Éric Zemmour contre l’État exemplaire

Tribune libre de Stéphane Chapus

« Il a dit la vérité, il doit être exécuté », dit la chanson. Et en France, c’est bien connu, tout finit par des chansons. Alors que la bonne presse reprend d’une même voix les critiques de nos associations antiracistes contre sa dernière chronique évoquant Christiane Taubira, on apprend qu’Éric Zemmour ne sera plus à l’antenne de RTL, le matin, en septembre : laissez passer les bien-pensants ! Le MRAP s’est dit « scandalisé » par une chronique « haineuse, raciste, et mysogine ». SOS Racisme a évoqué un « machisme grossier », et « l’expression radiophonique d’une haine quotidienne ».

Que nos bonnes âmes à l’indignation sélective se rassurent : Éric Zemmour vient de se voir offrir le droit au cri silencieux. Quant à ses auditeurs assidus, dont je suis, pour qui la chronique d’Éric Zemmour représentait une indispensable bouffée d’air frais, ils devront se rabattre sur autre chose… Gageons qu’ils ne tarderont pas à manquer d’oxygène. Sans surprise, on apprend que cette décision aurait été prise il y a plusieurs semaines. Bien sûr, la victoire de François Hollande était alors, déjà, à peu près certaine. Mais nous serions bien malvenus d’y voir un lien de cause à effet : circulez, il n’y a rien à voir. La campagne présidentielle qui vient de s’achever par la défait de Nicolas Sarkozy plus que par la victoire de François Hollande nous en a donné maintes fois la preuve : la presse française, et la plupart des journalistes, sont majoritairement à gauche.

Pour autant, cette campagne a été exemplaire à plus d’un titre, car elle a été, aussi, une campagne de la presse. Au soir du second tour, Nicolas Demorand, directeur de la publication de Libération, était à la Bastille, dans la tente VIP. Beaucoup de journalistes ont fait campagne, d’ailleurs nous attendons le prochain article de l’immense Edwy Plenel sur son blog payant Mediapartisocialiste pour savoir si l’éviction d’Éric Zemmour a quelque chose à voir avec la Lybie. D’ici là, laissons du temps aux journalistes : beaucoup d’entre eux attendent le soir du 17 juin pour savoir avec qui ils sont d’accord. Il en va aujourd’hui de certains journaux comme de certains médicaments, sur lesquels on aimerait voir cette mention préventive : « Ne pas avaler ».

Électron libre, homme libre, Éric Zemmour dérange : il est en effet plus facile de le faire taire que de le contredire, plus facile de l’insulter que de débattre avec lui. Et on l’a rarement vu pris en défaut par les thuriféraires de la pensée unique, qui écrivent tant de pages et si peu de choses. Mais si on lui reproche son cynisme, il dérange surtout par l’implacable justesse de ses affirmations : comme l’Alceste de Molière, Éric Zemmour s’obstine à nous montrer qu’il faut dire les choses telles qu’on les voit. Et dans la bienséance ambiante, sa vision faussée voit simplement les choses comme elles sont… plutôt que comme on voudrait qu’elles fussent. Cette mauvaise nouvelle de la fin annoncée de sa chronique matinale démontre une fois de plus qu’il y a deux choses que nos médias de gauche ne supportent pas : l’intolérance, et ceux qui ne pensent pas comme eux. Et dans l’État exemplaire de François Hollande, où le son remplace peu à peu la lumière, on ne peut penser à Éric Zemmour sans avoir envie de lui dire les mots de Churchill : « Ce n’est que quand il fait nuit que les étoiles brillent ».

Lire aussi :
> [Mobilisation] Éric Zemmour doit rester sur RTL !
> Zemmour débarqué de RTL : Le grand ménage a commencé.

Autres articles

20 Commentaires

  • aaa , 27 Mai 2012 à 18:02 @ 18 h 02 min

    Soutien à Zemmour

  • Bob , 27 Mai 2012 à 18:26 @ 18 h 26 min

    Le hic c’est que Zemmour est chroniqueur pas journaliste : il a un système mais il tord les faits comme cela l’arrange.

    Qu’ll écrive des livres ou dans Valeurs actuelles : c’est sa place.

    En outre il a été littéralement parachuté dans les médias de masse à la demande du régime précédent. Je ne vois pas en quoi son limogeage serait un problème, puisque sa nomination était arbitraire.

  • Thm , 27 Mai 2012 à 18:38 @ 18 h 38 min

    Regardez ce que Mediapart sort sur le PS cette semaine (Liévin, Hénin-Beaumont, indemnités des parlementaires), et dites moi encore que Mediapart est lié à ce parti

  • Tomi , 27 Mai 2012 à 19:44 @ 19 h 44 min

    C’est une nouvelle fois, bien écrit, Hélas, j’ai peur que, comme Jean – Baptiste, vous prêchez dans le désert, aujourd’hui, nous vivons une époque ou les âmes sont comme la terre aride, l’esprit humain endoctriné par la soif du pouvoir et les coeurs n’ont d ‘yeux que pour Mammon, tous ou presque, se sont laissés séduire par les chantres du libéralisme qui promettent le bonheur pour tout le monde en exarcerbant l’individualisme, Ils écoutent ceux qui les font rêver, qui leur font croire qu’une émission de télé peut tout arranger, ils confient leurs espoirs à des politiques dont le message est l’oeuvre d’experts en marketing….Il n’y a rien de vrai, rien qui ne soit contrôlés par des médias qui, chaque jour, en remette une couche, Zemmour n’est pas Zorro, ce n’est pas un justicier, j’ignore si c’est un gars bien mais il a fait un choix, d’exprimer ce qu’il pense, que cela soit décent ou non, il a le droit de le dire et chacun a le droit de ne pas l’approuver mais PERSONNE ne devrait avoir le droit ni le pouvoir d’interdir une personne de dire ce qu’elle pense, et EUX, plus que tous, fervents defenseurs du système libéral,EUX, plus que tous, devraient réagir contre une atteinte à la liberté d’expression, atteinte aux droits de l’homme,de celui qui exprime sa vision même si elle est contraire à ceux qui le jugent au nom d’une idéologie moralisatrice, Ne risquons-nous pas de revenir en arrière, là ou les passions religieuses ou patriotiques enflammaient l’esprit des hommes et les poussaient à se détruire ? Nul ne veut accorder la moindre mansuétude au racisme c’est clair mais qui veut d’une société dont la pensée serait limité par des hommes dont les critères du politiquement correct se résument à accepter sans condition leurs propres idéaux ?

  • de bruyne , 27 Mai 2012 à 21:08 @ 21 h 08 min

    Je tiens à apporter mon soutien absolu à Eric Zemmour !
    Allons-nous devoir supporter une police de la pensée ?
    Où en est-on en France avec la liberté d’expression ?
    Et enfin…Cette gauche est insupportable! intolérante ! haineuse ! cela nous promet de belles années en perspective !

  • Bob , 28 Mai 2012 à 5:54 @ 5 h 54 min

    Zemmour produit du blabla de droitard, comme d’autres produisent du blabla de la gauche serpillère.

    D’autres gens ont été licenciés sous Sarko : Benasayag, il y a pas mal de temps, et des humoristes.

    On ne vous a pas entendus alors hurler au scandale.

    Tant pis.

  • pourquoi j'ai voté SARKOZY , 28 Mai 2012 à 6:19 @ 6 h 19 min

    le blabla de gauche ne doit pas vous gêner, bob !

    http://sauvonslaliberte.wordpress.com/2012/05/14/la-niche-fiscal-des-journalistes/

    Nous comprenons bien mieux comment et pourquoi l”antisarkosyzme.
    Nous comprenons bien mieux et pourquoi tant de gâchis.
    Nous comprenons bien mieux pourquoi il va nous falloir les piétiner en boycottant leurs papiers.

    “”””Parler de liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre.””””

    George Orwell

    Autres Sources

    http://www.tiresias.info/2012/04/de-la-mauvaise-foi-des-journalistes/

    http://www.slate.fr/story/43075/pourquoi-journalistes-payent-moins-impot

    http://www.oppositionrepublicaine.com/est-ce-pour-ces-raisons-que-les-journalistes-ont-tout-fait-pour-faire-elire-francois-hollande/

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen