Quand la préfète Fabienne Buccio encourage les clandestins à incendier leur jungle…

Quand la préfète Fabienne Buccio encourage les clandestins à incendier leur jungle…

calais

Retenez bien ce nom, Fabienne Buccio, préfète du Pas-de-Calais dont la mission est de représenter la République Française, autrement dit la France, dans sa région. Ce qu’elle vient de déclarer sur fond d’incendie de la jungle sur laquelle elle a veillé avec tant d’indulgence est ahurissant. J’ai honte pour elle.

Interrogée par BFMTV sur l’incendie des commerces et baraquements de la jungle, avec la plus grande candeur et un large sourire (un peu gêné quand même), Madame la Préfète a excusé les migrants pour qui il est une tradition ancrée dans leurs mœurs les plus intimes : celle de mettre le feu à leur habitat lorsqu’ils le quittent. Je cite ! « Cela fait partie de la tradition de cette population migrante de détruire leur habitat avant de partir. Cet incendie n’est pas une surprise, nous avons l’habitude de ce comportement. Ça fait deux semaines que nous avons des incendies. Cela veut dire qu’ils ont compris que le camp de Calais, c’était fini ! »

Le journaliste demande s’il n’y avait pas eu moyen de les empêcher de jouer aux incendiaires. Réponse de la préfète : « On a beaucoup discuté avec les chefs des communautés (Ah ! Information intéressante, donc, il y a avait des chefs de bande qu’on a laissé libres de jouer aux maires d’un campement illégal ?) » Mme Buccio, toujours avec le plus large et innocent sourire, avoue même les rencontrer régulièrement et que la tradition bien ancrée chez eux ne pouvait pas être interdite : « Quand on s’en va, on nettoie en mettant le feu » lui ont répété ces « chefs de communautés » dont on aimerait bien savoir qui ils sont ? Des imams ? Des chefs de tribu ? Et la préfète d’expliquer que connaissant bien cette situation à laquelle on s’était adaptée, on avait pré-positionné les pompiers qui sont là 24 heures sur 24 et qu’effectivement, l’incendie avait pu être surveillé et maîtrisé tout au long de la nuit.

“Ces ‘migrants’ qui sont tous des délinquants parvenus chez nous sans visa, sans autorisation, ont désormais tous les droits.”

Et Manuel Valls, notre futur ex-Premier ministre, de déclarer avec le plus grand sérieux que l’évacuation de la jungle s’était déroulée superbement bien ! Mais oui, bien sûr. Et si on mettait le feu à l’Élysée et à Matignon lorsque leurs locataires déménageront pour d’autres cieux, pour respecter la tradition de leurs amis migrants ?

Eh ! Oui, cher lecteur et chère lectrice, vous avez bien lu : la République se couche devant ces hommes venus d’ailleurs, nous imposant leurs traditions quitte à épuiser des pompiers et autres secouristes. La République socialiste n’a plus de courage, et encore moins de c…, pour imposer le simple respect de ses lois. Tout pour le clandestin, le migrant, une appellation qui ne veut d’ailleurs rien dire mais qui permet à nos oreilles distraites de comprendre que ce sont de pauvres hères qu’il faut accueillir à tous prix.

Ces « migrants » qui sont tous des délinquants parvenus chez nous sans visa, sans autorisation, ont désormais tous les droits. On vient d’ailleurs d’apprendre que 70% de ceux qui vivaient dans cette jungle infâme sont désormais sous le régime du droit d’asile.

Messieurs et Mesdames les politiciens, au secours ! Venez vite balayer ces hommes et femmes mises en place par cinq ans de socialisme qui n’ont aucune notion des valeurs françaises ni simplement du simple respect des lois.

Ah, quand il s’est agit de faire taire le général Piquemal ou les jeunes identitaires venus défendre les Calaisiens, l’autorité de l’État n’a pas failli une seconde. Il s’agissait, il est vrai, de faire cesser ce communautarisme franco-français ringard et malfaisant.

Autres articles

8 Commentaires

  • Catholique & Français , 28 octobre 2016 @ 7 h 33 min

    C’est une “tradition” des musulmans d’égorger les infidèles ! C’est une “tradition” des nazis de brûler les juifs ! C’est une “tradition” des jacobins de guillotiner les gens ! Ah, ces socialistes, jamais je ne les aurai cru aussi “traditionalistes”. La seule “tradition” que ces “traditionalistes” ne supportent pas, mais alors pas du tout, c’est le traditionaliste catholique.

  • AURORE ANGELIQUE , 28 octobre 2016 @ 8 h 00 min

    Quelle HONTE … Quelle HORREUR

  • ranguin , 28 octobre 2016 @ 8 h 00 min

    Ah ! cette gauche qui sait tout et qui étale sa science surtout quand elle en a peu.

    Avec un tel raisonnement, je m’attends à ce que cette même gauche justifie les incendies des villages dans lesquels les migrants ont été installés.

    Naoléon a subit la politique de la terre brûlée en Russie, il a dû battre en retraite. C’est ce que la population française doit faire ? “battre en retraite” sur son propre sol ?

  • Boutté , 28 octobre 2016 @ 9 h 24 min

    Fabienne a raison : s’ils ne brulent pas tout la Police risque de mettre la main sur des preuves et des documents compromettants pour les réseaux de passeurs et de soutien à l’invasion dont elle fait partie .

  • Daniel PIGNARD , 28 octobre 2016 @ 11 h 32 min

    Cela fait partie de la tradition des Français de rouler au-dessus de la vitesse préconisée sur les pancartes. Eh bien je sens qu’on va pouvoir s’en donner à coeur joie.

  • amolevitch , 28 octobre 2016 @ 12 h 39 min

    Je ne vous comprends pas.
    La jungle,les migrants, vous n’en vouliez pas (moi non plus), et voilà que ce sont ses occupants eux_mêmes qui la brulent!C’est eux qui font le boulot.
    Je ne vois , dans ce que je lis , rien qui prouve que cette préfète les encourage.
    Et, si c’était vrai, après tout, que c’est une habitude/tradition, chez ce genre de personnes, de se comporte ainsi?
    Avez vous seulement vérifié sérieusement la véracité des dires de la préfète?

  • Hilarion , 28 octobre 2016 @ 22 h 45 min

    A amelovitch “Peut être est-ce vrai, après tout que c’est une habitude/tradition, que ce genre de personnes…” Eh bien ce n’est pas une habitude en France d’allumer des incendies volontaires mobilisant des pompiers 24h sur 24. Si l’habitude de ces gens est d’appliquer la charia, allons nous laisser faire? Si les moeurs de ces gens est de mettre à mort par caillassage, allons nous laisser faire ? Si l’excision est une habitude etc… A Rome on vit comme les Romains, surtout si on n’a pas été invité.

Les commentaires sont fermés.