Avortement : Sarko veut vraiment ma voix!

Billet d’Éric Martin*

Nicolas Sarkozy vient de répondre au questionnaire du groupe de pression “Catholiques en campagne”. À la question “Pensez-vous pour éviter la pratique de l’avortement, qui porte atteinte au principe sacré de la vie, traumatique pour les femmes et coûteux pour la société, qu’aider les femmes enceintes à garder leur enfant par des aides spécifiques serait une meilleure solution ?”, le président-candidat juge que “l’avortement est toujours un drame, qui ne peut pas être banalisé”.

On est loin du remboursement total promis par François Hollande. Et Sarkozy de citer la loi Veil selon laquelle « la loi garantit le respect de tout être humain dès le commencement de la vie. Il ne saurait être porté atteinte à ce principe qu’en cas de nécessité. » Une belle déclaration de principe remplacée dans les faits par un “droit à l’avortement” défendu bec et ongles par les gauches, le Planning familial, les journaux féminins et les associations féministes.

“Tout ce qui peut promouvoir la prévention, notamment dès l’école, doit être encouragé”, continue Nicolas Sarkozy qui veut parler de “la contraception” (“un élément important de la prévention”) mais pas seulement : en effet, “elle ne saurait être l’unique façon d’aborder les questions de sexualité. Il est nécessaire de rappeler aux jeunes la portée et le sens de la sexualité, ainsi que ses implications. Cela doit être fait autant que possible en impliquant les familles. La sensibilisation des parents, qui sont les premiers responsables de l’éducation de leurs enfants, est essentielle.”

On sent bien que le candidat UMP ne peut pas préciser ou aller plus loin sans risquer une polémique inévitable tant que les associations et militants “pro-vie” n’ont pas auparavant profondément changé les mentalités des Français. Si, outre-Atlantique, tous les candidats à la primaire du Grand Old Party se déclaraient “pro-vie”, c’est seulement parce cette position est électoralement tenable grâce au travail en profondeur sur les opinions réalisé par les lobbies “pro-vie”… Ne demandons pas à Nicolas Sarkozy ce que nous avons échoué à faire, n’exigeons pas de lui qu’il mène le combat culturel à notre place. En démocratie, un candidat de second tour ne peut malheureusement pas, sur un tel sujet, pas se placer en porte-à-faux avec plus de la moitié de ses électeurs.

Et Nicolas Sarkozy de juger dans la foulée que “la prévention de l’avortement passe aussi par un accompagnement des femmes enceintes, afin que celles qui souhaitent mener leur grossesse à terme puissent le faire, même lorsqu’elles sont dans des situations familiales, économiques ou sociales difficiles”. Certes, il ne prend pas d’engagement précis, chiffré, mais c’est un début. Jamais, par exemple, Jacques Chirac n’a eu de telles paroles…

La victoire, c’est que Nicolas Sarkozy sente qu’il ait besoin de tenir ce langage pour espérer l’emporter. Si, en échange, le pays réel (vous et moi, pas ceux qui trustent les plateaux télés) ne l’élit pas, ce sera donner raison à ceux qui craignent que cette “droitisation” en paroles soit une voie électorale sans issue. À nous de montrer à la droite qu’elle peut l’emporter MALGRÉ cette droitisation, et même, QUE comme ça, en nous abstenant lorsque le/la candidat(e) est trop modéré(e) en paroles. Rappelons-nous dimanche 6 mai prochain que ce n’est pas le cas de Nicolas Sarkozy…

*Éric Martin est rédacteur en chef des Nouvelles de France

Autres articles

27 Commentaires

  • Antonin , 27 Avr 2012 à 9:41 @ 9 h 41 min

    Amusant…
    Qui vote des subventions au Planning Familial ? Quel gouvernement a poussé des hauts cris lorsqu’une candidate a parlé de ne plus rembourser certains avortements si la situation économique de la Sécurité Sociale l’exigeait ?
    Il est facile de faire des nouvelles promesses. Répondre à un questionnaire de CEC n’engage pas beaucoup. Au pire les seuls qui seront lésés seront ceux qui en lisant NDF auront décidé de lui faire une fois de plus confiance…

  • Olizefly , 27 Avr 2012 à 9:56 @ 9 h 56 min

    Je suis d’accord avec Antonin. C’est vrai que ce que dit Sarkozy est un tout petit pas dans la bonne direction et que c’est mieux que le pas dans la mauvaise direction de Hollande qui veut rembourser l’avortement à 100 %, sans parler de l’euthanasie, de la dissolution de l’institution du mariage et de l’adoption d’enfants par les couples homosexuels qui sont des propositions extrémistes dangereuses. Je voterai donc pour Sarkozy, ou plutôt contre Hollande, au deuxième tour mais les réponses de Sarkozy sur l’avortement ne me convainquent pas car il a fait le contraire pendant son premier mandat de président, comme les présidents précédents.

  • Eric Martin , 27 Avr 2012 à 10:10 @ 10 h 10 min

    Qu’avons-nous fait concrètement pour empêcher ces subventions ? Des organisations “pro-vie” ont-elles contacté l’Elysée à ce moment-là ? Si je pose cette dernière question, c’est que je connais la réponse… Pour certains, il ne faudrait militer que durant les élections. Evidemment qu’une élection de Nicolas Sarkozy ne sera pas de tout repos pendant 5 ans. Mais alors une élection de François Hollande !!! Ceux qui ont l’habitude de ne rien faire pourront continuer à ne rien faire en ayant bonne conscience vu que nous aurons beaucoup moins de moyens (souvent inutilisés ces 5 dernières années) de faire pression…

  • Eric Martin , 27 Avr 2012 à 10:13 @ 10 h 13 min

    Parce qu’il n’y a aucun lobby digne de ce nom sur la question précise de l’avortement (je ne parle pas de l’euthanasie, magnifiquement combattue par Alliance Vita). Je parle d’une organisation avec des salariés, des lobbyistes à plein temps, des porte-parole, etc… qui pourrait envoyer à 10 millions de foyers des plaquettes hyper travaillées et prendre à témoin les Français, etc

  • Clément Halard , 27 Avr 2012 à 10:24 @ 10 h 24 min

    Alors là Olizefly je suis impressionné.

    Tu arrive à dire dans la même phrase que Sarko nous la met bien profond depuis 5 ans, que tu ne crois pas un mot de ce qu’il dit, mais que tu vas quand même voter.pour lui! Faut vraiment qu’on soit complètement débile (ou maso) pour demander le fouet afin d’éviter l’échafaud.

  • Komdab , 27 Avr 2012 à 10:45 @ 10 h 45 min

    Pas d’accord. De nombreuses associations pro-vie militent au quotidien et pas que pendant les élections. Notamment chez ceux que nous appelons “Intégristes”. (Que je suis pas mais pour qui j’ai tout de même du respect pour leurs engagements).

    Ce qui me frappe surtout c’est que ces paroles de Nicolas Sarkozy devrait être considérées comme un véritable pas en avant, une amélioration non négligeable qui “obligerait” les catholiques à voter pour lui. Mais au 1er tour les propositions de MLP nettement plus concrètes, nettement plus proches de notre idéal, nettement plus respectueuses de la Vie (qui restent néanmoins insuffisantes) étaient considérées comme non-compatible avec un vote Catholique ! Pire encore, dans le milieu Catholique on n’a pas hésité à mentir ouvertement en disant que le FN était pro-avortement, opposé à toute amélioration sur ce sujet.

    Ceci étant dit, ça fait toujours du bien d’entendre un candidat tenter à demi mot de contenter les Catholiques.

  • Komdab , 27 Avr 2012 à 10:54 @ 10 h 54 min

    Oui ça c’est vrai il n’y pas d’organisation de type lobby qui ne ferait que ça. Pourquoi pas la NDF Life Foundation ? 🙂

Les commentaires sont fermés.