L’opération «pas d’amalgames» est lancée !

A la suite du sordide assassinat de notre compatriote, et face au rejet manifeste (qui se traduit tant dans les sondages que dans les urnes) de l’islamisation, la caste politico-médiatique a lancé une grande opération « pas d’amalgames ». Le gouvernement socialiste, sous l’impulsion de Laurent Fabius, avait déjà commencé en utilisant le terme arabe « Daesh » pour ne plus avoir à parler de l’État Islamique, dont le nom rappellerait trop… l’islam. L’offensive s’est donc renforcée et on a par exemple reproché aux gestionnaires de la page internet en hommage à Hervé Gourdel* de le présenter comme une victime du « terrorisme islamiste », ce qui semble pourtant rigoureusement exact. Dès le lendemain de l’annonce de l’assassinat, dans tous nos journaux, sur toutes nos antennes, nous avons vu des imams mais aussi de gentils épiciers ou tenanciers de kebabs expliquer ô combien tout cela n’avait rien à voir avec l’islam. Dans les colonnes de mon quotidien local, Nice Matin, le recteur de la mosquée de Cannes a réclamé au passage l’ouverture de nouvelles mosquées et la fin des lois « stigmatisant les musulmans » (celles sur le voile ou la burqa), cela afin – bien entendu – de lutter contre « le radicalisme ».

Le fond de la manœuvre est évident : il faut surtout éviter que les Français tirent des conséquences des événements dans le cadre de notre politique intérieure. Qu’ils s’interrogent par exemple sur la bienveillance dont bénéficie le Qatar dans notre pays, ou encore sur le laxisme, et souvent la compromission, avec les groupes islamistes, qu’ils soient salafistes ou liés aux réseaux des Frères Musulmans (à travers l’UOIF dont Sarkozy a fait un partenaire de l’État). Et peu importe que 1 000 à 2 000 djihadistes partis de France combattent en Irak ou en Syrie… pas d’amalgames ! En revanche, quand une poignée – car c’est là la réalité – de représentants musulmans rendent hommage à Hervé Gourdel, pour BFM TV « les musulmans de France condamnent » et Libération en fait sa une.

Honni, banni même le sondage publié par Le Figaro sur son site internet jeudi et demandant aux lecteurs s’ils pensaient « suffisante la condamnation des musulmans de France ». Publié le matin, le sondage était retiré à midi, le journal s’excusant du bout des lèvres dans un tweet expliquant que la question « pouvait prêter à des interprétations regrettables ». Elle était pourtant très claire, mais une fois de plus la droite éditoriale s’est couchée devant la gauche morale. Avant la suppression du sondage en ligne près de 2 000 internautes s’étaient déjà prononcés, et ils répondaient à 92% que la condamnation des musulmans était insuffisante… L’opération « pas d’amalgames » a encore pas mal de boulot devant elle semble-t-il.

Pour rester dans les sondages toujours, et conclure, rappelons qu’une enquête réalisée cet été par l’institut de sondage britannique ICM research (organisme sérieux travaillant pour plusieurs journaux anglais) nous avait appris que 16% des « Français », et même 27% des 18-24 ans, auraient une opinion plutôt positive (13%) ou très positive (3%) sur l’État Islamique. Parmi ceux-ci, il est difficile de ne pas s’imaginer qu’une très large majorité sont musulmans. Pas rassurant n’est-ce pas ? Pas d’amalgames me répondra-t-on du côté de la rédaction de Libération

* https://www.facebook.com/SoutienHerveGourdel

> Philippe Vardon est un activiste et un auteur identitaire. Il préside Nissa Rebela.

Autres articles

39 Commentaires

  • jeanluc , 28 septembre 2014 @ 23 h 00 min

    150 personnes devant la mosquée… dont 50% de non-musulmans venus renforcer les troupes. L’amalgame s’impose. Il n’y a qu’une sorte de musulman.

  • sergio , 28 septembre 2014 @ 23 h 06 min

    L’ enfumage continue : qu’ on se le dise , braves mécréants , la religion de paix et de tolérance n’ a rien à voir avec ces abominations !……

  • hermeneias , 28 septembre 2014 @ 23 h 08 min

    Enfin il fallait dire cela .

    Voilà une saine et salutaire réflexion .

    Cela devient irrespirable

  • Gisèle , 28 septembre 2014 @ 23 h 11 min

    Ne vous inquiétez pas … il reste encore des Français ” pas idiots ” qui ne tomberont pas dans le piège .
    La manœuvre est aussi visible qu’un furoncle sur le bout d’un nez .
    C’est à traiter à l’envers , en réfléchissant en pervers comme ceux qui tirent les ficelles .
    Celui qui les mène , à cause de son gros défaut , l’orgueil , veut aller trop vite , et finira par se découvrir .

  • Gisèle , 28 septembre 2014 @ 23 h 17 min

    Pas d’amalgame ?? ah bon … alors pas de diversité , si j’ai bien compris … on ne se mélange pas ?? chacun chez soi ….euhhhh …c’est pas ça ??? zut ! alors c’est quoi un ” amalgame ” ???
    Pourtant , quand je cuisine , j’amalgame des ingrédients différents , non ??

  • margouilla , 29 septembre 2014 @ 0 h 29 min

    de toute façons c’est dans leur gène ,les musulmans on toujours ” égorgé “l’infidèle pour pouvoir monté au paradis et avoir 76 vierges , alors arrêté vos C………s ,arabe ils sont arabe ils resterons !!! déjà pendant la guerre d’Algérie ils égorgés tout ceux qui n’étais pas d’accord avec eux !!! et ça continu !!!!!

  • Catholique & Français , 29 septembre 2014 @ 3 h 03 min

    Entendu samedi sur I-tele au cours d’une manifestation à Nice en mémoire de ce pauvre égorgé d’Algérie, du seul et unique interviewé du cortège : “Avec cet assassinat,on se croirait revenu au temps de l’Inquisition !” Qui délivrera la France de ces médias pourris et sans honneur ???

Les commentaires sont fermés.