Éric Zemmour : Viviane Reding dirige-t-elle la France ?

Le Zemmour du vendredi. “Quand je serai grand, moi, je serai commissaire européen. Ah, dites-le à vos enfants, il n’y a rien de mieux. On vit confortablement, on est très grassement payé, on n’est pas élu mais choisi et après, on peut dire ou faire n’importe quoi : aucun compte à rendre. Regardez Madame Reding. Il y a trois ans, elle avait comparé l’expulsion des Roms aux déportations de juifs pendant la Seconde guerre mondiale, rien que ça ! Cette fois, elle est plus aimable avec Manuel Valls, qu’elle accuse seulement d’électoralisme. Madame Reding, elle, ne risque pas de rencontrer un seul électeur. La Luxembourgeoise ne risque pas non plus de voir un seul Rom en bas de chez elle. Elle reprend l’ancienne devise de Robespierre : que l’empire périsse, pourvu que les principes survivent. Viviane Reding ne veut pas voir que nous sommes victimes d’une politique délibérée des autorités roumaines, et accessoirement des Bulgares, qui profitent du principe de libre circulation en Europe pour se débarrasser d’une population qui n’a jamais été aimée là-bas et qu’elle rêvait de chasser depuis des siècles et Madame Reding est l’idiote utile de ce projet machiavélique. La France est sommée d’intégrer, scolariser, trouver du travail et un logement… à des gens qui, pour la plupart, n’en veulent pas. Elle doit subir l’explosion des vols, des agressions, des pillages, comme l’a dit un juge excédé. Et surtout, elle doit se taire. La France n’a plus le droit depuis belle lurette de pouvoir choisir les étrangers qui s’installent sur son sol. Au nom des droits de l’homme, la France est comme un pays qui a subi une défaite militaire : une terre ouverte. Il y a trois ans, Sarkozy avait insulté Viviane Reding. Mais Sarkozy est parti. Il avait dû entre temps supprimer la circulaire qui ne plaisait pas à notre maîtresse luxembourgeoise. Madame Reding est toujours là, les Roms aussi.”

Autres articles

27 Commentaires

  • Luc+ , 27 Sep 2013 à 11:31 @ 11 h 31 min

    Avant de s’occuper de savoir si Me Reding dirige la France , Il serait plus pertinant de dénoncer les dirigeants de la ‘ Gauchedroitegauchedroite ‘ qui lui ont donné ce pouvoir contre l’avis du vote des Français refusant cette Europe là ! Le cercle du mensonge étoilé du Drapeau européen est entrain de cramer irréversiblement !

  • mariedefrance , 27 Sep 2013 à 11:37 @ 11 h 37 min

    Nous n’avons plus besoin de parlement en France !
    pourquoi faire ?

    Nous allons leur mettre une RACLEE en mars prochain à ces nantis non élus de Bruzelles car les députés…… c’est pareil à part qu’ils sont élus.

    Ils sont élus pourquoi faire ?
    pour abdiquer devant la “Commission” dont Miss Reading -non élue- fait partie.

    Quelle bande de charlots !

  • V_Parlier , 27 Sep 2013 à 11:40 @ 11 h 40 min

    Je crois que tout est dit et brillamment résumé encore une fois par Zemmour. C’est surpenant de voir comment il parvient si souvent à exprimer de façon concise et éclatante ce que j’avais déjà été tenté de penser vite fait, sans le soin nécessaire.

  • gerard , 27 Sep 2013 à 12:08 @ 12 h 08 min

    On va vous montrer de quelle bois on se chauffe aux européennes,
    assez de vous gaver avec notre pognon pour ne rien sortir de bon.
    Marine a raison.

  • Yves RAOUX , 27 Sep 2013 à 12:14 @ 12 h 14 min

    On peut écrire à Madame Reding pour lui dire ce que l’on pense de sa façon de nous donner des leçons: ‘[email protected]
    On n’est pas obligé d’être poli.

  • Luc+ , 27 Sep 2013 à 12:35 @ 12 h 35 min

    On peut surtout écrire AUX POLITIQUES FRANçAIS ! Qui nous ont trompés et trahis ces 30 dernières années ou tous simplement voter Font National ! Là nous sommes certains que le message sera ETENDU mon ami !

  • Trucker , 27 Sep 2013 à 12:48 @ 12 h 48 min

    Non non mariedefrance ! pas charlots, car quand bien même ils prendraient une raclée, il se produira vis à vis du groupe parlementaire à coloration patriotique que nous souhaitons voir siéger au parlement européen ce qu’il advint par le passé.

    Ils se formera un front parlementaire, comme il se formait un front républicain en France.

    A moins que le vote dit “populiste” ne soit généralisé dans une majorité des états européens, et ce sur une grande échelle.

    C’est pourquoi je ne pense pas qu’il faille les qualifier de charlots, avec ce que cela sous entend , soit un caractère gentil ( charlot…. Charlie Chaplin …..était un personnage bien sympathique ) ou alors désignant des gens pas très sérieux.

    Non je crois fondamentalement qu’ils sont d’une malfaisance et d’un mépris pour les peuples qui me les désigne comme étant plus exactement des sal…….

    Je vous laisse trouver les lettres manquantes !

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen