Non, M. Ruquier et vos invités, vous n’aimez pas la France…

Non, M. Ruquier et vos invités, vous n’aimez pas la France…

Vous aimez une France que vous avez créée de toutes pièces à partir de votre vie décalée qui est celle d’un minuscule lobby, votre lobby médiatique. Comme Romain d’Aspremont vient de nous l’écrire, vous avez défiguré la France, notre France, pas la votre. Et je vous retourne le compliment que nous a adressé, nous les sans dents, nous les amoureux de l’hexagone, M. Emmanuel Macron, provisoirement président de la République, les lépreux, c’est vous. Vous, Laurent Ruquier, et votre basse-cour accourue pour abattre le courageux Nicolas Dupont Aignan,

Vous avez osé, loup que vous êtes, avec un regard haineux que nous ne vous connaissions pas, être soulagé d’avoir pu révéler au bout de 30 minutes d’émission, la véritable personnalité de NDA. Mais c’est la vôtre, votre véritable personnalité que vous nous avez livrée. Un présentateur qui réunit en une seule personne, la trinité qui détruit notre France à petits feux.

Et ensuite, avec l’œil retord de Mme Angot, celui biaisé de M. Moix, vous avez affirmer tout votre amour de la France : « C’est vous qui n’aimez pas la France ». Ce furent 47 minutes de médisance, d’insultes, d’opprobre. Rarement aurons-nous assisté à une telle hallali contre un homme politique et ses électeurs car lorsque l’assistance eut l’audace d’applaudir l’invité de ONPC, Ruquier osa souligner : « Il y a beaucoup d’Assis la France », ici. Et Yann Moix l’air détestable d’ajouter à leur adresse : « Rassis la France ».

Benguigi s’en est donné à cœur joie, lui aussi, lorsque NDA leur rappelle qu’ils vivent loin de problèmes de banlieue, les traitant de « petite caste », il lui répond : « cette petite caste vous emmerde », et lorsque son invité ose évoquer cette même petite caste cela va nous donner l’occasion de voir le vrai visage de l’animateur. Son compliment va se retourner contre lui. « Il suffit d’attendre 25 minutes pour que votre vrai visage explose, l’accuse Ruquier. Ca fait du bien de vous voir tel que vous êtes ! ». En effet, excédé, accusateur public, l’air méchant, Ruquier lui rétorque : « Vous y vivez, vous, dans les quartiers difficiles ? Alors, taisez-vous ! lui crache-t-il au visage, et de poursuivre sa diatribe : « Arrêtez de nous balancer qu’on fait partie d’une caste », et l’écrivain inconnu qui se cache derrière des lunettes noires de lancer à Nicolas Dupont-Aignan : « Tu nous saoules ».

« On ne vit pas dans le même pays, on, ne voit pas les mêmes gens » leur lance NDA. Réplique immédiate de Ruquier : « En tous cas on n’a pas envie de vivre dans le même pays ! ».

On savait Ruquier homme de gauche libertaire, on ne le connaissait pas insultant au point d’approuver Benguigi par un sanglant « il a raison » lorsque celui-ci accusa Dupont-Aignan de ne pas avoir une intelligence particulière.

« J’en ai marre d’entendre que je n’aime pas la France, hurle Ruquier. On aime la France autant que vous. Et mièvre, Christine Angot de répondre : « C’est pas bien de dire qu’on n’aime pas la France ».

Alors Mme Angot, Yann Moix, Benguigui, Ruquier, prouvez-nous que vous l’aimez, la France. La nôtre. Celle d’hier que nos rois puis nos républiques ont construit, et celle de demain que votre idéal est en train de faire mourir.

Floris de Bonneville

Autres articles

1 Commentaire

  • Droal , 27 Juin 2018 à 22:02 @ 22 h 02 min

    NDA est un homme de courage et de mérite.

    Se recommandant sincèrement du Général De Gaulle, on peut estimer que NDA aime la France.

    Pour la Génération de 68, qui lui fait face, la France c’est « jouir sans entrave » avec tout le fric du monde, grâce à un pouvoir sans limite…

    On se souvient que le signal du « jouir sans entrave » fut le 9 novembre 1970.

    Hara-Kiri, qui devint peu après Charlie Hebdo (en signe de dérision) titrait : « Bal tragique à Colombey, un mort ».

    Bien sur, on ne peut comparer la qualité du Président actuel de ce pays, avec « le mort de Colombey », mais la distance parcourue est remarquable :

    https://www.youtube.com/watch?v=o8uRawU7B2E

    Maintenant, est-ce qu’il a encore quelque chose à aimer, dans ce pays, à part des souvenirs ?

Les commentaires sont fermés.