Éric Zemmour contre l’État exemplaire

Tribune libre de Stéphane Chapus

« Il a dit la vérité, il doit être exécuté », dit la chanson. Et en France, c’est bien connu, tout finit par des chansons. Alors que la bonne presse reprend d’une même voix les critiques de nos associations antiracistes contre sa dernière chronique évoquant Christiane Taubira, on apprend qu’Éric Zemmour ne sera plus à l’antenne de RTL, le matin, en septembre : laissez passer les bien-pensants ! Le MRAP s’est dit « scandalisé » par une chronique « haineuse, raciste, et mysogine ». SOS Racisme a évoqué un « machisme grossier », et « l’expression radiophonique d’une haine quotidienne ».

Que nos bonnes âmes à l’indignation sélective se rassurent : Éric Zemmour vient de se voir offrir le droit au cri silencieux. Quant à ses auditeurs assidus, dont je suis, pour qui la chronique d’Éric Zemmour représentait une indispensable bouffée d’air frais, ils devront se rabattre sur autre chose… Gageons qu’ils ne tarderont pas à manquer d’oxygène. Sans surprise, on apprend que cette décision aurait été prise il y a plusieurs semaines. Bien sûr, la victoire de François Hollande était alors, déjà, à peu près certaine. Mais nous serions bien malvenus d’y voir un lien de cause à effet : circulez, il n’y a rien à voir. La campagne présidentielle qui vient de s’achever par la défait de Nicolas Sarkozy plus que par la victoire de François Hollande nous en a donné maintes fois la preuve : la presse française, et la plupart des journalistes, sont majoritairement à gauche.

Pour autant, cette campagne a été exemplaire à plus d’un titre, car elle a été, aussi, une campagne de la presse. Au soir du second tour, Nicolas Demorand, directeur de la publication de Libération, était à la Bastille, dans la tente VIP. Beaucoup de journalistes ont fait campagne, d’ailleurs nous attendons le prochain article de l’immense Edwy Plenel sur son blog payant Mediapartisocialiste pour savoir si l’éviction d’Éric Zemmour a quelque chose à voir avec la Lybie. D’ici là, laissons du temps aux journalistes : beaucoup d’entre eux attendent le soir du 17 juin pour savoir avec qui ils sont d’accord. Il en va aujourd’hui de certains journaux comme de certains médicaments, sur lesquels on aimerait voir cette mention préventive : « Ne pas avaler ».

Électron libre, homme libre, Éric Zemmour dérange : il est en effet plus facile de le faire taire que de le contredire, plus facile de l’insulter que de débattre avec lui. Et on l’a rarement vu pris en défaut par les thuriféraires de la pensée unique, qui écrivent tant de pages et si peu de choses. Mais si on lui reproche son cynisme, il dérange surtout par l’implacable justesse de ses affirmations : comme l’Alceste de Molière, Éric Zemmour s’obstine à nous montrer qu’il faut dire les choses telles qu’on les voit. Et dans la bienséance ambiante, sa vision faussée voit simplement les choses comme elles sont… plutôt que comme on voudrait qu’elles fussent. Cette mauvaise nouvelle de la fin annoncée de sa chronique matinale démontre une fois de plus qu’il y a deux choses que nos médias de gauche ne supportent pas : l’intolérance, et ceux qui ne pensent pas comme eux. Et dans l’État exemplaire de François Hollande, où le son remplace peu à peu la lumière, on ne peut penser à Éric Zemmour sans avoir envie de lui dire les mots de Churchill : « Ce n’est que quand il fait nuit que les étoiles brillent ».

Lire aussi :
> [Mobilisation] Éric Zemmour doit rester sur RTL !
> Zemmour débarqué de RTL : Le grand ménage a commencé.

Autres articles

20 Commentaires

  • lemans , 28 Mai 2012 à 6:31 @ 6 h 31 min

    Nous sommes en France maintenant dans le stalinisme.

  • BRIEND , 28 Mai 2012 à 9:30 @ 9 h 30 min

    juste une inofrmation: C’est bien le gourvernement dernier qui a pris le parti de nommer les directeurs de chaines de télévision… C’est aussi lui qui a fait débarque Stéphane Guillon…

    Il faut nettoyer devant sa porte avant d’attaquer.

    A méditer…

  • souvorov , 28 Mai 2012 à 10:09 @ 10 h 09 min

    Messieurs, si votre mémoire n’est pas trop fragile,
    souvenez-vous en 1981 ce fut la Razzia Inquisitrice qui
    vira la Majorité des Journalistes et présentateurs qui n’étaient
    pas bon teint.

    Un Zemmour qui s’exprime poliment sans hurler ni menacer
    comme un Pseudo Prolétaire Melenchon; ça dérange les
    Moralisateurs de Foires qui foirent.
    Quid de la Liberté d’expression elle est réservée au MRAP et
    SOS Racisme qui voient des racistes partout.

    Le véritable RACISTE c’est celui qui accuse les autres de l’être .

    Halte aux Inquisiteurs

  • Yves Tarantik , 28 Mai 2012 à 10:14 @ 10 h 14 min

    “Je serai le président de la France de gauche”, avait déclaré crânement Mitterrand, l’architecte de la Farce tranquille.
    Nous avons pu apprécier les bienfaits de l’incompétence et de l’irresponsabilité.
    Son lointain écho François Hollande ne pourra faire moins.
    Tout en continuant bien sûr d’accuser le camp d’en face de “diviser les français”.
    “Celui là m’enrichit qui me fait voir tout autrement ce que je vois tous les jours”. (P. Valéry)
    Zemmour nous enrichit tandis que les socialistes et leur “camarades de gauche “nous ont toujours appauvris.
    Plus ça change plus c’est la même chose.

    Malheureuse France aux mains des démagogues !

  • nicole.fitte@wanadoo.fr , 28 Mai 2012 à 13:17 @ 13 h 17 min

    LA difference avec GUILLON c’est que ce dernier puait la méchanceté pure, et insupportable, et toujours dans le m^eme sens et la même personne

  • Bob , 28 Mai 2012 à 19:37 @ 19 h 37 min

    Zemmour est `al’image des bateleurs néocons qui sont toujours du côté de la loi et de l’ordre, du bellicisme et de la répression tout en se proclamant bienpensants, ce qui leur offre énormément d’avantages côté fric et carrière. Antibienpensance qui assure une ascension sociale.

    On pourrait aussi citer Pierre Carles qui ne pleurniche pas comme la Lévy ou Zemmour mais est bel et bien censuré depuis des années.

    Allez raconter vos sornettes aux crédules.

  • Bob , 28 Mai 2012 à 19:37 @ 19 h 37 min

    Correction

    En se proclamant “antibienpensants”

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France