Éric Zemmour répond aux « professionnels du ‘chocage’, de l’indignation tarifée » qui « passent leur temps à vous faire des procès d’Inquisition »

Mise au point. “Il y a dans ce pays des professionnels du ‘chocage’, de l’indignation tarifée”, dénonce Éric Zemmour, lundi matin sur RTL, suite à la polémique provoquée par les lobbies antiracistes qui n’ont pas digéré sa chronique du 23 mai dernier. “Ils passent leur temps à vous faire des procès d’Inquisition, non seulement sur les mots que vous employez. Mais c’est même pas les mots, parce que derrière les mots, il y a vos pensée et derrière vos pensées, il y a vos arrière-pensées. Ce sont des Torquemada de cafés du commerce, qui essaient de me brûler en place de Grève régulièrement.” Et le chroniqueur réac’ (qui serait sur la touche) de se laisser aller à cette mise au point : “Vous savez, quand j’attaque Taubira, c’est ni la femme que j’attaque, ni encore moins évidemment la femme noire que j’attaque. Je ne suis pas d’accord avec une politique. (…) Je fais une analyse politique, idéologique. Les personnes ne sont pas en cause.”

Puis, Éric Zemmour revient sur le second tour de l’élection présidentielle en Égypte qui verra s’opposer un candidat islamiste et un candidat de l’armée. Les grands perdants de ce scrutin ? Les jeunes urbains du Printemps arabe…

Autres articles

4 Commentaires

  • daubarede , 28 Mai 2012 à 21:21 @ 21 h 21 min

    un des rares journalistes…qui dit tout haut ce que beaucoup de nous pensons!!battez vous Mr zemour car vous enfin etes Vrai et Realiste
    j apprecie votre franchise Droite dans les deux sens!!!!!!

  • pourquoi j'ai voté SARKOZY , 29 Mai 2012 à 6:19 @ 6 h 19 min

    …pour éviter justement çà !

    la gauche a des méthodes d’un autre temps.

  • Jef , 29 Mai 2012 à 13:34 @ 13 h 34 min

    Le malheur, c’est que, même quand il proteste contre cet insupportable “politiquement correct”, Zemmour reste politiquement correct…

    L’image qui lui vient à l’esprit pour désigner ce totalitarisme idéologique, ce n’est pas Fouquier Tinville ou Robespierre, ce n’est pas la Terreur de 1793, ni le KGB, ni Lénine, ni Staline, ni le “bond en avant” de Mao.

    Non.

    C’est Torquemada et l’Inquisition.

    Deux mythes de la gauche.

    Faut-il rappeler que Torquemada, loin d’être le monstre dépeint par l’idéologie gauchiste, fut un religieux exemplaire, qui sauva l’Espagne de la guerre civile et des massacres généralisés, grâce aux tribunaux d’exception qu’il institua (et qui ne condamnèrent à mort que quelques centaines de personnes, soit BEAUCOUP MOINS que les 2853 personnes condamnées à mort en moins d’un an par les tribunaux de la Libération de notre France républicaine, lors de l’épuration de 1944-1945) ??

    (Voir, par exemple “Historiquement correct” de Sévillia ; ou Jean Dumont, etc.)

    M. Zemmour : libérez-vous et libérez-nous des mythes gauchistes, SVP !
    Vous voyez bien que ce “politiquement correct” nous tue. Alors, libérez-vous en entièrement !

  • observatoire du mensonge , 31 Mai 2012 à 7:51 @ 7 h 51 min

Les commentaires sont fermés.