là… Et Julien Dray d’y voir “la conséquence d’une hystérisation de la confrontation politique que le sarkozysme a produit”. Encore la faute à Sarko !

Autres articles

49 Commentaires

  • J.75 , 27 Mar 2013 à 10:13 @ 10 h 13 min

    Ben vous savez, j’ai eu aussi ma propre expérience dans ce genre là: apprendre que vous êtes “riche” car de droite lors d’une AG de gauchistes avec des gens UNEF/SUD fils et filles de médecins, de réalisateurs primés, de chirurgiens, de hauts-fonctionnaires…qui défendent la lutte des classes et la lutte contre les “riches” alors que eux contrairement à moi vivent dans les beaux quartiers parisiens…risible!!!

  • JSG , 27 Mar 2013 à 10:28 @ 10 h 28 min

    DÉGAGE !

  • hector galb. , 27 Mar 2013 à 10:41 @ 10 h 41 min

    D’où la substance du terme “bobo”, qui exprime l’idée d’un décalage indigne.
    Le même décalage qu’on retrouve aux premières heures de la république quand des centaines de milliers de gens se font massacrer sur instructions au nom de la “Fraternité” ou de la “Liberté (République Terreur ou Bolchévisme). Ce même décalage qui voit des gens piétiner en direct les principes dont ils, en apparence, se prévalent. Une sorte de pédophilie, qui voit le protecteur se transformer en bourreau. Une industrialisation de l’usurpation des titres. Un monde à l’envers, inacceptable. Et surtout un décalage qui fait bénéficier les auteurs de l’impunité de leurs crimes car, parmi les partisans, il y a en effet des gens sincères parmi eux qui, par leur présence, perturbent l’identification du crime et des criminels. (d’où ce réflexe très moderne et lâche de vite “oublier” tout ce qui s’est passé sous peine de troubler l’ordre public, octroyant une immunité supplémentaire au crime).

    Comme disait un autre article, l’idéologie est une suspension de la raison. Mais certaines idéologies se prévalent de la raison. D’où décalage.

  • FX , 27 Mar 2013 à 10:50 @ 10 h 50 min

    « Manif pour tous » Le barrage de l’Étoile où tout bascule ! Vidéo inédite des débordements

    http://youtu.be/TpdgOnUmU9k

  • Tarantik , 27 Mar 2013 à 12:21 @ 12 h 21 min

    J’ai cru ouïr, il y a quelques années, que le nommé Dray avait transgressé les règles communes de
    l’ honnêteté…
    Ce qui lui donne évidemment tous les droits pour se poser en défenseur des valeurs de la démocratie.

    Valeur… valeur, vous avez dit valeur?

  • Lieutenant X² , 27 Mar 2013 à 12:22 @ 12 h 22 min

    Et Budapest 54? Et Paris, un certain 6 février 34?
    La fin du socialisme, la fin de la république? Les mois qui viennent vous être très intéressant.

  • Paul-Emic , 27 Mar 2013 à 12:35 @ 12 h 35 min

    il a bien compris au contraire que le peuple français n’était pas encore moribond.
    On peut lui faire tous les procès mais pas celui de n’avoir aucun sens politique.
    Se rendre compte que plus de 40 ans de martelage des cerveaux n’ont pas produit une France complètement décervelée ça l’angoisse.
    Alors on nous sert l’habituelle reductio ad hitlerum (version Pinochet mais c’est pareil).

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France