Éric Zemmour : “Le pape François va à Strasbourg et ignore la cathédrale”

Le chroniqueur réac’, lui-même agnostique, voudrait un pape plus catholique, moins “post-chrétien” qui arrête de transformer l’Eglise “en simple ONG, entre Greenpeace et France Terre d’Asile” :

Source : RTL, jeudi 27 novembre 2014.

Et vous, chers lecteurs, trouvez-vous la critique d’Eric Zemmour incongrue ou justifiée ? Donnez-nous votre avis…

Articles liés

54Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • charles-de , 27 novembre 2014 @ 11 h 06 min

    Comme le chantait déjà Brassens,
    “Sans le latin, sans le latin,
    Ta messe nous emmerde.”

    Et depuis Vatican 2, l'”ouverture au monde” tentée par l’Eglise a été un gigantesque bide !

    Mais qui a dit : “Mon royaume n’est pas de ce monde” ?

  • Goupille , 27 novembre 2014 @ 13 h 53 min

    Que le Pape ne soit pas allé à la Cathédrale, surtout après la prestation de la Femen, est gênant et assez incompréhensible. Sans doute des histoires de registres de visites, de protocoles, de sécurité.

    Mais Zemmour n’a pas dû lire le discours du Pape, et se contenter des compte-rendus d’agences. Il est vrai que, quatre pages corps 8, il faut y passer une demi-heure…

    http://www.evangelium-vitae.org/

    Le Pape parle plusieurs fois du christianisme, de l’Eglise, de l’euthanasie, de l’avortement, il parle de l’ouverture à la transcendance et à Dieu, invite l’Europe à retrouver son âme.
    “Le rôle de l’âme est de soutenir le corps, d’en être la conscience et la mémoire historique. Et une histoire bimillénaire lie l’Europe et le christianisme.”
    On ne saurait être plus clair, et les Francs Macs ont dû s’agacer. Ni Dieu, ni l’âme ne font partie de leur paysage.

    Ils l’ont applaudi… Nous verrons bien à l’usage si les parlementaires ont été touchés par la Grâce.
    Laissons-leur une ultime chance de conversion avant de les pendre à la lanterne.

    Evidemment, en ce qui concerne l’immigration, la charité chrétienne l’égare… A nous, qui ne sommes pas des candidats à la sainteté ou au martyr, de gérer la réalité.

  • poipichette , 27 novembre 2014 @ 14 h 15 min

    ERIC ZEMMOUR A RAISON.
    Sa critique est non seulement justifiée mais pertinente et courageuse.
    Et ça n’a rien de réac!!
    Le comportement du pape François semble lessiver le dernier bastion qu’il nous restait, à savoir le pape lui même.
    On verra bien…
    En tout cas com’ d’hab’, merci Zemmour.

  • aixois , 27 novembre 2014 @ 14 h 20 min

    Zemmour n’a rien compris. Je suis déçu par son manque de discernement.

  • poipichette , 27 novembre 2014 @ 14 h 23 min

    Si aujourd’hui à l’ère d’un pape surmédiatisé il faut passer une demie heure sur un paragraphe pour connaitre sa position c’est que l’Eglise est bien mal en point. (et je pèse mes mots!).

  • Fikmonskov , 27 novembre 2014 @ 14 h 45 min

    Il est un peu injuste et reste un peu trop – une fois n’est pas coutume – en surface, sur la forme.

    Ceci dit, il y a quelques points de vrais, et en général il voit juste : François est peut-être trop dans la forme.

Les commentaires sont clôturés.