Éducation nationale : Éric Zemmour qualifie les programmes d’Histoire de France de «propagande»

Quand il s’agit de dénoncer l’instrumentalisation des programmes scolaires par la gauche, Éric Zemmour n’y va pas par quatre chemins. Vendredi sur I>Télé, le célèbre chroniqueur réac’ se moque : “C’est ça, le Gouvernement. C’est ça. Ils ne savent pas quoi faire pour rétablir la compétitivité industrielle de la France mais ils veulent changer les programmes. C’est toujours pareil, c’est toujours la propagande. Je la rassure, Madame Belkacem, les livres d’histoire et d’instruction civique sont déjà des ouvrages de propagandes… (rires de Nicolas Domenach et la présentatrice) Mais oui ! Moi, j’ai des enfants adolescents, c’est de la propagande ! Quand vous avez, sur la révolution française, deux pages sur les femmes dans la révolution et que vous n’avez pas Austerlitz, j’appelle ça de la propagande. C’est plus de l’histoire. Et je pourrais faire l’émission entière sur les livres d’histoire…”

Autres articles

17 Commentaires

  • kenwortgg , 28 Oct 2012 à 14:30 @ 14 h 30 min

    Je ne comprends absolument pas ,un type comme Nicolas Domenach ne peut pas être un inculte ,il connais certainement l’histoire de l’Algérie et de l’Islam ,mais il est toujours pour une soit disant intégration des musulmans ,ce qui prouve une fois de plus que l’on peut être très instruit ,mais CON .

  • C.B. , 28 Oct 2012 à 16:40 @ 16 h 40 min

    Zemmour a raison: il y a un mélange complet entre des informations a priori sans relation. L’orientation sexuelle d’un individu est-elle une clef de compréhension de son œuvre? plus importante que la couleur de ses draps de lit ou sa préférence pour la cuisson de la viande?
    Concernant l’émancipation de la femme, dont on nous dit qu’elle s’est faite contre la pression de l’Église, notre actuelle République pourrait s’inspirer de quelques exemples très simples. Une jeune fille pauvre, enceinte avant mariage, est établie au-dessus de toutes les puissances et considérée comme “reine des anges” (pas par notre chère République, mais par l’Église catholique). Une jeune lorraine au destin aventureux et tragique, chef de guerre … proclamée sainte et patronne de la France. Une analphabète, fille d’un teinturier, capable de décider un chef d’état à déplacer de plusieurs centaines de kilomètres l’emplacement de sa capitale … est reconnue Docteur de l’Église (titre beaucoup plus sélectif qu’un doctorat universitaire).
    Et sans connotation “catho”: Jeanne Hachette, Philis de la Charce … Pas historiques mais légendaires? Ce n’est pas l’avis de tous les historiens.
    Si on voulait bien faire savoir à nos jeunes filles que la parité des droits était bien plus effective au Moyen-Âge que sous notre charmante révolution qui certes, leur a donné le droit d’être guillotinées mais pas celui de voter; et que ce droit de vote, ni la deuxième, ni la troisième république -qui a pourtant duré des décennies- ne le leur accordé. Je doute que la gent féminine actuellement parée du titre de ministre laissera un souvenir aussi impérissable ne serait-ce que dans cinquante ans.

  • Lach-Comte , 28 Oct 2012 à 17:46 @ 17 h 46 min

    Là, j’attends Goupille … !

  • foutral , 28 Oct 2012 à 18:03 @ 18 h 03 min

    mon fils de 15ans en seconde est incapable de situer chronologiquement les rois de l histoire de fr,je l instruit bcp sur le 20e siecle , il a acquis un sens critique et est conscient du fait qu e l educnaze cherche à crétiniser et déviriliser les jeunes fr, il n h ésite pas à emettre des critiques à son prof d hist/géo gauchiste de base mais qui respecte sa culture générale

  • hector galb. , 28 Oct 2012 à 18:12 @ 18 h 12 min

    Domenach n’utilise pas le même paradigme que vous ou que n’importe quel vrai Français, voilà tout.

  • JSG , 29 Oct 2012 à 6:44 @ 6 h 44 min

    Même dans les manuels d’histoire on occulte des passages, c’est déjà une forme de repentance déguisée, pour ne pas froisser ! Tu parles, c’est là, le début d’un doute sur nous-même sur ce que nous sommes incapables d’assumer.
    Cette attitude défaitiste nous attire le mépris de ceux qui nous observent, de ceux qui en silence admiraient la France pour son histoire, sa grand histoire.
    Elle est le fait de quelques individus se croyant au dessus des autres pour s’arroger le droit d’imposer leurs vues néfastes et distiller leur poison.
    Il y a le tribunal de La Haye, pour juger les crimes contre ‘humanité’.
    A quand un tribunal pour juger des crimes contre l’esprit, car si le révisionnisme est condamné;
    il existe l’occultisme, le mensonge par omission, pratiqué par tous ces pervers à l’esprit tordu qui se croient invertis de pouvoirs sur l’esprit des autres, de plus des enfants !
    L’histoire de France est belle, c’est une histoire écrite, les historiens ne devraient obtenir leur titre qu’en faisant la preuve qu’ils la décrive sans polémique !
    Qu’ils n’oublient pas ces tristes individus, qu’un jour ou l’autre, parmi les jeunes qu’ils instruisent (du moins qu’ils devraient); certains à l’esprit honnête prendront leur place et n’auront que mépris pour avoir été bassement manipulés.
    Quand nous accueillons sur notre territoire des gens imprégnés d’une culture différente, nous devons les traiter avec respect, mais nous devons leur apprendre l’histoire de NOTRE PAYS et non la leur !
    Pauvre France que j’aime, souillée par ces esprits tordus.
    JSG

  • Papilou , 29 Oct 2012 à 7:56 @ 7 h 56 min

    Il y a belle lurette que les programmes d’histoire de l’enseignement en France sont trafiqués!! Moyen Age, Révolution,Guerres de Vendée,deuxième guerre mondiale etc… tout est sur les rails d’une Pensée Unique Totalitaire…Ces salauds de Rois, etc…. l’exemplaire résistance….Bref aucune déviation ou recherche n’est possible sous peine de subir les assauts de la Gestapo de la pensée unique. de Robien tenta timidement de revenir à l’Histoire chronologique entre autre et dut subir les foudres des chiens hurlants de cette gestapo!! Encorseté dans des schémas révolutionnaires avec les gardes chiourmes que sont les sydicats anarco-libertaires , l’education dite nationale sert la soupe au parti régnant; un Pays qui renie et fait table rase de son passé est condamné…à sa perte ! Le peuple va se révéiller, ça va saigner ….les craquements sont là…

Les commentaires sont fermés.