Tsunami en Belgique

210 000. C’est le nombre de citoyens issus des quatre continents qui ont signé la pétition demandant au Roi des Belges de ne pas promulguer la loi autorisant l’euthanasie des enfants (cf. ici, et ). La fondation espagnole « Hazte Oir » (« fais-toi entendre ! ») a permis cette incroyable mobilisation via la plate-forme en ligne CitizenGo. L’événement est porteur de leçons qui dépassent largement le Plat pays :

  1. Le prestige inégalé de la Monarchie. Si les pétitions ont afflué du monde entier c’est parce qu’elles étaient adressées à un Roi. Dans l’imaginaire collectif – à Madrid comme à Montréal – le monarque demeure le protecteur de son Peuple. L’ultime rempart. Le père qui ne peut abandonner ses enfants. Jamais une pétition adressée au Premier ministre Elio di Rupo n’aurait rencontré un tel échos. Philippe est donc bien plus que le notaire de son gouvernement, comme certains s’obstinent à le répéter. Il est un des rares homme d’État à susciter respect, confiance et espoir aux quatre coins de la planète. Le seul dont on ose croire spontanément qu’il renoncera à ses intérêts personnels plutôt que trahir sa conscience. Ni Obama, ni Merkel et encore moins Hollande ne bénéficient d’un tel préjugé favorable.

  2. La révolution Internet. On le savait déjà, mais cet événement le confirme de manière spectaculaire : Internet bouleverse la sphère publique. Sans cet outil, jamais le cri des signataires de CitizenGo n’aurait ébranlé les murs de Laeken. En permettant aux citoyens de s’adresser directement aux dirigeants, Internet fait exploser toutes les officines qui étouffent ou affaiblissent la vox populi. La toile révèle ainsi la terrible coupure entre les aspirations de la base et ceux qui prétendent la représenter. Le succès de l’appel au Roi des Belges est une véritable claque pour tous ceux qui, en Belgique, ont appelé à boycotter la pétition, s’appuyant sur leur pseudo légitimité d’acteurs incontournables du monde « catho ». Tous les « leaders » de ces organisations et autres « médias de réinformation » ont été dépassés par leur base et se retrouvent aujourd’hui KO debout. Pour la première fois depuis (très) longtemps l’insupportable consensus qui étouffe la Belgique a été mis en échec.

  3. La naissance d’une internationale conservatrice. Réactionnaires de tout pays, unissez-vous ! Les citoyens ne sont plus dupes. Ce qui se passe aujourd’hui en Belgique viendra en France demain et au Pérou après-demain. Avec ses lois inhumaines, La Belgique n’est pas une terrible exception mais le laboratoire de la culture de mort. Pour stopper le processus infernal, il faut donc être présent sur tous les fronts. Ecraser la tête du serpent dès qu’elle franchit le seuil de la maison commune. Avec CitizenGo, les citoyens du monde entier prennent conscience que le combat qu’on leur impose dépasse les frontières des États. Ce n’est pas la Belgique, la France ou le Pérou que visent ceux qui détruisent méthodiquement la famille. Ce sont les bases de notre civilisation occidentale. Laquelle est fondée sur le christianisme, faut-il le rappeler…

Autres articles

30 Commentaires

  • champar , 1 Mar 2014 à 12:18 @ 12 h 18 min

    Les lois d’exception pendant la dernière guerre sont aussi entrées en vigueur ce n’est pas pour cela qu’elles n’étaient pas criminelles.

    Bientôt la société aura retrouvé le sens de l’humanité et tous ces crimes abominables seront qualifiés de crimes imprescriptibles contre l’humanité, tout l’arsenal juridique est en place pour punir les auteurs et participants actifs de ces assassinats.

    Il suffit d’une loi au texte très court : “les crimes d’avortement et d’euthanasie sont des crimes imprescriptibles contre l’humanité”. Ainsi tous ceux qui ont collaboré activement dans le passé à ces faits seront condamnés par une simple application de l’arsenal répressif actuel.
    70 ans après un soldat allemand qui était à Oradour sur Glane a été retrouvé et va être jugé ; à l’époque il croyait n’avoir fait que son devoir en obéissant aux ordres.

  • Un Belge , 1 Mar 2014 à 12:45 @ 12 h 45 min

    Je suis intervenu parce qu’un ami m’a présenté cet article et qu’il me semblait important de rétablir un peu de perspective par pure honnêteté intellectuelle 🙂

    Voyez vous, je ne suis pas franc maçon, pas plus qu’au service d’une “culture de la mort”. Je suis un religieux pratiquant qui pense que les enseignements de la Bible sont aussi au pardon et à la miséricorde.

    Je suis sans doute un monstre à vos yeux, je n’en doute pas, je me contente simplement d’exprimer mon opinion, ce qui semble assez difficile dans un tel contexte.

    J’aimerais comprendre votre argument sur les Hollandais, il me semble intéressant. Si vous pouviez produire une statistique prouvant cette question de déplacement ( et par la même occasion que ce déplacement n’est pas due au climat de votre charmant pays ) croyez bien que je la lirai avec attention et si vous avez bel et bien raison je m’inclinerai bien volontiers.

    Quant à votre dernier argument, savez vous que le Roi n’a pas de pouvoir législatif en Belgique ? pas de véritable pouvoir du tout en vérité puisque toutes ses décisions politiques doivent être contre signée par un ministre compétent ?
    Et au-delà, expliquez moi en quoi une telle pétition n’est pas de l’ingérence dans les affaires d’un état souverain ?
    Oh et pour finir, comment expliquez vous que cette loi soit débattue et votée si elle n’a pas l’assentiment de la population ? la démocratie vous ennuie-t-elle tellement lorsqu’elle s’oppose à votre vision ? peut-être souhaitez vous revenir à une monarchie de droit divin avec un souverain tout puissant ? ( Et catholique bien entendu ? )

  • Aléa , 1 Mar 2014 à 13:16 @ 13 h 16 min

    “Sur quelle base peut-on décider qu’un enfant a moins la parole qu’un adulte ?”
    Sur la base suivante : on fait dire ce qu’on veut à un enfant, parce qu’il n’a pas les moyens psychologiques de tenir tête à des adultes.
    Ça vous va ou vous allez nier ça aussi ?

  • Un belge de France , 1 Mar 2014 à 17:41 @ 17 h 41 min

    Cher compatriote religieux pratiquant, dois-je vous rappeler qu’il y a un principe qui dépasse infiniment et légitimement vos sacro-sainte “valeurs humaines”? c’est la loi de Dieu! Commandement n°5: Tu ne commettras pas de meurtre. C’est pourtant clair et irréfutable. A moins que ce ne soit trop compliqué à entendre pour votre esprit de croyant moderniste et libérale?
    Qui sommes nous pour décider de la mort d’autrui?
    Pourquoi la peine de mort n’est-elle pas rétablie tant qu’on y est, j’aimerais poser la question aux parents de Julie et Mélissa tiens… Vous n’en avez déjà pas assez avec les centaines de milliers d’enfants tués dans le sein de leur mère chaque année??? Ce libéralisme destructeur ne mène qu’à la mort, au néant, et ce au nom de la liberté, de soit-disant valeurs humaines? “Liberté, Egalité, Fraternité”, comme dirait l’autre… “Religieux pratiquant”, et vous vous laisser berner par ces idéaux?..On croit rêver. Abréger des souffrances insupportables? Mais qui souffre le plus en réalité? Le malade ou un entourage qui ne supporte pas de devoir affronter la vie avec Amour et Sacrifice?? Qu’allez vous répondre devant Dieu pour le salut de votre âme? “C’était humain vous ne croyez pas?” Que Dieu vous pardonne et vous bénisse. St Jean 14, 1-6 “Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie”

  • hector galb. , 1 Mar 2014 à 19:46 @ 19 h 46 min

    Toujours ce pseudo relativisme.

    Si 210 000 vrais gens contre quelques centaines de députés et de collabos bons à pendre, la balance penche du côté des vrais gens.

  • gerard57 , 1 Mar 2014 à 19:51 @ 19 h 51 min

    Pour “un belge” :
    Vous êtes croyant ? Alors écoutez le Saint Père :

    http://www.zenit.org/fr/articles/discours-de-jean-paul-ii-sur-l-etat-vegetatif-et-l-euthanasie

    Administreriez-vous vous même la piqûre, docteur ? :

    http://fr.gloria.tv/?media=570819

    Vous êtes aussi pour l’avortement ?

    http://fr.gloria.tv/?media=575129

  • champar , 1 Mar 2014 à 20:44 @ 20 h 44 min

    “Le Belge”, je me suis probablement trompé sur votre compte en lisant vos autres interventions, de toute façon je n’ai pas à juger si vous êtes un “monstre” je ne vous connais pas mais je donne mon opinion en fonction des positions exprimées.

    Pour répondre à votre question sur les hollandais retraités venant en France pour éviter l’euthanasie il y avait eu plusieurs reportages en France il y a quelques années. J’en ai gardé le souvenir car cela m’avait surpris mais je n’ai pas archivé les documents.
    De mémoire, les abus venaient souvent d’héritiers pressés et de “médecins” peu scrupuleux qui profitaient de la loi et il n’y avait pas de cours possible. Le reportage ne concernait pas des milliers de personnes mais montrait des gens très inquiets qui préféraient se déraciner (les personnes n’étaient pas francophones) plutôt que de courir le risque d’un bouillon de onze heures, en complément la loi hollandaise de l’époque était présentée avec ses dérives.
    Vous avez raison d’évoquer une éventuelle retraite dorée sous un climat de rêve mais ce n’était pas le cas les lieux choisis n’étaient pas la Côte d’Azur mais l’Argonne et le Périgord qui ne sont pas trop chers dont le climat est proche de celui de la Belgique, la motivation était donc bien liée au risque d’euthanasie.
    Pour faire le point de la législation hollandaise je vous invite à consulter le site http://www.alliancevita.org/2012/01/l%E2%80%99euthanasie-aux-pays-bas/
    Il n’y a pas de statistique en la matière.

    Je ne cherche pas à vous faire incliner devant moi cela ne présente aucun intérêt mais je souhaite vous montrer quel crime odieux est l’euthanasie car je n’ai pas l’impression que vous en ayez conscience en Belgique, la société belge semble devenue plus amorale qu’immorale, nous y arriverons peut-être en France mais il y a de la résistance.

    Votre argument de non ingérence dans un pays étranger est tout à fait sérieux et j’y suis sensible, personnellement je n’avais pas voulu signer cette pétition dans un premier temps pour cette excellente raison puis j’ai lu que votre Roi actuel avait une forte éthique morale personnelle (je me trompe peut-être mais c’est ce que j’ai lu) et je me suis décidé à signer pour le soutenir moralement s’il devait choisir la difficile voie du respect de la vie au risque de faire exploser la monarchie belge et probablement l’Etat belge. Ingérence non, supplique oui. Le Roi des belges n’a pas de pouvoir mais en signant il engage sa responsabilité personnelle.

    Il y a des moments où il faut faire des choix et si les belges n’ont pas plus de respect que cela pour leur chef d’Etat ils n’ont qu’à mettre une poterie à la place.

    La vraie “démocratie” ne consiste pas à opprimer ou tuer une minorité en s’appuyant sur une majorité parlementaire car à ce compte là je vous rappelle qu’hitler a été élu de façon parfaitement démocratique avec des élections libres, la responsabilité personnelle du président Hindenburg qui l’a appelé comme chancelier est complète.

    La signature d’une personne l’engage complètement même s’il s’agit d’un roi.
    Je ne connais pas la constitution belge mais si vous dites que les décisions politiques doivent être signées par un ministre et le roi, en bon français cela ne veut pas dire un ministre ou le roi, il faut donc la signature du roi ce qui signifie que sans la signature du roi le texte n’est pas applicable (vous semblez vous gargariser du système français, sachez que nombre de lois qui ont été votées et n’ont pas été promulguées pourraient remplir un bâtiment complet).

    La démocratie ne consiste pas pour la majorité à opprimer une minorité, c’est à comprendre aussi en Belgique où il me semble que les Wallons ont opprimé les Flamands dans un premier temps et que maintenant c’est l’inverse.

    Je vous donne acte que la France est très loin d’être un modèle de démocratie surtout actuellement et n’a pas à donner de leçon à la Belgique. Le modèle est à rechercher du coté de nos amis suisses : tout pour que cela ne fonctionne pas 4 langues, 2 religions, vous mélangez tout cela avec des cantons disparates, vous ajoutez le référendum d’initiative populaire, un gouvernement qui joue le jeu sans tricher avec la décision du peuple et cela fonctionne très bien depuis 500 ans !

Les commentaires sont fermés.