Les vérités de Gérard Jugnot sur Hollande, Mélenchon, la culture, les subventions, France 3…

Interrogé lundi par la Radio suisse romande, Gérard Jugnot se lâche la politique fiscale de François Hollande (“Je fais partie de ces gens qui morflent parce que je suis aisé (…) Je ne trouve pas ça très efficace. (…) Je crois et j’espère qu’il va redevenir social-démocrate.”), Jean-Luc Mélenchon (“un mec dangereux”), la culture (“de gauche depuis De Gaulle”), les médias de l’État (“France 3 a toujours été communiste, (…) si on n’avait pas la carte du PC, on ne passait pas à France 3…”) et s’en prend aux subventions. Tout cela, “je peux le dire en Suisse, pas en France”, regrette l’acteur, réalisateur, scénariste et producteur français.

Autres articles

14 Commentaires

  • Marc Desliens , 28 Nov 2012 à 14:10 @ 14 h 10 min

    Bravo mon Gégé.
    Voilà qui nous change des phrases creuses et des propos convenus et politiquement corrects de la quasi totalité de sphère “artistique et culturelle” de notre ( moins en moins ) beau pays.

  • Gisèle , 28 Nov 2012 à 14:11 @ 14 h 11 min

    Et la 8 qui a changé de mains et qui s’est empressée de virer l’émission catholique ……

  • Dejan , 28 Nov 2012 à 14:38 @ 14 h 38 min

    Eh bé Gégé c’est une bonne raison de divorcer d’avec Jojo Balaskro ?

  • jean-luc , 29 Nov 2012 à 9:05 @ 9 h 05 min

    Jugnot est un des profiteurs du système médiocratique qui a fait du cinéma français un machin totalement irregardable (et dont la minable production, payée par les taxes et impôts divers est inflationiste : plus de 200 films par an dont 90% vu par personne, le reste étant des comédies débiles ou des plagiats lamentables). Et le voilà qui crache dans la soupe.

  • Marie Genko , 29 Nov 2012 à 9:18 @ 9 h 18 min

    Tout à fait d’accord!

    Le 7ème art français est hélas aussi décadent que les politiciens qui le subventionnent!

  • Richard , 29 Nov 2012 à 10:37 @ 10 h 37 min

    Il faut de temps en temps que ces célébrités se lâchent ,sans cela nous ne serions jamais au courant de rien, et de toutes les magouillent qui vont avec.

  • François2 , 29 Nov 2012 à 10:41 @ 10 h 41 min

    Oui, on ne peut pas dire mieux avec “la culture est de gauche depuis De Gaulle” (avec le voleur Malraux). Président de fausse droite après président de fausse droite, cela a été ahurissant de voir que le ministre de la culture était de gauche : on l’a encore vu avec Sarko, et rien que pour cela on ne pourra jamais dire que Sarko était un président de droite. Quand on voit cela qui peut dire qu’une main cachée ne dirige pas la France (sans parler de l’Europe et du Monde) ?

Les commentaires sont fermés.