Un sociologue propose de «faire France»

Novlangue, tabula rasa et pessimisme. On connaissait déjà l’expression “faire famille”, utilisée par les défenseurs du projet de loi Taubira pour tenter de justifier la parodie homosexuelle du mariage et l’instauration du droit à l’enfant (cf. ici et ), voici maintenant l’expression “faire France”.

“C’est l’idée même de notre vie commune qui est en crise. Nos vies privées sont meilleures que le projet de faire France. C’est l’imaginaire qui nous rassemble qui est catastrophique”, écrit ainsi le sociologue Jean Viard dans “Le Plus” du NouvelObs.com, en réaction à un sondage CSA réalisé le 22 juin sur 3 030 personnes et selon lequel 71% des Français se déclarent pessimistes pour l’avenir du pays. Comme si la France était seulement un projet collectif et pas aussi, voire avant tout, une réalité charnelle, une famille de familles !

“Le drame des Français c’est de ne plus croire en la France”, continue Jean Viard, rangeant la France au rang d’une croyance : “Nous sommes comme un pape sans Dieu.” En effet, selon lui, “nous sommes une communauté fondée sur des mythes politiques (les Lumières, 1789, laïcité, exception culturelle française), et non comme d’autres sur un territoire, les traditions, une civilisation”.

Et c’était l’idéologie (républicaine) qui était en crise ? Et si appeler à “faire France”, à “trouver” un nouvel “imaginaire” était une fuite en avant dans la même idéologie et ne résolvait rien ? Et si le pessimisme des Français s’apparentait davantage à la gueule de bois qui précède la prise de conscience en attendant la prise d’armes ?

Articles liés

28Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • cristiano , 28 juin 2013 @ 17 h 48 min

    A Gerard Couvert

    Deux guerres mondiales,la colonisation…” .expression aboutie ” de la troisième république…et de ses banquets républicains (faut pas les oublier ceux la) ! Mélanchon veut la sixième république…moi je propose de gagner du temps et de passer tout de suite à la huitième ou à la dixième …

  • mario , 28 juin 2013 @ 17 h 52 min

    Je ne crois pas que les français soient pessimistes : ils ont quand même bataillé ferme pour défendre leur patrie !
    Ok, la vie est difficile et souvent le chacun pour sa gueule, mais il suffit d’un pas vers l’autre pour se rendre compte que nous avons les mêmes intérêts à nous unir pour combattre le mondialisme, et donc sauver notre patrie. L’Histoire se répète.
    C’est en çà que l’imaginaire issu des révoltes en réaction à la république maçonnique, imaginaire que les français ont intégré, qui peut reprendre un élan national à tout moment.
    Ce sociologue a raison il faut “faire France” et réaffirmer notre identité collective, mais l’Histoire apportant ses leçons, cette révolte ne se fera pas dans le sang, mais sera pacifique.
    Et çà, çà emmerde beaucoup Valls.

  • Tarantik Yves , 28 juin 2013 @ 19 h 03 min

    J’ai peur qu’il ne finisse par faire dans sa culotte en cette époque où l’esprit (qui souffle où il veut) semble souffler surtout du côté des fonds de pantalons…

  • Goupille , 28 juin 2013 @ 20 h 49 min

    …« nous sommes une communauté fondée sur des mythes politiques (les Lumières, 1789, laïcité, exception culturelle française), et non comme d’autres sur un territoire, les traditions, une civilisation »

    Ce n’est pas étonnant que, dans ces conditions, les sociologues du Nouvel Obs flottent.
    Faire France ? Mais nous n’avons jamais cessé, depuis les origines.
    C’est depuis que les épigones “Lumières, 1789, laïcité” ont pris les choses en main que tout se délite.
    Jusqu’à nous imposer de devoir “faire France” avec des populations trop différentes.

    Pour preuve ? Un témoignage qui ne peut être suspecté de malveillance :
    http://www.franceculture.fr/emission-cultures-d-islam-la-tunisie-en-peril-2013-06-28

    Il n’y est question “que” de Tunisie, de ruse de conquête du pouvoir par les islamistes, sur vingt ou trente ans, mais avec pour fin dernière et inéluctable la charia et le califat.
    Puisqu’ils parlent entre eux de leurs problèmes à eux, ils le font sans dissimulation, langue de bois et enfumage.

    Mais ils parlent de nous, aussi.
    …”pour eux (les islamistes) la démocratie n’est ni une visée ni un enjeu. Ce n’est qu’un simple instrument pour s’emparer du pouvoir. Et pour renforcer leur pouvoir, ils ont scellé une alliance avec les puissances occidentales en leur vendant la notion d’ « islamisme modéré » qui n’est en vérité qu’un oxymore.
    Ce soutien occidental s’ajoute à l’immense appui financier provenant de la manne pétrolière qui irrigue à flots les Etats de la péninsule arabique, particulièrement le Qatar.
    Seul le peuple et sa société civile leur résistent…”

    Et d’où revient-il, notre très respecté Président ?
    Et combien sont-ils, nos très honorés représentants, qui prêchent l’absence d’amalgame ?

    Oui, nous les accuserons d’avoir voulu nous endormir.
    Et, oui “la prise de conscience” avance “en attendant la prise d’armes” .
    Et, oui “seul le peuple et sa société civile leur résistent”…

  • Robert , 28 juin 2013 @ 22 h 31 min

    Les droits fondamentaux de la personne humaine ne sont pas les Droits de l’Homme.
    Les libertés fondamentales ne sont pas le dogme utopiste de la Liberté.
    Le droit naturel n’est pas représenté par la république ni le bien commun.
    Alors, même si cette formule “faire France” me fait penser avec Audiard que “c’est pas du français qu’il nous cause, c’est de la peine” la France est, existe et précède comme elle survivra au régime qui la dirige.
    La république n’est pas la solution, mais est peut-être dans ce qu’elle est devenu inéluctablement le problème.

  • montreal89 , 28 juin 2013 @ 23 h 42 min

    la france ???
    (le F est inutile , elle est gouvernée par Bruxelles ,les fantoches a l’Élysée s’occupent des chrysanthémes et de décisions sans grandes portées, beaucoup de bruits, mais rien de capital ,la population “française” qu’elle serat -elle dans 15/20ans , regardez la sortie des écoles ,la mixité qui la compose , voilà les futurs Fancais …vous croyez vraiment qu’ils se sentent vraiment enracinés dans un pays qui ne représente qu’un garde-manger , quel sera le ciment qui les liera : la religion musulmane, comme avant il y avait la chrétienté ; la france n’est plus , le changement c’était cela , le peuple le découvre, mais un peu tard, Vous chantiez , hé bien dansez maintenant….

  • PARITEPEREMEREdepuis2000 , 29 juin 2013 @ 0 h 23 min

    Vous rejetez la république du moins ce mot sans détailler les différentes formes qu’elle a connue et connaît encore de nos jours par le monde.
    Si par hypothèse votre passion serait un nostalgisme en faveur de la monarchie, pourriez-vous SVP nous éclairer sur votre préférence entre :
    – la monarchie britannique
    versus :
    – la monarchie marocaine ?
    D’avance grand merci.

Les commentaires sont clôturés.