Vous n’avez jamais entendu des «féministes» désireuses d’émasculer les hommes ? Moi oui.

Mais il ne faut pas le dire.

Encore une fois, l’intelligentsia qui fait la une des médias dits “de gauche” a déclenché une tempête dans un verre d’eau à cause de questions pas “féministement” correctes de la journaliste Clara Dupont-Monod. Oser demander à une féministe si, dans le cas de la parité, le biologique ne pourrait pas primer sur la compétence ou si certaines femmes ne rêvent pas d’émasculer les hommes c’est, au choix, pour Le Point, une interview “rétrograde”, “venue d’un autre temps” pour Rue 89, et “surréaliste” pour Les Inrocks. Et on ne dira rien du lynchage de Clara Dupont-Monod sur les réseaux sociaux ! “Festival de poncifs !”, “ignorance !”

On pourrait en rire. On ne le fera pas, parce que, non seulement la carrière d’une journaliste est en jeu, mais oui car telle est notre société, il est exigé de ceux qui font les grands messes médiatiques de ne pas prononcer un mot de travers ; mais, surtout, cela montre, une fois de plus, que nous vivons dans une société totalitaire qui impose, par la violence (fût-elle seulement verbale) et, encore plus grave, le chantage à l’emploi, une pensée “correcte”, une vision du monde “correcte”.

Nous sommes passés en 40 ans des cris d’orfraie poussés devant certaines phrases (sottement provocatrices pour certaines, impardonnables pour d’autres) de Jean-Marie Le Pen à l’interdiction absolue pour chacun de dire un mot de travers, fût-ce en privé, fût-ce par jeu de mots, par esprit de provocation ou par ironie, ou tout simplement parce qu’il y a une réalité à dire.
Avec l’esprit français c’est la liberté qu’on enterre.

On n’épiloguera pas sur le fond de l’affaire, mais pour une fois qu’une journaliste a l’esprit caustique et évoque les dérives du féminisme, on devrait rire de bon cœur et passer à autre chose, non ? Parce que, des dérives, il y en a eu et il y en a encore, comme dans tous les “ismes”, et ce que l’on entend dans la bouche de certaines qui vouent – mais oui, il y en a en 2013 – une haine pathologique aux hommes est mille fois pire que les petites provocations de Clara Dupont-Monod ! Même des petites choses sont capables de rendre certaines dames enragées, alors, imaginez le reste ! Il y a des conversations impossibles à tenir avec certaines. Par exemple quand il s’agit de défendre l’orthographe de “auteur”, “professeur” etc., que je persiste à utiliser pour le masculin ET le féminin (ô crime de lèse-féminisme) on croirait parfois que je tue leur père et mère…
Et Dieu qu’il est délicieux d’avoir de sacrées différences avec les hommes ! Ne les nions pas, savourons-les. Un petit coup de provocation pour la route ? Je ne vois pas pourquoi, si j’aime faire la cuisine et que l’homme de ma vie préfère réparer les voitures (ce n’est pas vrai, mais imaginons) je devrais m’obliger à mettre les mains dans le cambouis (beurk ! et mes douces mains ?) sous prétexte que des folles dingues ont considéré que j’aurais été conditionnée dans mon enfance et que c’est inacceptable…

Par ailleurs je n’ai pas peur ni honte de dire que je suis, en vraie républicaine détestant communautarisme et discrimination positive, une adversaire de la parité. Il a fallu se battre pour que les femmes aient le droit de faire de la politique, de se faire élire… Ensuite ce n’est plus du domaine de la loi, à chacune de faire ce qu’il faut pour être en position éligible, et s’il faut travailler 10 fois plus que les hommes en place, où est le problème ? C’est la vie, du début à la fin, et c’est comme ça qu’on forge des gens heureux et fiers d’eux. Il appartient à chacun de faire sa place et il est inadmissible qu’il obtienne quelque chose parce qu’il est femme, étranger, issu de quartiers défavorisés etc.

Mais tout cela va, forcément, contre le politiquement correct. C’est-à-dire contre la dictature de la pensée. La dictature tout court.

Combien de temps encore les Français vont-ils l’accepter ?

> Christine Tasin est professeur agrégé de lettres classiques et préside l’association Résistance républicaine.

Autres articles

45 Commentaires

  • monhugo , 28 Août 2013 à 14:57 @ 14 h 57 min

    En plein accord avec votre analyse, “mariedefrance” (notez que je me suis appliquée), et la stratégie en découlant. “Résistance républicaine” a son utilité pour dénoncer l’invasion mahométane, au moins. Parmi d’autres.

  • monhugo , 28 Août 2013 à 15:29 @ 15 h 29 min

    “Vous n’avez jamais entendu des “féministes” désireuses d’émasculer les hommes” ?

    A cela, je me permets de répondre par une autre question : vous n’avez jamais entendu des “hommes” se demandant si les femmes ont un cerveau ? Ou en tout cas, un cerveau capable d’égaler le leur ? Inutile, MM. de vous précipiter sur le net pour rafraîchir vos connaissances, avant de “poster”, en décrivant savamment les différences entre le cerveau droit et le cerveau gauche.
    “Emasculer” serait à prendre au pied de la lettre (avec retour des eunuques) ?… On imagine que non. Si ?.. Même pour une tribade acharnée (je passe au registre “galipettes”, imaginant être “raccord”), l’homme en tant que “mâle” garde un intérêt. De reproducteur.
    En revanche, le “tota mulier in utero” se vérifie au quotidien. Et en ces lieux, à la première occasion. Le phallocrate lambda se “lâche” avec délice. Quitte, quand même, à enrober ses propos. Des fois que bobonne tombe sur le “post”.
    L’humour en journalisme devient très difficile à pratiquer. Comme bien d’autres avant elle, CDM risque d’en faire les frais. Je dis bien “l’humour” (même les femmes en sont capables). Car Clara Dupont-Monod, ainsi que je l’ai indiqué sous la “brève” (avec vidéo) traitant de “l’affaire” initiale, n’a rien d’une “réac” !
    Pour ma part, la “parité”, je dis “oui”, là où elle est indispensable : pour former un couple, et fonder une famille. Pour le reste, toute discrimination positive, ou toute “parité” : “non”. D’abord parce que ce genre d’os que l’on jette aux femmes, personnellement, je n’ai aucune envie de le ronger ! La valeur, le mérite, les qualifications, les compétences : rien à voir avec le sexe des intéressés (le masculin l’emporte sur le féminin en grammaire – 0 problème pour moi). Ce “féminisme”-là est exactement du même tonneau que l’homosexualisme. Les femmes ne sont pas une espèce pour idéologues.

  • Charles , 28 Août 2013 à 15:54 @ 15 h 54 min

    MdeF et MH,nous sommes bien d’accord.
    ceci dit,elle a pas mal de courage.

  • monhugo , 28 Août 2013 à 15:58 @ 15 h 58 min

    Tout à fait d’accord avec vous, “Charles”. Sur le courage. Une vertu qui n’a pas de sexe !

  • Charles , 28 Août 2013 à 16:43 @ 16 h 43 min

    Encore que ,à ce stade,en France
    ce sont les “filles” qui montent en ligne.

    Attention,hein,je ne suis pas féministe.

    Elles font vraiment plaisir à voir et à entendre.

    Brigitte Bardot,Marie Laforet,Marion Maréchal-Lepen,Marine Le Pen, Bompard,Christine Tasin,Véronique Jeannot etc.

    Ceci étant,il manque encore le chevalier blanc.
    pour faire bouger les gars.
    Il se cache, le bougre.

  • mariedefrance , 28 Août 2013 à 17:46 @ 17 h 46 min

    Cadeau :

    Et pratiquer ce courage, ces courages,
    c’est peut-être cela

    «L’Honneur de Vivre»

    Helie de St Marc

  • Pierre ghi , 28 Août 2013 à 18:27 @ 18 h 27 min

    Le ton plutôt sec employé est à la mesure de ma déception car concernant les causes de l’immigration ce mouvement républicain omet un peu trop de parler de ceux qui ont fait des fortunes grâce à ce fléau qui nous est imposé. Certes nous partageons l’analyse sur les conséquences et encore. Je suis de plus en plus d’avis que l’islam n’est pas le problème, mais la manipulation étatique de l’intégrisme à des fins de terreur. Comme ils font en Syrie, comme ils ont fait en Serbie, ils utilisent des mafias islamiques qu’ils financent. Le chaos vient des occidentaux, lisez ou écoutez John Perkins,” les confessions d’un assassin économique”, Les musulmans hors de ces sphères d’influences négatives sont des personnes qui admettent et respectent la chrétienté de la France. Qu’en est-il du “(pas sûr ortho) Bn’braith”, nous reconnaissent-ils cette chrétienté vivante, eux qui reçoivent entre autres Mr Cassen (riposte laïque) lors de leur manifestation annuelle ? Trop de gens d’Eglise ont enquêté, écrit sur la conspiration anti-chrétienne pour que je méprise leurs recherches. Christine T dont la vidéo sur le baptême de Clovis met la larme à l’œil ira t’elle jusqu’à souhaiter que la France redevienne cette fille aînée de l’Eglise, éducatrice des peuples ? Si oui je m’inclinerai, en attendant je regrette les 2500 KM que j’ai fait pour soutenir son mouvement en allant manifester à Paris.

Les commentaires sont fermés.