Manif Pour Tous du 24 mars : Des Champs à l’Élysée

Tribune libre de Samuel Lafont*

Pour moi c’était les Champs ou rien. Je vous avouerai même que je n’ai pas vu l’avenue de la Grande Armée de toute la journée, et que je me suis rendu directement Place de l’Etoile avant de rejoindre les ChampsÉlysées. L’avenue de la Grande Armée sonnait comme un aveu de défaite, de soumission à ce gouvernement qui nous insulte depuis le début de la mobilisation. Hollande se moquait du million. Ne pourrait-il pas encaisser un million et demi, voire deux millions de manifestants ? Il fallait évoluer sur la forme, prendre en compte la réalité du combat politique, établir un rapport de forces.

“Dureté inhabituelle” des forces de l’ordre. Voilà ce qu’en dit Der Spiegel, magazine allemand de gauche. « Violence gratuite » des CRS, d’après ce partisan du « mariage » gay, descendu de son bureau pour prendre des photos une fois qu’il a assisté à la première charge de la police. Et gazé gratuitement comme tous les autres autour de lui. Élus, journalistes, personnes âgées, femmes, enfants, personne n’a pu y échapper : ce dimanche, c’était « gazage pour tous » !

Faut-il qu’il y ait des blessés graves ? Un mort ? Hollande et ses sbires ne nous écoutent pas, ils nous endorment. Ils s’imaginaient peut-être que ceux qui ont manifesté sur l’avenue de la Grande Armée n’auraient pas connaissance de la manifestation des Champs-Élysées, ou qu’ils considéreraient ceux-ci comme des membres de « groupuscules extrémistes » ; l’exécutif pensait certainement qu’ils ne nous rejoindraient pas sur les Champs-Élysées. Ce que Hollande n’a visiblement pas compris, c’est qu’il n’y avait qu’une seule et même manifestation, de la Grande Armée aux Champs-Élysées, qu’il n’y avait qu’une seule et même volonté : le retrait du projet de loi Taubira.

Devrons-nous supporter ce Président à l’impopularité record jusqu’au bout ?Au-delà du projet de loi Taubira, les Français prennent de plus en plus conscience que François Hollande est un mal pour la France. Afin de maintenir la pression, participons aux nouvelles actions qui sont organisées contre le prétendu « Mariage Pour Tous », comme ce Camping Pour Tous. Si nous ne pouvons changer de Président, nous devons au moins le forcer à changer de politique. Et de gouvernement. Après de telles mobilisations, la dissolution n’est pas loin. Ne lâchons rien !

*Samuel Lafont est conseiller National de l’UMP et ancien membre du Bureau national de l’UNI. Il a co-fondé l’agence de communication digitale e-fluence.fr.

Autres articles

71 Commentaires

  • jejomau , 1 Avr 2013 à 16:34 @ 16 h 34 min

    Arnaud Montebourg le LGBT sera à la gare St Charles de Marseille mardi 2 avril vers 17h00.. On sera “une poignée” à l’accueillir comme il se doit !

  • J.75 , 1 Avr 2013 à 23:56 @ 23 h 56 min

    http://blogs.mediapart.fr/blog/gais-lurons-collectif/300313/pourquoi-nous-attaquerons-encore-la-manif-pour-tous
    Outre les mensonges de chiffres, voici un petit passage “amusant”, on se demande pourquoi ils ne sont pas venus sur les Champs pour faire leurs actes de bravoure! 😀


    (…)

    Nous avons d’abord choisi le bon endroit pour agir dans un environnement hostile. Après nous être assurés des possibilités de fuite, nous avons lancé des oeufs pourris en direction de manifestants qui étaient interviewés par une caméra fixe de BFM TV, aux alentours de 17h30.

    (…)
    Au moment où le refrain est entonné, les bras, les poings, les mains se lèvent. Nous en profitons pour les imiter, en aspergeant le plus de monde possible à l’eau de Javel que nous avions en bouteille. Aux armes ! Voilà une de celles que nous avons. Nous avons perdu un pull, victime collatérale de cette action, mais au moins lui valait 20 euros chez Jules, pas 200 chez Gucci.

    Puis, jusqu’à 19 heures, nous passons d’une rue à l’autre, autour de la Porte Maillot (dangereux ghetto), pour cibler des groupes de manifestants qui quittent les lieux en oubliant d’enlever les signes distinctifs qu’ils portent (autocollants, drapeaux, bracelets, tee-shirts…) et nous les bombardons au liquide vaisselle.

    Nous revendiquons notre action. Non, nous n’avons pas à tolérer la “manif pour tous” ! Non, toutes les idées et tous les avis ne se valent pas ! Non, nous ne supporterons pas calmement les appels au maintien des inégalités, des discriminations ! Ce sont eux qui distillent de la haine. Dans notre conception de la démocratie, nous avons le droit de leur contester la libre expression.
    (…)”

  • J.75 , 2 Avr 2013 à 0:01 @ 0 h 01 min

    ” Parmi les manifestants, il y avait principalement des vieux, des familles et des individus des beaux quartiers. Mais aussi quelques-uns qui n’auraient pas dû être là, des gens de milieux beaucoup moins favorisés. Une petite minorité, mais pour combien de temps encore ?”
    Sont-ils pas mignons, ces petits imbéciles de bobos qui sont assez ignares pour ne pas savoir que le rejet de cette loi est plus important dans les classes populaires que dans les CSP élevées?

    Oh et j’oubliais cette partie:

    “Jeunes « gauchistes », nous préférerons toujours le Grand Soir à l’Aube Dorée. Alors à la prochaine « manif pour tous », nous recommencerons. Et nous vous appelons à nous joindre à nous, à la perturber de l’intérieur avec nous. Joyeux lurons infiltrés, soyons nombreux !”
    Vous rejoindre? Ha Ha Ha Ha!

  • Charles , 3 Avr 2013 à 10:54 @ 10 h 54 min

    Très juste Tintin,

    Avec les beaux jours de 2013,les marches doivent partir des provinces emblématiques.

    Au Nord de Nantes,nous avons une zone désertées
    de 2000 ha que les forces maçonnikes de Fronce
    ont destiné au beton cul de sac.

    Ceci permettant ensuite une magnifique opération immobilière maçonnike au sud de Nantes
    en urbanisant l’ancien aéroport.

    Il y a de quoi organiser une double marche;

    1.Une marche venant des pays voisins (ex Allemagne) sensibilisés a la préservation de la nature.
    Il y a de la place pour camper et de la nourriture
    venant des paysans du pays.

    2.Une contre marche depuis Nantes (et autres lieux)vers Versailles ou Paris pour défendre
    le droit de la France de rester Française.

    Bref des parcours en format pélérinages de Chartres
    avec bivouac tous les 25 km.

    Certains pouvant franchir 50 km en une seule journée

  • tintin , 3 Avr 2013 à 21:20 @ 21 h 20 min

    Il y a le pèlerinage Chartres-Montmartre comme chaque printemps…

    Il suffit de l’étendre un peu…

  • Diex aie ! , 4 Avr 2013 à 12:36 @ 12 h 36 min

    Pour ma part, je me sent certes chouans comme mon ancêtre mais les chouans ont perdu la guerre… Depuis ces 220 dernières années, tous les combats politiques et religieux ont été perdu en France… 1795 (1ère chouannerie), 1800 (2ème chouannerie), 1815 (3ème chouannerie), 1832 (4ème chouannerie), 1902 (interdiction de la droite en France, remplacée par les gauchistes républicains modérés actuels UMP), 1905 (séparation de l’Eglise et de l’état) et 1945 (victoire du communisme). Pour ne parler que des principaux…
    Il faut que nous soyons CRISTEROS ! ! ! 1926-1929.
    VIVE LE CHRIST ROY ! ! !

  • Diex aie ! , 4 Avr 2013 à 12:38 @ 12 h 38 min

    Le pélé de tradition ne va plus à Montmartre; chanter “claquez bannières de chrétienté” à Barbès, ça faisait trop peur à l’embrayage de la mairie de Paris… C’est place Vauban maintenant…
    http://www.youtube.com/watch?v=ql-f_xf8xvU

Les commentaires sont fermés.