Dimanche prochain : encore 250 gardes à vue ?

Comment ne pas offrir sur un plateau à Manu Valls 250 gardes à vue de plus et X condamnations de “jeunes” racailles comme Sybille et Aymeric ?

Manif “bisounours” le 26 mai aux invalides : selon la police, 150 000 participants, 34 blessés et 300 gardes à Vue (GAV) à 23h30

Manif “en colère” le 26 janvier à Vauban : selon la police, 17 000 participants, 19 blessés et 300 GAV à 19h30. Ils ont chopé encore plus vite et plus encore de gens que chez les gentils bisounours… Mais qu’importe. Gentils ou en colère, le Manolo s’en fout, pour lui ce sont les mêmes.

Depuis un an qu’il y a des manifs, il est peut être temps de s’interroger sur ce que veut Manu et comment il manœuvre son Maintien de l’Ordre (MO).  Il veut du chiffre, du bilan, des condamnations et de la répression. Pour cela, il utilise un appareil judiciaire faussement indépendant car il existe une porosité notoire entre police et justice via les réseaux sectaires déjà évoqués dans ces colonnes.

Pour déclencher 250 GAV dans une manif, la recette est simple : il faut que celle ci dégénère en un “attroupement”.

Qu’est ce qu’un “attroupement” ? C’est un rassemblement non déclaré en préfecture. Ou un rassemblement résiduel postérieur à une manifestation régulièrement déclarée.

 Ainsi, on est automatiquement un délinquant si :
1. On n’obtempère pas aux sommations de dispersion du MO (fusées rouges) : Attroupement simple (1 an de prison)
ET/OU
2. Si des manifestants s’en prennent aux forces de MO (jets de cannettes) qui ripostent… par les gaz. Alors, les gens présents mettent un foulard, ou un masque.
C’est ainsi qu’une manifestation déclarée peut devenir très vite un attroupement armé (3 ans de prison). Avec un bonus pour les non “violents” qui n’ont rien jeté : participation masquée à un attroupement (3 ans). Il suffit d’un foulard contre les gaz et/ou d’un jet de canette pour tomber sous le coup de l’une, l’autre ou les deux qualifications pénales les plus lourdes. Comme Sybille ou Aymeric. Ils peuvent toujours expliquer que ce ne sont pas eux mais des flics provocateurs qui ont lancé les canettes… L’appréciation du juge est souveraine, et les aveux sont faciles à obtenir.
Pour charger sans sommations et réprimer sur la qualification pénale la plus lourde l’idée policière est d’avoir un front de contact le plus large et le plus proche possible des manifestants à l’heure de la dislocation pour multiplier les occasions d’incidents et justifier une répression massive.

Il ne faut pas confondre force et violence.

La force on la démontre par la capacité à organiser. La violence désordonnée n’a jamais rien renversé, à part quelques vases à l’Élysée… Valérie à elle toute seule fait bien plus de dégâts qu’une manif, n’est ce pas ? Mais cela ne l’a pas empêché, Valérie, de se faire quand même lourder…

Ceux qui poussent à la violence et à la “radicalisation” ne sont que des provocateurs, intentionnels ou non. Ce ne sont pas eux qui seront condamnés et fichés à vie, mais des Sybille, des Aymeric qui n’ont rien compris à ce qui se passait autour d’eux.

Dimanche prochain, il suffit d’afficher son mépris pour monter sa force : ne pas s’approcher des policiers pour ne pas faire ce cadeau à Manu de pouvoir encore enfermer 250 personnes…

> Tous à la Manif pour Tous du 2 février 2014 !

Autres articles

23 Commentaires

  • gerard57 , 29 Jan 2014 à 22:21 @ 22 h 21 min

    http://www.contrepoints.org/2013/04/19/122048-nathalie-bulle-leducation-a-ete-vendue-a-la-politique

    Pour contrer Peillon et sa “contre-offensive”, à lire absolument svp et à diffuser largement à mon sens.

  • Gisèle , 29 Jan 2014 à 22:30 @ 22 h 30 min

    Pourquoi la rue de l’évangile ?
    Le stade du Vel dive n’existe plus ???

  • Lutrin , 29 Jan 2014 à 22:34 @ 22 h 34 min

    Il faut ne surtout pas aller au contact des provocateurs c’est à dire ces policiers en civil qu’il faut filmer, photographier, repérer et dénoncer publiquement au micro. Le petit Manu, sinistre ministre de sa personne, cherchera bien entendu et comme toujours, à donner une mauvaise image de nos revendications. Alors les chiens de garde sont lâchés pour provoquer et se déguiser en manifestant classique. Manque de bol, les astuces des flics en civil sont désormais bien connus et des têtes sont même parfois reconnaissables. Un mouvement de foule pacifique écrasera les petits groupes de haineux en civil, donc restons groupes et pour sortir de la place, ouvrons les barrages pour sortir car le rôle du ministre, c’est de laisser la place ouverte pour que les manifestants puissent rentrer chez eux, pas la fermer pour hurler ensuite au retour des milices… Dimanche, des avocats et des huissiers inspecterons le bon déroulement des opérations et surveilleront de très près les agissements des policiers qui doivent protéger et pas réprimer. La France violente, a priori, n’est pas place Vauban.

  • claire , 29 Jan 2014 à 22:54 @ 22 h 54 min
  • bbldudo , 29 Jan 2014 à 23:06 @ 23 h 06 min

    ce rédacteur mélange tout sur tout.
    Il tient à tout opposer jour de colère et manif pour tous. Les Gav du soir du 26 mai ont eu lieu après la manif, et les gentils de ce soir là n’était pas plus gentil que les méchants du 26 janvier, car oui manu gaz n’a pas tort, en grande partie ce sont les mêmes.

  • Psyché , 30 Jan 2014 à 0:14 @ 0 h 14 min

    Voici un reportage sur les 262 arrestations faisant suite au Jour de Colère.
    Les manifestants ont été pris dans une nasse par les CRS après l’ordre de dispersion, sans possibilité de se disperser.

    http://www.cercledesvolontaires.fr/2014/01/29/jour-de-colere-que-sest-il-vraiment-passe-agenceinfolibre/

    Ils ont été pris en garde à vue pendant plus de 24 heures dont 7 heures dans le froid à 5°C, déjà tempés par une journée pluvieuse, sans possibilité aucune de satisfaire leurs besoins élémentaires.
    Les médias de l’oligarchie les ont décrit comme de “dangereux extrémistes”

    Ces images ne sont pas passées à la télé, mais des images comparables en provenance … d’Ukraine …

  • cristiano , 30 Jan 2014 à 0:42 @ 0 h 42 min

    Quant on à trois fois un million de partisans pour zéro résultat…il faut se taire monsieur la Devèze . Sur la question du gender Farida Belghoul (avec son jre), à elle seule,a mis en pétard le ministre de l’éducation nationale . Elle a placé la barre bien trop haute pour les dirigeants LMPT même épaulés par tout l’Europe . LMPT, comme la France, est dirigée par des nuls ; résultat prévisible :zéro !

Les commentaires sont fermés.